S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J10
  • PSG-Marseille

Matuidi, le déséquilibre de la force

Par Mathieu Faure
Matuidi, le déséquilibre de la force

Alors que Blaise Matuidi digérait péniblement sa finale de l’Euro perdue avec les Bleus, des voix annonçaient le gaucher loin de Paris. Blaise avait fait son temps et n'entrait pas dans les plans d’Unai Emery, le nouveau patron parisien. À un moment, Mino Raiola était à deux pizzas de placer son protégé à la Juventus. Et puis le Qatar a mis son veto. Emery s’est ravisé. Le schéma tactique initial a changé et Matuidi est (re)devenu un titulaire inamovible au PSG. Comme si de rien n’était.

« Sans seulement parler de sa qualité, il est l’un des joueurs qui sont le cœur de l’équipe » , étayait Unai Emery avant d’affronter Bâle. « Il » , c’est Blaise Matuidi, présent avec le Basque en conférence de presse d’avant-match mardi dernier. Comme quoi, l’entraîneur espagnol a vite compris la place et l’importance du numéro 14 au PSG : sur le terrain, et très souvent dans le onze qui débute. C’est drôle, car en rembobinant le film deux mois en arrière, la place de Matuidi s’éloignait sensiblement du onze parisien et même de Paris tout court. Le garçon était annoncé à la Juventus Turin. Tout semblait calé entre les deux clubs, ainsi qu’avec le joueur et son agent, le trublion Mino Raiola. Il ne manquait que la signature, comme on dit. Et puis le Qatar s’est réveillé. Certains ont parlé d’une intervention de l’émir en personne, d’autres d’un veto de Nasser. Mais la vérité a sans doute pris un chemin entre Doha et Paname, et Blaise Matuidi n’a pas quitté le PSG. QSI n’a pas souhaité se séparer de son international français, seul représentant parisien titulaire en finale du dernier Euro, et plus ancien joueur de l’effectif, lui qui est arrivé durant l’été 2011, en même temps que l’argent qatari et l’extérieur de Javier Pastore. À vingt-neuf ans, Blaise Matuidi entame sa sixième saison dans la capitale où il s’est envoyé 252 matchs (27 buts) tout en se goinfrant de douze titres au passage. Mais voilà, quand Laurent Blanc a pris la porte, on a pensé que le gaucher pourrait suivre. Surtout, avec l’arrivée d’Unai Emery, adepte d’un 4-2-3-1 qui ne laissait que deux places au milieu quand les prétendants s’appelaient Thiago Motta, Rabiot, Verratti, Krychowiak et Matuidi. Forcément, on sentait que l’ancien Stéphanois avait fait son temps dans la capitale. Cinq ans, c’est bien. C’est un quinquennat présidentiel. Surtout, en cinq piges, Matuidi était devenu quelqu’un en Europe, de quoi attiser la convoitise de la Juventus, ce qui n’est pas rien. C’eut été trop simple et le football a toujours mis la rédemption et la résurrection dans son onze de départ.

« Quel est le meilleur joueur pour mettre la pression à la récupération ? C’est Matuidi. » Unai Emery, sans bouteille.

Celui qui avait la gueule du pestiféré est donc revenu dans le game petit à petit. Emery l’a d’ailleurs confirmé avant la réception de Bâle. Comme dans tout couple, il fallait faire connaissance avec l’homme élastique pour l’apprécier. « Quand je suis arrivé ici, je ne le connaissais pas. Aujourd’hui, je le connais et j’ai besoin de le connaître plus encore. Pour moi, c’est un joueur important sur le terrain et dans le vestiaire. » Surtout, une fois bazardée l’idée de jouer avec un numéro 10, puisque Pastore est fâché avec son mollet, Emery a remixé le 4-3-3 de Blanc à sa sauce. Et dans cette nouvelle idée de jeu, Matuidi part avec un temps d’avance, à écouter le Basque sur les ondes de RMC en septembre dernier. « Quel est le meilleur joueur pour mettre la pression à la récupération ? C’est Matuidi. Il a commencé plus tard sa préparation parce qu’il est arrivé le dernier. Nous sommes beaucoup, mais avec la concurrence, l’équipe est meilleure. C’est normal. Durant la saison, des joueurs vont se blesser avec l’enchaînement des matchs. C’était important que Matuidi reste avec nous. Je lui ai dit à trois reprises. Après, c’était à lui de voir avec le club. Et il m’a dit qu’il était content de rester ici. » Une déclaration qui confirme la ligne directrice de l’ancien technicien de Séville. Il n’a jamais voulu se séparer du gaucher en déséquilibre permanent. Déjà, dès l’ouverture de la saison de Ligue 1 à Bastia, Emery était droit dans ses bottes : « Je veux les meilleurs joueurs ici. Et Matuidi en fait partie. Je veux qu’il reste ici. Il représente l’identité du club. Après, il y a la volonté du joueur. S’il veut rester ici, c’est parfait. » Entre Matuidi et Emery, il y avait Mino Raiola qui n’était pas contre une belle commission pour avoir « placé » son joueur à la Juventus après s’être fait du bien cet été avec les transferts d’Ibrahimović, Balotelli, Pogba, Mkhitaryan et la prolongation de Maxwell. Mais voilà, Matuidi est resté au PSG et, depuis, enchaîne les titularisations malgré les dires de son agent qui n’a toujours pas oublié la Juventus. En attendant, tout le monde se réjouit de la présence du gaucher. Même ceux qui espéraient la chute de celui qui n’en finit plus d’étonner depuis 2011.

Ainsi est né Rudi
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Mathieu Faure

Articles en tendances
14
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
  • C1
  • Quarts
  • Barcelone-PSG
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
11
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
  • C1
  • Quarts
  • Manchester City
  • Real Madrid
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
10
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
  • C3
  • Quarts
  • OM-Benfica (1-0, 4-2 TAB)
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
21
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
  • C4
  • Quart de finale retour
  • Lille-Aston Villa
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Blaise Matuidi