S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J11
  • Lille-Bordeaux

Boubakary Soumaré, plus qu’un petit ourson

Par Maxime Brigand
Boubakary Soumaré, plus qu’un petit ourson

Propulsé titulaire à la suite du départ de Thiago Mendes à Lyon et de la blessure de Xeka, Boubakary Soumaré est devenu l’un des pions essentiels du LOSC cette saison. De nouveau excellent contre Valence, il est aussi, à 20 ans, le produit qui devrait se vendre le plus cher l’été prochain aux côtés de Victor Osimhen. Une surprise ? Tout sauf ça.

C’est l’histoire du type dont tout le monde affirme : « Je l’avais annoncé… » À commencer par Gérard Lopez, le président du LOSC, qui se lâchait cette semaine dans les colonnes de La Voix du Nord au sujet d’un joueur qu’il considère tout simplement comme « l’un des meilleurs du monde à son poste » . Extrait : « Rappelez-vous, je vous l’avais annoncé il y a dix-huit mois.(…)C’est un garçon très bien dans sa tête. Il a une vision claire d’où il veut aller et il bosse dur pour y arriver. » Le patron avait en effet prévenu qu’il fallait surveiller Boubakary Soumaré et il n’était pas le seul. Dans certains bureaux, le cas du natif de Noisy-le-Sec, qui a ensuite grandi dans le quartier Saint-Blaise (Paris 20e), était même devenu un sujet de crispation, notamment dans ceux du PSG, à qui Soumaré a mis un beau râteau il y a maintenant plus de deux ans. C’était en 2017, et le gamin avait ses raisons. Qu’on se le dise, au PSG, tout le monde connaissait les qualités d’un joueur puissant et explosif balle au pied, physiquement gâté par la nature, mais qui a préféré filer, « par impatience » .

Voilà ce qu’explique François Rodrigues, l’un de ses anciens formateurs à Paris, aujourd’hui devenu directeur technique du centre de formation du Havre : « Il était déjà capable de péter des lignes avec ses accélérations assez phénoménales. Je me rappelle notamment une finale de l’Alkass International Cup où il avait été exceptionnel. On n’avait vu que lui sur le terrain, alors qu’il y avait quand même à ses côtés des joueurs comme Ikoné, Diaby, Bernede… C’était un joueur installé de la CFA, mais il s’est posé le même problème avec lui qu’avec Jonathan Ikoné et Dan-Axel Zagadou, et Bouba a jugé qu’il serait trop difficile pour lui d’intégrer le groupe pro du PSG. Lui voulait que ça arrive tout de suite, il estimait qu’à 18 ans, il devait être chez les pros et ne comprenait pas qu’on ne lui fasse pas plus confiance. Avec un peu plus de patience… » Personne ne sait ce qu’il se serait passé, mais Rodrigues a la certitude que Soumaré aurait pu intégrer l’effectif pro du PSG. Reste qu’à l’été 2017, après plusieurs semaines de négociations, Luis Campos, le responsable du recrutement nordiste, réussit à mettre le grappin sur la promesse. Pour la suite que l’on connaît : à 20 ans, et après deux saisons d’apprentissage (huit titularisations, 1053 minutes cumulées sur le terrain), Boubakary Soumaré a progressivement attrapé une partie des clés de l’animation lilloise. Une autre histoire de patience.

« Il a un petit côté Yaya Touré dans son profil »

Car avant d’en arriver là, le bonhomme a aussi dû bouffer de la banquette dans le Nord. La faute à un « retard à l’allumage » et à quelques mois nécessaire pour « comprendre l’exigence du haut niveau » selon Galtier. Puis, il y aura eu une blessure de Xeka au printemps dernier, un match référence au Groupama Stadium face à l’OL (2-2) et ce début de saison, où Soumaré brille par sa capacité à faire avancer le jeu, à jouer en permanence de l’avant, à déformer les blocs adverses et à construire des espaces sur quelques mètres. S’il se déplace aux quatre coins du terrain, Boubakary Soumaré ne le fait jamais pour rien : son objectif est toujours de fluidifier l’ensemble. Chacune de ses transmissions a un intérêt pour le collectif et son match contre Valence, mercredi soir, l’a une nouvelle fois prouvé, même si Benjamin André a été offensivement le plus en vue. Cela ne doit pas éclipser l’excellente copie de Soumaré, qui a remporté tous ses duels, tenté plus de 50% de ses passes vers l’avant (dix-sept ont été réussies dans le dernier tiers adverse) et a été à la création de deux occasions du LOSC.

Simple dans son jeu, l’international espoirs, qui a malgré tout connu un début de saison compliqué avant de pleinement profiter de l’absence de Xeka, est à la base de la majorité des circuits préférentiels du jeu de transition voulu par Galtier, sait doser ses portées de balle, dribbler (il est le troisième meilleur dribbleur de l’effectif) et donne de la vitesse à la construction des actions lilloises. Petit point à ajuster : son apport offensif, lui qui n’a toujours pas frappé au but en Ligue 1 et tourne avec une petite moyenne de 0,4 passe-clé/match. « Pourtant, il sait le faire, et bien le faire, ajuste Rodrigues. Lorsqu’il est parti du PSG, le point sur lequel il devait bosser, c’était son volume de jeu et son implication sur les transitions défensives. Aujourd’hui, il le fait magnifiquement bien. Il a un petit côté Yaya Touré dans son profil. » Difficile de trouver mieux comme comparaison. Galtier, lui, fait même monter la sauce : « Il est en train d’exprimer 40% de son potentiel. Il doit avoir encore une meilleure lecture défensive, notamment sur ce qu’il se passe dans son dos. Mais ça va venir… » Et le LOSC le sait. C’est d’ailleurs pour ça que le club l’a blindé, qu’il a refusé trois belles offres cet été et l’a fait prolonger jusqu’en 2022, sans le crier sur tous les toits et sans non plus balancer son joueur sous les projecteurs. Depuis son arrivée, Boubakary Soumaré n’a d’ailleurs toujours pas vu la couleur d’une conférence de presse et a même réussi à étirer ses talents de dribbleur jusqu’à la zone mixte. Il se dit qu’il préfère vivre son métier en silence. Aujourd’hui, Soumaré est pourtant déjà plus qu’un murmure : on appelle ça un pion indispensable.

Dans cet article :
Bordeaux rétrogradé en National par la DNCG
Dans cet article :

Par Maxime Brigand

Propos de François Rodrigues recueillis par MB.

Les Dogues se posent sur le podium
Articles en tendances
21
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne  (2-1)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France
Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)

Revivez la défaite des Bleus face à l'Espagne (2-1)
Logo de l'équipe France
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • Demies
  • Espagne-France (2-1)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
21
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre  (2-1)
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)
12
Revivez Pays-Bas-Angleterre  (1-2)
  • Euro 2024
  • Demies
  • Pays-Bas-Angleterre
Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)
Logo de l'équipe Angleterre
Les notes de la finale
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre (2-1)
Les notes de la finale

Les notes de la finale

Les notes de la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Bordeaux

Actus B. Soumaré

21
Revivez la victoire de Lens contre Séville (2-1)
Revivez la victoire de Lens contre Séville (2-1)

Revivez la victoire de Lens contre Séville (2-1)

Revivez la victoire de Lens contre Séville (2-1)

France