S’abonner au mag
  • C1
  • Demies
  • Manchester City-PSG

Ander Herrera, le soldat dont le PSG a besoin

Par Alexandre Aflalo
Ander Herrera, le soldat dont le PSG a besoin

Second couteau assumé, Ander Herrera n’en est pas moins l’un des joueurs les plus utilisés par Thomas Tuchel puis Mauricio Pochettino cette saison. Avec la suspension d’Idrissa Gueye, l'Espagnol serait la solution qui apporterait le plus de continuité dans l’organisation parisienne, avec un profil relativement similaire au Sénégalais.

C’est le joueur que personne ne mettrait dans le onze de départ avant le coup d’envoi, mais qui, au chausse-pied, est quand même arrivé à rentrer ses quarante matchs dans la saison. Et pourtant : comme la saison dernière lors du Final 8, qu’il a disputé quasiment dans son intégralité en tant que titulaire, le second choix par excellence Ander Herrera pourrait bien se retrouver dans les premiers rôles du PSG au moment le plus important de sa saison. C’est, en tout cas, l’une des alternatives qui se présentent à Mauricio Pochettino pour pallier la suspension d’Idrissa Gueye, brillant lors de la double confrontation face au Bayern, mais exclu au Parc contre Manchester City. Et c’est, sans doute, celle qui apporterait le plus de continuité à son équipe : même si l’Argentin a évoqué en conférence de presse après Lens réfléchir à faire descendre Marco Verratti d’un cran, et donc ajouter un autre offensif à son quatuor d’attaque, le polymorphe Herrera est sans doute celui dont le profil se rapproche le plus du Sénégalais, avec une activité physique qui pourrait s’avérer précieuse au milieu de terrain.

The « sub » way

Ander Herrera représente un petit paradoxe dans la saison du Paris Saint-Germain. Il en est le troisième joueur le plus utilisé en nombre de matchs joués (40 apparitions, donc, le huitième en minutes de jeu avec 2253 unités) derrière Mbappé et Gueye. En nombre d’apparitions comme de minutes, il a plus joué, au même poste, que Gueye (40 matchs aussi, 2224 minutes), Danilo (36, 2220 minutes) et Verratti (30, 2087 minutes). Mais avec 19 entrées en jeu (plus haut total de l’effectif parisien), l’Espagnol a fait près de la moitié de ses apparitions cette saison en tant que remplaçant. C’est déjà bien mieux que la saison dernière, durant laquelle il n’avait empilé qu’une petite vingtaine de matchs et avait été miné par des blessures. Cette saison, tout en gardant son état d’esprit irréprochable, il est dans un très bon rythme et, à 31 ans, n’a rien perdu de sa mobilité et de son agressivité. Sans aller jusqu’à lui accoler le préfixe « super » , Ander Herrera est à Paris le « sub » par excellence, qui remplit sans broncher son rôle de parfait soldat au service de l’équipe et de ses intérêts (sur et en dehors du terrain, au point qu’il est affectueusement qualifié de « directeur de la communication » du club par une partie de la communauté parisienne). Dans un altruisme qui le définit bien : « Ma plus grande vertu, c’est mettre mes qualités au service du collectif, et ce dans n’importe quelles circonstances, estimait-il dans le SO FOOT #171, paru en novembre 2019. Si un jour l’équipe a besoin de défendre de manière compacte, j’essaie de boucher les espaces, de resserrer les lignes un maximum par mon activité. Si l’équipe veut faire un pressing haut, j’essaie d’être le premier à exercer la pression sur l’adversaire, jusqu’au gardien adverse s’il le faut. Ma première qualité c’est ça, penser toujours au bien du collectif plutôt qu’au mien. Si je ne pensais qu’à ma pomme, j’aurais fait du tennis. »

Le défenseur du football vrai face aux mutins de la Superligue

Une adaptabilité tactique et une dalle de ballon dont Paris aura bien besoin contre Manchester City, ce mardi. Avec un retard à combler à l’Etihad après la défaite lors du match aller (1-2), Ander Herrera propose autant cette garantie d’avaler les kilomètres pour harceler le porteur, comme on a vu Gueye si bien le faire en première période du match aller, que cette vision et ces qualités pour lancer les offensives parisiennes. Ces dernières semaines, le Basque a enchaîné des performances de très bon niveau, contre Saint-Étienne (où il dépose un long ballon sublime pour Mbappé sur l’égalisation parisienne) puis contre Angers en Coupe de France et encore contre Metz (et toc, rebelote). Là où Danilo Pereira avait été immense dans un rôle très défensif contre le Bayern, face à une équipe qui a acculé les Parisiens à l’entrée de leur surface une bonne partie de la double confrontation, sans doute qu’Herrera, si Pochettino choisit de l’aligner, serait la solution la plus naturelle pour un PSG qui, on l’espère, aura l’ambition d’avoir un peu le pied sur le ballon. Surtout qu’Ander a un message à faire passer : il y a deux semaines, l’Espagnol avait été l’un des premiers joueurs établis dans un grand club européen à prendre position contre le grand cirque de la Superligue, porté notamment par Manchester City. Si Paris veut prouver que ce genre d’idées se combat avant tout sur le terrain, nul doute qu’Herrera se présentera sur le champ de bataille avec le couteau entre les dents.

PSG, la chasse est ouverte
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Alexandre Aflalo

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Ander Herrera

31
Revivez PSG - Lens (3-0)
Revivez PSG - Lens (3-0)

Revivez PSG - Lens (3-0)

Revivez PSG - Lens (3-0)
11
Revivez Toulouse-PSG (1-1)
Revivez Toulouse-PSG (1-1)

Revivez Toulouse-PSG (1-1)

Revivez Toulouse-PSG (1-1)
00
Revivez PSG-Lorient (0-0)
Revivez PSG-Lorient (0-0)

Revivez PSG-Lorient (0-0)

Revivez PSG-Lorient (0-0)
12
Revivez Auxerre-PSG (1-2)
Revivez Auxerre-PSG (1-2)

Revivez Auxerre-PSG (1-2)

Revivez Auxerre-PSG (1-2)
50
Revivez PSG-Ajaccio (5-0)
Revivez PSG-Ajaccio (5-0)

Revivez PSG-Ajaccio (5-0)

Revivez PSG-Ajaccio (5-0)