Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // ASSE-LOSC (1-1)

À Saint-Étienne, le LOSC sauve l'essentiel

Bousculé et mené à la pause par des Verts solidaires, Lille a su revenir dans le match et égaliser grâce à Ikoné (1-1). L'ASSE, de son côté, stoppe sa terrible série de défaites.

Modififié

Saint-Étienne 1-1 Lille

Buts : Khazri (33e, s.p.) pour l'ASSE // Ikoné (65e) pour le LOSC

Au LOSC, les gueules de bois post-AC Milan vont devenir des habitudes. En début de mois, on avait vu les Lillois se ramasser en beauté à Brest et encaisser trois buts au cœur d’une première période catastrophique. Dimanche soir, rebelote : trois jours après une nouvelle nuit avec leurs potes italiens, les Nordistes ont passé les quarante-cinq premières minutes de leur déplacement à Saint-Étienne à regarder leurs adversaires jouer et à prendre des coups dans la tronche. Les Verts, assis sur une série de sept défaites consécutives, n’en demandaient pas tant, eux qui ont vu Claude Puel déclarer l’état d’urgence en fin de semaine. Le Castrais attendait une réaction d’orgueil de sa troupe. Bingo : avec des cadres gonflés à bloc et face à un LOSC sans énergie, l’ASSE, tous crocs sortis, n’a plus eu qu’à se servir. Dès la deuxième minute, Romain Hamouma a ainsi gratté un bon ballon et laissé Denis Bouanga chauffer son pied droit. Puis, Wahbi Khazri n’est pas passé loin de rouler Mike Maignan dans la farine sur un centre tir vicieux. Surtout, Miguel Trauco, titulaire pour la deuxième fois de la saison et étincelant tout au long du premier acte, a envoyé un caramel sur le portier lillois au quart d’heure de jeu. En face ? Rien, ou presque, Lille ne réussissant pas à sortir les ballons comme à son habitude, Galtier voyant son onze manquer d’élan offensif et le seul Araujo s’essayer à la frappe (largement hors cadre). Et patatras : peu après la demi-heure de jeu, Khazri a récupéré un penalty - très généreux - dans les pieds de Bradarić et a placé les Verts aux manettes (1-0, 33e). Dans la foulée, Hamouma a forcé Maignan à sauver le LOSC de la gamelle complète. Le monde à l’envers ? Trop simple.

Ikoné, un sommeil et un sauvetage


Car après le nouvel accroc du PSG, l’occasion était belle pour les Lillois, qui ont mis du temps à réussir à gêner les sorties de balle ambitieuses de l’ASSE et à répondre à l’impact du duo Camara-Neyou. Un homme a notamment d’abord paru lessivé : Jonathan Ikoné, onze petits ballons touchés en première période (soit deux de moins que Jessy Moulin), pour rien de créé. Mais, après la pause, l’international français s’est un peu réveillé et a foutu son nez dans un mouvement avec Araujo, dont le centre pour Yılmaz a ensuite été mal ajusté. Dans la foulée, les Verts ont perdu une nouvelle balle en pleine phase de construction et Araujo a de nouveau filé au but avant de se faire balancer au sol par Debuchy. Carton rouge ? C’est ce qu’a demandé Galtier, qui en a balancé ses notes au sol, en vain. En réponse, Burak Yılmaz a saisi le coup franc pour sortir la première frappe cadrée de la rencontre pour un LOSC qui a progressivement sorti la tête de l’eau au point de voir Benjamin André catapulter un ballon sur la barre de Moulin à l’heure de jeu. Au point, surtout, d'égaliser par l'intermédiaire d'Ikoné après une bonne remise de Yılmaz (1-1, 65e). L'événement a aiguisé l'appétit de Christophe Galtier, qui a dégainé le duo Bamba-Yazıcı. Les Verts ont alors été dans les cordes, malgré deux tentatives de Bouanga : Yılmaz a eu une balle de but en or après un travail XXL d'André, Araujo a fêté ses retrouvailles avec son couloir droit en foutant un bordel monstre, Yazıcı a mis du sel entre les lignes... Sans succès. Le LOSC doit se contenter d'un point et de la deuxième place. Prochaine étape : Monaco, dimanche prochain. Attachez vos ceintures.


ASSE (4-4-2) : Moulin - Debuchy (Sissoko, 90e), Moukoudi, Kolodziejczak, Trauco - Youssouf (Gourna-Douath, 90e), Camara, Neyou, Bouanga - Khazri (Nordin, 66e), Hamouma (Boudebouz, 74e). Entraîneur : Claude Puel.


LOSC (4-4-2) : Maignan - Djaló, Fonte, Botman, Bradarić (Reinildo, 68e) - Lihadji (Bamba, 68e), Soumaré, André (Xeka, 86e), Araujo (David, 86e) - Ikoné (Yazıcı, 68e), Yılmaz. Entraîneur : Christophe Galtier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Les notes de Sainté-Lille


    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    À lire ensuite
    Les notes de Sainté-Lille