Un Stade rennais breizhilien en 2016 ?

C’est l’une des promesses de ce passage de la nouvelle année en Ligue 1 : voir le Stade rennais régaler offensivement et tenter de retrouver goût à la bagarre en haut de tableau. Il pourrait en tout cas vite avoir les moyens de ses ambitions avec un quatuor offensif frisson constitué de Gourcuff, de Ntep, de Quintero et de Dembélé.

Modififié
3k 14
« La récupération de Gourcuff dans l’entrejeu, il s’avance, lève la tête et voit Ntep lancé côté gauche. Le ballon file sur l’aile, Paul-Georges provoque et décale parfaitement la balle pour Quintero. À l’entrée de la surface, le petit Colombien anticipe l’appel de Dembélé venu jouer le surnombre dans la surface. Il devance la sortie du gardien et c’est le buuuuut ! » Idéalement, c’est le genre d’actions que les supporters rennais aimeraient voir au Roazhon Park durant la deuxième moitié de saison. C’est aussi d’ailleurs le souhait de nombreux observateurs de Ligue 1 sevrés d’équipes pratiquant un jeu chatoyant ces derniers mois. Sur le papier, le club breton a la possibilité de régaler offensivement comme très peu de ses adversaires hexagonaux, même si les conditions sont particulièrement restrictives. Il faut d’abord que Philippe Montanier ait l’envie d’aligner ensemble ce quatuor. Qu’il ose proposer une équipe résolument tournée vers l’avant, quitte à bousculer sa tentation naturelle de donner la priorité au blindage défensif. Ses dernières compositions de l’année 2015 laissent penser qu’il en est capable. Et puis surtout, il faut que ces quatre joueurs frisson arrivent tous en forme au même moment pour qu’ils puissent être alignés ensemble, et ça pour le coup, c’est loin d’être gagné.

Ntep et Gourcuff de retour à l’entraînement


Car dans ce quatuor, il y a Yoann Gourcuff, sa tendance à l’hypocondrie et son absence des terrains depuis mars dernier. Il y a Paul-Georges Ntep, sa fragilité physique qui interpelle et ses six matchs seulement disputés depuis le début de saison. Il y a Juan Quintero, son visage joufflu et ses cuisses potelées qui ont retardé son adaptation au championnat français. Il y a Ousmane Dembélé enfin, le joyau du centre de formation qui a bien failli se griller avec le club avant même de faire ses débuts en pro. Il faudrait donc un alignement des astres improbable pour que ces quatre-là soient suffisamment en forme et dans les petits papiers de Montanier pour être sur le pré ensemble au coup d’envoi d’un match. Or, il semblerait que cet alignement d’astres puisse avoir lieu en ce début d’année. En effet, les premiers entraînements d’après la courte trêve hivernale semblent révéler que Yoann Gourcuff s’entraîne désormais normalement. Et que Paul-Georges Ntep, éloigné des terrains depuis fin novembre pour consolider une fracture de fatigue au tibia contractée l’été dernier, court de nouveau et semble en phase normale de reprise. Si, avec ça, Juan Quintero rentre de vacances au pays pas trop lesté de kilos en trop et qu’Ousmane Dembélé a envie de se poser un peu et de profiter de l’opportunité qui lui est offerte de se révéler avec son club formateur, alors oui, il se pourrait bien que les quatre soient opérationnels ensemble en janvier. Dès le 9 pour la reprise de la L1 à domicile face à Lorient ? Peut-être est-ce un peu tôt, mais par chance, les oppositions qui suivent (Troyes en déplacement, le Gazélec au Roazhon Park) peuvent permettre d’envisager que Montanier soit tenté d’opter pour une stratégie offensive.

Gourcuff un cran plus bas que Quintero ?


Dès lors une question se pose : s’ils sont disponibles pour évoluer ensemble, ces joueurs sont-ils pour autant compatibles entre eux ? A priori oui, même si Gourcuff et Quintero ont naturellement un même profil de meneur de jeu dans l’axe, et Ntep comme Dembélé une même préférence pour l’aile gauche de l’attaque. Il faudrait donc que deux des quatre consentent à tenter un registre qui n’est pas le leur a priori. Gourcuff pourrait ainsi être amené à évoluer un cran en dessous, en poste 8 dans le cœur du milieu pour laisser le rôle de 10 au Colombien, aux prestations encourageantes fin 2015 et qui semble cette fois bel et bien concentré sur le projet rennais. En attaque, si l’aile gauche revient naturellement à Ntep, Dembélé semble avoir la capacité d’évoluer sur l’aile droite, voire en pointe, rapport à son efficacité dans le dernier geste lors du dernier match face à Guingamp (1 but, 1 passe décisive). Dans le premier cas de figure, il resterait une place à pourvoir pour un attaquant central (Sio ?), dans le second cas une place pour un ailier droit (Grosicki). Cette réorganisation tactique, avec un Gelson Fernandes en candidat naturel pour jouer le rôle de sentinelle du milieu de terrain, pourrait faire un sacrifié : Abdoulaye Doucouré, qui risque de perdre sa place au profit de Gourcuff et est d’ailleurs annoncé comme partant possible cet hiver. Les prochaines feuilles de match délivrées par Montanier seront particulièrement scrutées…


Par Régis Delanoë
Modifié

Dans cet article

j'ai pas lu mais pour répondre à la question-titre : non.
Note : 1
Un stade Rennais breizhilien type Dunga alors
Rochantas Niveau : DHR
Ca serait une excellente idée, malheureusement, on connait tous notre Montanier national, ce n'est pas près d'arriver.
Toute cette branlette sur Dembele faut arrêter. Le mec a joue 3 matchs, mis un but sympa ça va. Et c'est marrant cette sur hype sur lui alors que Boga est au moins aussi fort et me semble plus intelligent dans le jeu.

Quintero il n'est pas décalable sur un cote?

Avec plutôt Gourcuff en 10 et Doucoure en 8.

Doucoure est un très bon 8, le problème est quand il joue en 10 avec 2 bourrins derriere (encore que Gelson ça va, mais Sylla quelle tristesse)
Il y a 6 mois : http://www.sofoot.com/et-si-c-etait-l-a … 08359.html

L’histoire du stade rennais de l'enflamade et plus rien ....
Quintero ne peut pas evoluer sur un cote. Ca a deja ete essaye a porto sans succes. Il evolue en 10 ou 8.

Un trio au milieu en losange : gelson gourcuff doucoure quintero, ou a trois en enlevant doucoure, ca a de la gueule sur le papier. Enfin pour la L1
Sur le papier c'est l'année ou jamais pour aller chercher une place sur le podium pour les rennais. Mais la propension de ce club à décevoir systématiquement quand il peut remporter un trophée ou franchir un palier, combiné à la malédiction so foot qui va sans doute s'abattre sur eux après cet article, n'annonce rien de bon.
Quatuor offensif avec montanier? C'est pas sérieux d'envisager ça, son équipe serait trop déséquilibré à son goût.
Jamais plus de deux offensifs et si par accident un but est marqué, deux changements dans la foulée pour avoir onze défensifs sur le terrain.
Au vu des derniers matchs notamment la compo de caen, c'est possible que ce soit aligné au moins a un match, surtout quand on sait qu'il y a eu autant de compos que de matchs.
et au moins, il n'y aurait aucun regret...
l'article parle meme pas de andré qui est très important au milieu
Dembélé a jamais voulu partir. Montanier en voulait pas. C'est pas pareil. Je vois pas pourquoi il voudrait partir aujourd'hui vu que Montanier décide de plus grand chose. Sinon très bon article. Allez Rennes
Stephan27 Niveau : CFA2
Si Dembélé a voulu partir après s'être laissé influencé par ses agents et Houiller.
Montanier n'en voulait pas pour l'instant, pour lui il n'avait pas encore le niveau.
C'est grâce à Silvestre que le gamin est resté.
Good Kompany Niveau : DHR
Le comité de discipline de l'académie française se réuni en ce moment même pour évaluer la peine à infliger à l'auteur de l'article pour "Usage dégradant de la langue française et néologisme barbare".
Peine encourue: déchéance du droit d'écrire en Français et emploi exclusif du langage sms.
Message posté par JustDoIt
Il y a 6 mois : http://www.sofoot.com/et-si-c-etait-l-a … 08359.html

L’histoire du stade rennais de l'enflamade et plus rien ....


L'année du Stade Rennais, running gag de la L1.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 14