En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir de la 8e journée de Ligue 2

Reims prend la tête, Nîmes et Ajaccio se défoulent

Reims, Nîmes et Ajaccio ont décidé de sortir la boîte à gifles, Lens sort de la dépression, et Lorient tombe de son piédestal. Voici ce qu'il faut retenir de la huitième journée de Ligue 2.

Modififié

L'analyse définitive de la journée : Reims va monter en Ligue 1


Septièmes l’année dernière, les Rémois n’ont pas pu se frotter au sprint final à cause d’un manque d’efficacité évident. Cette saison, les hommes de David Guion ont pensé à rectifier le tir. À l’image du match de ce mardi soir largement maîtrisé face au Gazélec Ajaccio. Dans le premier quart d’heure, Reims plie le game en deux minutes avec des buts coup sur coup de Pablo Chavarría et Xavier Chevalerin, sur les deux premières occasions du match. Et juste avant la pause, c’est Theoson Siebatcheu qui vient enfoncer le clou sur penalty. Avant d’être imité par Diego de la même manière, puis par Ngamuko. Si les Champenois ne craquent pas et continuent de faire preuve d’un réalisme froid, ils seront bien là au mois de mai pour venir cueillir un pensionnaire de Ligue 1 usé par une saison à se faire rouster tous les week-ends.


La polémique du four à pizza : Youssouf Hadji mérite-t-il une statue à Marcel-Picot ?


Trente-sept ans, trois passages à l’AS Nancy-Lorraine, douze saisons en tout, dont pas mal sous les ordres de Pablo Correa, et toujours là pour mettre le penalty de la victoire. Ce mardi soir face à Bourg-Péronnas, Nancy a bien cru vivre un scénario catastrophe. Largement dominateurs, les Lorrains se sont mis en danger tout seul avec un but casquette. Et puis Youssouf Hadji est entré à l’heure de jeu. Résultat : deux buts, un retournement de situation, et plein de sang-froid sur le penalty pour donner la victoire aux siens. On attend la statue devant Marcel-Picot. Vraiment.



Vous avez raté Ajaccio-Valenciennes et vous n'auriez pas dû


D’accord, il y avait Tanguy sur TMC ce mardi soir. Mais vous l’avez déjà vu une dizaine de fois ce film, et il n’est même pas drôle. Du coup, zéro excuse. Ce mardi soir, le rendez-vous à prendre était ce formidable Ajaccio-Valenciennes. L’extrême sud face à l’extrême nord. Johan Cavalli face à Sébastien Roudet. Un véritable choc des cultures du ventre mou. Et en plus, on a eu le droit à du spectacle grâce à des Corses déchaînés, un capitaine meneur survolté, un Riad Nouri efficace, un Damien Perquis dans les cages et des Valenciennois qui n’avaient toujours pas digéré les émotions du derby face à Lens. 3-0, une belle démonstration.


La question bête de la soirée : les Tourangeaux aiment-ils le football ?


C’est sûr qu’avec un point en huit journées, on peut comprendre que les supporters tourangeaux soient un peu déprimés. Mais le problème, c’est que même après une grosse branlée à domicile contre Nîmes (0-4), les mecs sont incapables de s’énerver pour essayer de bouger leurs joueurs. Normal, le stade de la vallée du Cher est désespérément vide. Y a quoi d’autre à faire à Tours un mardi soir en plus, sérieusement ?


L'image de la journée


Sept matchs, sept défaites. C’était le bilan affreux du RC Lens avant d’accueillir Quevilly-Rouen. Cette fois-ci, les Sang et Or ont obtenu leur victoire dans un contexte compliqué, quelques jours après la désillusion dans le derby. Alors oui, donnez-leur cette médaille, enfin.



L'homme de la soirée : Amine Bassi


Il a 19 ans et il n’a pas froid aux yeux. Si Youssouf Hadji est venu finir le travail avec toute son expérience, c’est bien celui qui compte 18 ans de moins au compteur qui a débloqué la situation et empêché Nancy de s’enliser dans la crise. À la 65e minute, il décoche un coup franc incroyable dans la lucarne de Bourg-en-Bresse pour égaliser. Encore un bijou, le troisième en trois matchs pour lui. Pépite.


Les charts


  • Le top 3 :
    Diego : Il a dû attendre de supplier Siebatcheu de lui laisser le penalty pour marquer son petit but, mais c’est bien lui l’homme fort de la démonstration rémoise face au Gazélec. Quel pied gauche, mes aïeux.

    Johan Cavalli : Encore un ancien qui assure. Passeur décisif sur l’ouverture du score pour mettre les siens sur de bons rails, il a continué à distribuer des caviars pendant une heure et demie. Tellement plus agréable quand il reste calme.

    Jordan Adéoti : Non seulement c’est lui qui donne la victoire à Auxerre face à l’ogre lorientais, mais il a également mangé tout cru le milieu de terrain des Merlus. Le poisson, c’est bon pour la mémoire.


  • Le flop 3 :
    Nicolas Saint-Ruf : Ok, c’est Badila qui marque contre son camp en déviant le centre, mais son dégagement dans le vide juste devant son but, c’est vraiment gênant. Encore plus que ses rouges l’année dernière avec Bastia.

    Jérémy Choplin : À 0-0 juste après la pause, c’est une fantastique idée de balancer un fantastique lob pour ouvrir le score. Moins quand c’est dans ses propres cages.

    Mattéo Guendouzi : Autre bêtise à ne pas faire lorsqu'il y a encore 0-0 à la mi-temps : se faire expulser juste avant le retour aux vestiaires. Ça handicape pas mal ses coéquipiers. Lorient ne s’en est jamais remis.



    Ils l'ont dit


    - « Dégagement éblouissant à une main de Chernik, comme un spoutnik. » Merci beIN Sports de prendre soin de vos abonnés.


    La stat inutile :


    Le FC Lorient aurait pu devenir la première équipe à compter vingt points après huit matchs de Ligue 2 depuis Strasbourg en 2008. Mais le FC Lorient a perdu. Tant pis pour l’histoire.

  • Résultats et classement de Ligue 2

    LG
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
    À lire ensuite
    L'équipe type des clowns