Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Süper Lig
  3. // Le point têtes de turcs

Regattin fait son show, Sow enchaîne

Adrien Regattin, Bafétimbi Gomis, Moussa Sow... Le championnat turc est devenu une véritable terre d'accueil pour les anciens de Ligue 1. Chaque week-end, sofoot.com fait le point sur nos chouchous installés en Turquie.

Modififié

Umut Bulut (Kayserispor)

Si Cristiano Ronaldo peut se vanter d’avoir l’une des plus belles détentes d’Europe, celle de l’ancien du Téfécé est aussi de fort belle facture. La preuve avec son but inscrit juste après la pause sur la pelouse d’Istanbul Başakşehir d’une magnifique tête aérienne (54e). Mine de rien, c’est son quatorzième pion en vingt-neuf rencontres... Un pion pas très utile en revanche, puisque au terme de la rencontre, Kayserispor s’incline (3-1). Mais l’intention du capitaine était là.


Emmanuel Adebayor (Istanbul Başakşehir)

Après une madjer ratée en début de partie, le sire Adebayor s’est retrouvé à l’origine de l’ouverture du score de son coéquipier Edin Višća (1-0, 28e). Toujours dans le bon tempo et dérangeant à souhait dans les airs, le Togolais termine son match à l’aide d’une somptueuse passe décisive de la tête pour offrir sur un plateau le but du K-O à Eljero Elia (3-1, 90e). Résultat : le vice-champion de Turquie en titre est toujours à un point de Galatasaray. Bravo Manu !


Florentin Pogba et Stéphane Sessègnon (Gençlerbirliği)

Que ce soit pour le frère de Paul ou l’ancien petit prince du Parc, c’est le moment de se remettre en question au niveau du plan de carrière. Voilà le Ankara Rüzgârı (vent d’Ankara, en VF) dans un sacré pétrin à quatre journées de la fin, englué à l’avant-dernière place de Süper Lig à deux points du premier non-relégable. Tout n’est pas perdu donc, mais l’atmosphère commence à se tendre. Et cette fois, ce n’est pas à cause de cette immonde Pogbance.



Moussa Sow (Bursaspor)

L’homme qui a laissé Nolan Roux s’occuper de planter des buts au LOSC à partir de l’été 2012 sévit toujours. Après avoir obtenu un penalty contre la lanterne rouge Karabükspor, le Lion de la Téranga s’est fait justice lui-même d’un contre-pied parfait (1-2, 45e+4). Plus tranquille par la suite, le numéro 99 des Yeşil Timsahlar (Crocodiles verts, en VF) a pris son carton jaune avant de laisser sa place à Jirès Kembo-Ekoko pour la dernière demi-heure de cette future victoire (4-1). Deux buts en deux journées consécutives : oui, ça s’appelle un retour au premier plan.


Adrien Regattin (Osmanlıspor)

Qu’il semble loin, ce temps où l’ancien Toulousain était traité par le kop du Gazélec Ajaccio de « Kendji Girac » doté d’un « micro-pénis » . Depuis, ce petit gabarit roule sa bosse autour du Bosphore. Lors du derby d'Ankara, l’artilleur en chef des Osmanlılar (Ottomans, en VF) s’est fendu d’un doublé pour la victoire contre le concurrent direct au maintien Gençlerbirliği (0-3). Le premier d’une reprise acrobatique au second poteau (0-1, 26e), puis le second d’une frappe poteau rentrant (0-2, 74e). Pour Regattin, « y a pas de souci » .


Thievy Bifouma (Sivasspor)

Voici un travailleur de l’ombre. Pendant presque toute la rencontre à Trabzon, l’ex-Rémois s’est fait remarquer à bourlinguer au milieu de la défense locale. Hélas, son manque de précision dans le dernier geste lui a joué des tours. Titulaire, le Diable rouge a laissé sa place à Arouna Koné six minutes avant la fin du temps réglementaire, pendant que son équipe menait au score. Six minutes plus tard, ce même Arouna Koné bouclait l’affaire en contre (0-2, 90e). L’histoire oubliera ces efforts de Bifouma, à l’image de cette victoire anecdotique de Sivasspor, passé de la huitième à la septième place.


Bafétimbi Gomis (Galatasaray)

La Süper Lig commence à s’y habituer, et c’est plutôt bon signe pour les fans de la Panthère. Auteur de son vingt-septième but en vingt-neuf rencontres avec Galatasaray (0-1, 4e), l’ancien Marseillais règne plus que jamais sur le classement des buteurs. Une simple cerise sur le gâteau de Bafétimbi, puisque son club est aussi parvenu à l’emporter sur le terrain d’Alanyaspor et conserve son trône de leader au classement (2-3). Bafé, ça te tente une virée en Russie cet été ?



Tomáš Hubočan (Trabzonspor)

C’est une période que Marseille préfère sans doute oublier, mais il fut un temps (pas si lointain) où le Slovaque faisait partie intégrante de la défense olympienne qui prenait l’eau au stade Louis-II. Désormais, le voilà dans les plans glissants de Trabzonspor, battu sur sa pelouse. En revanche, la capacité d’Hubočan à stopper les offensives adverses est toujours aussi effrayante : les deux buts de Sivasspor proviennent de son côté gauche. Il va être sympa, ce retour de prêt dans la cité phocéenne...


Mehdi Bourabia (Konyaspor)

Le saviez-vous ? Ce milieu de terrain passé par le GF38 a foulé les pelouses de Ligue 1 par deux fois, face à l’AS Monaco et l’OM, pour un total de vingt-quatre minutes. C’est peu, d’accord. Mais combien de footballeurs sur la planète peuvent se vanter d’avoir partagé le vestiaire avec l’immense Samuel Eto’o ? Pas beaucoup. Encore buteur contre Kasımpaşa où il ouvre le score (1-0, 11e), le Fils peut compter sur le Franco-Marocain, tout aussi utile dans la victoire de son équipe que dans la construction du second but des siens (2-0). De quoi sortir de la zone de relégation pour Konyaspor, et respirer un bon coup.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 13 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 61
dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end