En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Auxerre/PSG (1-1)

Paris se rate, encore...

Une bonne première mi-temps. Des occasions de faire le break et puis rien... L'égalisation de Le Tallec à cinq minutes de la fin empêche le PSG de revenir à hauteur du leader Montpellier.

Modififié
Auxerre - PSG : 1-1

But : Le Tallec pour l'AJA. Nenê pour le PSG.

On peut reprocher beaucoup de choses à Carlo Ancelotti, mais pas sa manière de coacher. Une chose est certaine, l'Italien sait trancher. Après de nombreuses sorties difficiles, Javier Pastore prend place sur le banc. Un choix sportif et logique. El Flaco squatte le banc à côté d'un autre recalé, Mamadou Sakho, qui enchaîne son troisième match hors du onze. Avec les suspensions de Sissoko et Hoarau, l'Italien fait ce qu'il peut et confirme sa charnière Alex-Bisevac. Le trio de récupérateurs Motta-Bodmer-Matuidi est chargé d'alimenter les lascars offensifs (Menez, Nenê, Gameiro) dans le schéma tactique en sapin de Noël. Après la défaite de Montpellier dans l'après-midi, Paris n'a plus choix. Il doit gagner pour rejoindre les Héraultais à la première place. Pour ce faire, il faut passer sur le cadavre encore chaud de l'AJA. Promis à la Ligue 2, les hommes de Jean-Guy Wallemme tentent encore de sauver les meubles. D'ailleurs, l'ancien défenseur de Lens aligne une équipe résolument offensive avec Oliech, Kapo, Traoré et Chafni pour taquiner les filets de Salvatore Sirigu. Quitte à crever, autant le faire en jouant. Paris tenait sa victoire jusqu'à la 85ème. Les dauphins de Montpellier reviennent avec un seul point de l'Abbé-Deschamps... Maintenant, ça va se jouer au mental pour le titre. Un domaine où le PSG est tout, sauf costaud.

Les intentions parisiennes sont claires : un gros pressing, une volonté affichée de se projeter très vite vers l'avant et une permutation constante entre les trois joueurs offensifs. Naturellement, c'est Jérémy Menez qui se procure la première occasion en perforant la défense icaunaise par la gauche. Le numéro 7 repique et frappe dans les moufles de Sorin. Mais Auxerre ne joue pas les victimes expiatoires. Oliech secoue Jallet sur chaque prise de balle et met Sirigu à contribution. Mais sur une merveille de contre-attaque, Bodmer caresse le cuir en profondeur pour Gameiro, l'ancien Lorientais talonne intelligemment pour Menez. L'ancien Romain élimine Sorin par l'extérieur, pousse un poil trop la gonfle et trouve le poteau extérieur auxerrois. Par son jeu très direct, Paris gêne énormément les Bourguignons. Après 20 minutes de survie, Auxerre pointe son nez. Et ça commence par un bon coup-franc de Dudka de peu à côté qui laisse Sirigu sans réaction. Mais à force de défendre aussi mal, Auxerre craque. Sur une perforation de Matuidi dans l'axe, Gameiro récupère la gonfle et régale Nenê dans la surface, le Brésilien enrhume Grichting sans forcer et fume Sorin à bout portant. Paris ouvre le score logiquement. La réaction de la lanterne rouge n'est pas évidente. Pis, Paris gère son avance avec sérieux. Les situations chaudes se multiplient aux abords des bois icaunais. Que ce soit Menez, Gameiro ou Nenê, la défense auxerroise est à la rue à la moindre accélération.

Nenê et sa roulette...


La pause n'aura pas changé grand-chose, Paris repart de la même manière : jeu rapide, souvent en première intention. Le trident Bodmer-Motta-Matuidi a sorti les barbelés. Dans l'axe, Auxerre n'y arrive pas. Sauf quand Chafni décide d'y aller tout seul. Comme un grand. Le Marocain dépose Bisevac et arrose le montant gauche de Sirigu d'une lourde frappe. A force de prendre le temps pour achever la lanterne rouge, le PSG s'expose à chaque offensive des ouailles de Wallemme. Une escouade bourguignonne beaucoup plus conquérante, d'ailleurs. Plus présente dans les duels. Et il faut un génial Sirigu pour empêcher Oliech de le fumer sur une tête à bout portant. Paris est dans le dur. Le match se débride, ça part dans tous les sens, d'un but à l'autre. Les joueurs de la capitale sont bousculés. La gonfle ne circule plus. Et quand Nenê se retrouve seul face à Sorin, le Brésilien rate complètement sa roulette "Raul" et le portier s'empare facilement de la balle. Le numéro 10 carioca a mangé la feuille. Bizarrement, c'est le moment choisi par Ancelotti pour faire entrer Pastore à la place d'un très utile Kevin Gameiro. Wallemme, lui, décide d'empiler les attaquants et sort ses deux meilleurs mecs du soir, Dudka et Chafni.

Venu de nulle part, Mandjeck est à une parade de Sirigu de claquer un caramel sur un centre venu de la droite. C'est vraiment n'importe quoi, ce match. La preuve, Ancelotti lance Lugano pour tenir le score. Auxerre donne tout. Les corners s'enchaînent et Paris tremble. Et, logiquement, Auxerre égalise par Le Tallec. Sur une très bonne prise de balle de Kossoko, l'attaquant allume Sirigu qui - il faut l'avouer, se rate un peu - et permet à Oliech de disputer la balle. Le Kenyan touche le montant et Le Tallec n'a plus qu'à pousser la gonfle dans le but vide. C'est mérité. Les hommes d'Ancelotti ont raté plusieurs fois le KO et le paient cash. Paris n'aurait jamais dû abandonner de points dans l'Yonne. A 1-0, les Parisiens ont eu les occasions pour tuer le match. Surtout Nenê, qui a bouffé la feuille en la jouant perso. Auxerre, avec ses forces et son mental, a arraché le nul. Surement insuffisant pour se maintenir, mais suffisant pour plomber les rêves de titre du PSG. Une chose est certaine ce soir, en changeant trois fois son schéma défensif, Ancelotti n'a pas aidé son équipe. Une fois n'est pas coutume...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17