Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Foot et politique
  2. // Fiche de lecture
  3. // Terrain miné

On a lu « Terrain Miné » ...

Quand la politique s'immisce dans le football. C'est le sous-titre de l'ouvrage. Chérif Ghemmour s'est un peu absenté de la rédaction de So Foot (et de sofoot.com) pour écrire ce livre édité par Hugo & Cie et sorti en librairie le 7 février…

Modififié
En 15 chapitres qui racontent 15 matchs emblématiques, l'auteur décrit le contexte politique fort, direct ou indirect, qui a marqué ces 15 rencontres. Des matchs où les footballeurs ont été souvent des acteurs involontaires dépassés par des enjeux qu'ils ne maîtrisaient pas, comme les Honduriens et Salvadoriens confrontés en 1969 dans des éliminatoires de Coupe du monde, alors que la guerre est sur le point d'éclater entre leurs deux pays. Idem pour le match USA-Iran du Mondial 1998 : en plein dans la thématique du Choc des civilisations, ce match à hauts risques entre l'Iran et le Grand Satan américain accouche d'une rencontre passionnante où les 22 acteurs ne sont fixés que sur le challenge sportif : gagner ou être éliminés… Mais il y a aussi des joueurs participants actifs, impliqués dans des causes qu'ils défendaient corps et âme. Maradona, évidemment… Au Mundial 1986, Diego avait un compte personnel à régler avec les Anglais : venger l'Argentine de la guerre des Malouines (1982) ! El Pibe, plein de haine, était dans un état second, bien décidé à « gagner la guerre du football, en jouant avec à l'esprit le souvenir des soldats argentins tués comme des petits oiseaux » (sic)… Mêmes motivations politiques avec la glorieuse équipe du FLN 1958, joueurs de D1 française partis clandestinement monter une équipe de foot non reconnue par la Fifa parce que l'Algérie, colonie française, n'était pas non plus reconnue par l'ONU…

Avec trois matchs sélectionnés, l'Allemagne occupe malgré elle une place de choix du fait de la guerre 1939-45. On a donc droit à l'anthologique RFA-France de Séville 1982 et une résurgence anti-allemande inouïe en France, suite à la défaite des Bleus et à l'agression de Schumacher sur Battiston. Le RFA-RDA de la Coupe du monde 1974 et l'incroyable victoire (1-0) des Ossies sur la Nationalmannschaft de Beckenbauer, affrontement politico-idéologique estampillé guerre froide entre bloc de l'Est et bloc occidental (20 tireurs d'élite postés sur les hauteurs du stade de Hambourg !). Enfin, le match Allemagne-Grèce du dernier Euro 2012 sur fond de crise de la dette grecque, mais aussi avec en arrière-fond la très meurtrière Occupation nazie de la Grèce (1941-1944)… Dans le registre sinistre des dictatures, retour obligé sur l'Italie fasciste championne du monde 1934, avec Mussolini qui instrumentalise le foot et la Squadra à des fins politiques. L'auteur dresse un parallèle inédit entre Mussolini et Silvio Berlusconi, tous deux grands profiteurs du football pour asseoir leur carrière politique… Retour sur le match hallucinant Chili-URSS de novembre 1973 dans l'Estadio de Santiago qui servait d'immense camp de prisonniers politiques depuis le coup d'État de Pinochet quelques jours auparavant : un match de 28 secondes remporté par le Chili face à un adversaire inexistant, vu que les Russes, absents sur la pelouse, avaient boycotté la rencontre pour motifs sportivo-humanitaires. Et puis il y a aussi le fameux Clásico 1974 remporté à Bernabéu par le Barça 5-0, ou comment Johan Cruyff a rendu sa fierté au peuple catalan face au Real, et symboliquement contre le général Franco, encore au pouvoir à l'époque.

La guerre du football

Le livre fourmille d'anecdotes inédites et de témoignages rares en « live » recueillis par l'auteur ou collectés un peu partout. Des récits souvent émouvants ou qui dépotent : Müller, Breitner, Beckenbauer et Dany Cohn-Bendit (RFA 74), Terry Butcher, Maradona et Oscar Ruggeri (Argentine 86), Carles Reixach, Cruyff, Butragueno et Casillas (Clásico), Rummenigge, Schumacher, Hrubesch et Six (RFA-France 82), Alexi Lalas et Earnie Stewart (USA 98), Boban, Lukić, Mihajlović et Hadžibegić (Dinamo Zagreb - Étoile rouge de Belgrade 90, prélude à la guerre en ex-Yougoslavie), Rachid Mekhloufi (long témoignage sur Algérie FLN 58), Giorgos Karagounis, Giorgos Samaras et Joachim Löw (Allemagne-Grèce 2012). Témoignage à part : celui du Zaïrois Mwepu Ilunga, protagoniste du Yougoslavie-Zaïre (9-0) du Mondial 74 et menacé de prison comme tous ses coéquipiers par le terrible président Mobutu en cas de mauvais résultat contre le Brésil…

L'esprit So Foot inspire évidemment ce livre, puisque musique, cinéma, littérature, BD, politique, histoire, géopolitique, social et culture collent au plus près de ces matchs mythiques. Kusturica raconte la guerre en Yougoslavie à travers foot et cinéma (son film La vie est un miracle), Tintin et L'Oreille cassée (1937) annonçaient avec 32 ans d'avance la guerre entre Honduras et Salvador (voir la «  guerre du football » , 1969), le Old Firm entre Celtic et Rangers divise Glasgow et les groupes rock (les frères Young d'AC/DC sont Rangers alors que U2 et Simple Minds sont Celtic !), Carlos Quezada du groupe chilien des Quilapayun raconte comment le président Allende leur a sauvé la vie (Pinochet les aurait fait arrêter à coup sûr) en les envoyant en Europe d'où ils ont suivi de France la qualification surréaliste du Chili contre l'URSS…

Commander Terrain Miné - Par C. Ghemmour - Édition Hugo & Cie - 188 pages.
Disponible dans toutes les librairies.

Chérif Ghemmour chez Zemmour & Naulleau :




Voici la liste des matchs évoqués dans l'ouvrage Terrain miné : RFA – France 1982, Italie – Tchécoslovaquie 1934, Celtic – Rangers 1980, Yougoslavie – Zaïre 1974, Real Madrid – Barça 1974, Corée du Sud – Corée du Nord 2008, USA – Iran 1998, Allemagne – Grèce 2012, Roumanie – Algérie FLN 1959, Chili – URSS 1973, Honduras – Salvador 1969, Dinamo Zagreb – Étoile rouge Belgrade 1990, France – Algérie 2001, RFA – RDA 1974, Argentine – Angleterre 1986.

Chaudement recommandé par SO FOOT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 12 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 4 heures La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 il y a 8 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible