1. // Allemagne – 16 janvier 2007 – Le jour où…

Neuf années de football sans Deisler…

Il y a 9 ans jour pour jour, le plus grand talent du foot allemand du début des années 2000 annonçait sa retraite. À 27 ans, Sebastian Deisler disait stop aux souffrances morales et physiques infligées par un monde qui n’était définitivement pas fait pour lui.

Modififié
Il faut se mettre à l’esprit qu’on peut être béni des dieux pour exercer une activité qu’on n’aime pas. De même qu’on peut adorer pratiquer une discipline que jamais on ne réussira à maîtriser. Sebastian Deisler est l’exemple type du talent fou d’un sport, le football, qui ne lui aura pas permis de s’épanouir. C’est dommage, c’est excessivement frustrant même, mais c’est ainsi. Il a bien dû se résoudre à renoncer et à l’annoncer. C’était le 16 janvier 2007, en pleine trêve hivernale en Allemagne : l’un des maîtres à jouer du grand Bayern de Munich, qui a fêté ses 27 ans onze jours plus tôt, déclare que la saison de Bundesliga reprendra sans lui. Que le monde du football continuera de tourner sans lui. Qu’il s’en éloigne définitivement pour son bien physique et psychique. Qu’il quitte un sport qui l’avait élevé au rang de star, mais qui a bien failli le détruire. Le temps de s’arranger à l’amiable avec son employeur, le Bayern, avec qui il était encore sous contrat pour deux saisons et demie, le temps aussi d’écrire son autobiographie pour tenter d’expliquer l'inexplicable. Puis il a disparu des écrans radars des plus fins observateurs de l’actu foot. La comète Deisler est de l’histoire ancienne. Aux dernières nouvelles, il était devenu gérant d’un magasin spécialisé dans l’artisanat du Népal à Fribourg. Très loin de sa carrière de footballeur pro, qui aura duré à peine neuf ans.

Au Hertha, une histoire d’amour qui finit mal


Elle débute en 1998 à Mönchengladbach où le natif de Lörrach, une petite ville à l’extrême Sud-Ouest de l’Allemagne, a achevé sa formation. Les Borussians galèrent, mais déjà, le jeune Deisler illumine le terrain par son jeu de passes, son intelligence et sa vision du jeu. Dès 1999, c’est un Hertha Berlin ambitieux qui récupère le joyau. Le club de la capitale vient de terminer sur le podium de la Bundesliga et ambitionne de briller à la fois en championnat et en Ligue des champions, une compétition qu’il découvre. La plus belle des scènes continentales est le lieu rêvé pour achever de convaincre les derniers sceptiques : avec Preetz, Daei, Dárdai ou encore Wosz, Deisler s’éclate en C1, et le Hertha en profite pour surprendre de prestigieux adversaires, dominant notamment le Chelsea de Deschamps, Desailly et Lebœuf, mais surtout le grand Milan de Shevchenko, Bierhoff, Maldini et Leonardo. Dans la foulée, c’est l’Euro 2000. Deisler a 20 ans, il est le cadet d’une sélection vieillissante (Matthäus, Kirsten, Hassler, Bierhoff…) qui se fait piteusement sortir au premier tour.


L’Allemagne se cherche de nouveaux héros et les trouve dans les deux plus jeunes de l’équipe, Deisler et Ballack, trois ans plus âgés. Les seuls épargnés par la critique. Le nouveau sélectionneur Rudi Völler, ainsi que la figure tutélaire Franz Beckenbauer adoubent le Berlinois. Problème : le gamin s’avère fragile, très fragile. Ses genoux d’abord posent problème, avec une première rupture des ligaments croisés, puis il se déchire la membrane synoviale du genou droit en octobre 2001, ce qui le laisse sur le flanc le restant de la saison. Une absence des terrains qui n’empêche pas le grand Bayern de Munich de s’intéresser à la nouvelle star du football allemand. Avant l’issue de la saison 2001/02, le Hertha et le Bayern s’entendent sur une transaction, mais l’accord, qui est censé rester secret, fuite dans la presse. Scandale : Deisler est accusé de trahir le club qui l’a révélé, accusé aussi d’avoir négocié un juteux contrat, puis d’avoir joué les cachottiers plutôt que de se soigner. Le manager du Hertha, Dieter Hoeness, ne dément pas et laisse les médias et les supporters se déchaîner. Dans son autobiographie, Deisler expliquera que c’est à partir de ce moment et de ce qu’il considère comme une trahison de Hoeness, qu’il considérait comme son mentor, qu’il a commencé à se dire que le monde du football, ce n’était peut-être pas pour lui.

Vidéo

Au Bayern, l’impossible succession d’Effenberg


Au FC Hollywood, la pression est énorme et les angoisses de Deisler l’introverti ne font que croître, d’autant que son corps ne le laisse jamais longtemps tranquille. Il a pourtant la confiance et le soutien de son entraîneur Ottmar Hitzfeld, originaire de la même petite ville de Lörrach et à l’origine de sa venue à Munich pour assurer la succession d’Effenberg. Mais hériter des responsabilités du « Tigre » n’est pas chose aisée et l’état dépressif de « Basti Fantasti » ne s’arrange pas, bien au contraire. Fin 2003, il est hospitalisé à l’institut de psychiatrie Max Planck de Munich où il est soigné pour une forme de burnout. En 2005 néanmoins, son corps et sa tête semblent vouloir le laisser un peu tranquille, et Deisler, dans l’axe ou sur l’aile droite, en profite pour enchaîner les prestations de haut vol, de nouveau. Avec Ballack et Zé Roberto notamment, ils forment un sacré trio de milieux offensifs derrière Makaay et Pizarro.

La technique soyeuse, l’ex du Hertha régale à quelques mois de la Coupe du monde à domicile. Il en sera l’une des stars, c’est évident. Mais en mars 2006, il est encore arrêté pour un problème de synovie au genou et manque le rendez-vous planétaire, comme quatre ans plus tôt. Il faut imaginer les efforts surhumains à chaque fois pour récupérer de ces blessures, souffrir comme souffre Guivarch dans Les Yeux dans les Bleus pour ne citer qu’un seul exemple… À force, le mental déjà friable du prodige a fini par lâcher et l’idée de faire carrière dans le foot par l’abandonner. S’il revient à la compétition en novembre de la même année, le ressort est cette fois définitivement cassé. Deisler dispute son dernier match pro début décembre à domicile face à l’Energie Cottbus en remplaçant Andreas Ottl à la mi-temps. Un mois plus tard, il officialise l’arrêt de sa carrière. Il n’aura finalement pu disputer que 135 matchs de Bundesliga (18 buts, 27 passes) et 21 de C1 (3 buts, 3 passes), entrecoupés de 15 blessures, de 5 opérations et d’une hospitalisation en HP. « Je n’étais simplement pas fait pour le business du football » , écrira-t-il dans son autobiographie parue en 2009. Il a eu l’honnêteté et le courage de le reconnaître.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

ballondeplomb Niveau : National
il etait talentueux ce joueur, quel gachis...il me faisait penser à steven gerrard, bon offensivement et defensivement, du coffre, vision du jeu au dessus...
Effectivement, énorme gâchis...On pensait assister à l'avènement du Beckham allemand tant sa capacité à délivrer des passes millimétrées depuis son côté droit était exceptionnelle.
On connaît la suite...

De plus il a eu la malchance d'arriver au moment où la Mannschaft était dans le dur avec une génération vieillissante, celle de Ballack, qui parvenait en finale de la CM2002 avec un jeu bien pérave.
Note : 1
Message posté par SidLFC
Effectivement, énorme gâchis...On pensait assister à l'avènement du Beckham allemand tant sa capacité à délivrer des passes millimétrées depuis son côté droit était exceptionnelle.
On connaît la suite...

De plus il a eu la malchance d'arriver au moment où la Mannschaft était dans le dur avec une génération vieillissante, celle de Ballack, qui parvenait en finale de la CM2002 avec un jeu bien pérave.


Vieillissante, vieillissante, mouais, je ne suis pas trop d'accord. Les Ballack, Schneider, Klose, Metzelder, Frings, Ricken, Kehl (je vais mettre Asamoah pour le plaisir aussi) n'étaient pas trentenaires. Mais c'est sûr que c'était le début de la traversé du désert pour la Mannschaft (des joueurs talentueux mais physiquement en bois ou au mental trop faible, coach en bois et choix douteux).

Et je ne trouvais pas le jeu si pérave que ça ;)

Deisler quel joueur, vraiment. C'est flippant de voir que c'est un monde vraiment à part le foot, que ça consomme (que l'on consomme) les joueurs/hommes. C'est une vraie machine... Je ne sais pas si il y a un travail psychologique de fait, serieusement, au sein des clubs, si ce n'est pas le cas, ils devraient foutrement y réfléchir.
Deisler, c'était un de mes joueurs favoris à l'époque. C'est même un peu grâce à lui que j'ai découvert et que je me suis mis à aimer la BuLi. Il est presquee né trop tôt, il se serait éclaté dans l'Allemagne actuelle, entouré d'Ozil, Muller et compagnie.
burruchaga Niveau : CFA2
c'est quoi cette musique sur la vidéo !!!!!???
Il mettait de sacrés galettes quand même
Message posté par burruchaga
c'est quoi cette musique sur la vidéo !!!!!???


Darude - Sandstorm
Quel joueur , quelle tristesse... Dire que mm s'il avait continué sa carrière, il aurait surement pas connu l'équipe d'Allemagne ptet à la CDM 2010...
Deisler a droite, ballack dans l'axe, zé Roberto à gauche, Pizarro et surtout makaay planter devant. Le lourd que ça envoyait à l'olympiastadion à l'époque... Doux souvenirs de l'équipe du dimanche et de fifa !
- eh mec tu faisait quoi y'a 5 ans?
- je jouais milieu de terrain au Bayern Munich
- ouais cool et maintenant tu fais quoi?
- j'ai un magasin d’artisanat népalais.
- ........

Y'a pas a dire, au niveau de l'originalité, ca claque comme CV!

Pour en revenir au joueur, ca se voyait qu'il était mal. Au Herta et à Gladbach, on le sentait libéré et en train de s'éclater puis au Bayern quelque chose s'est cassé, il jouait crispé, comme si un poids l'écrasait.
Bon évidemment l'article dit tout ça, ça m'apprendra à commenter avant de lire.

Je m'auto-proclame donc "captain obvious of the thread".
Message posté par Alkpote
Darude - Sandstorm


Pffff... c'est pas du tout sandstorm de Darude... Un peu de respect pour les legendes s.v.p.
Deisler c'était mon joueur à moi tout seul. Quel gâchis vraiment!
Itinéraire d'un joueur talentueux bipolaire.
Paradigm Shift Niveau : National
Ah ce Deisler, un esthète obligé de ranger les crampons trop tôt, beaucoup trop tôt.

Et cette demi-finale de coupe des confédérations 2005 contre le brésil de Ronaldo/Ronaldinho/Adriano(au top de sa forme)/Kaka ( pour ne citer que ces 4 là ) à la maison...Je m'en souviens comme si c'était hier...Un match où vous avez un feeling particulier, où vous vous dites que là il est en train de se passer un truc « hors du temps », qui me marquera à jamais. J'avais enfin eu l'occasion de voir ce joueur dont tout le monde parlait, ce joueur qui enchantait toute une nation, mais que les blessures n'épargnait presque jamais, à l'oeuvre, chez lui sous le maillot de la mannschaft. Et je n'ai pas été déçu, loin, très loin de là.

A chaque toucher de balle, à chaque contrôle, chaque dribble, on voyait que le mec était d’une dimension exceptionnelle, qu’il faisait partie de cette engeance un peu spéciale, qui dépasse l’entendement, un peu à la Bergkamp. Il sortait des gestes somptueux, avec une aisance déconcertante, comme si rien de tout ce qu’il produisait ne lui coûtait, comme si une inspiration divine le lui suggérait...

Le match se terminait 3-2 en faveur de la Seleçao, but d'Adriano (si mes souvenirs sont bons), au terme d'une partie de haute volée. Le brésil allait jouer l'argentine de Riquelme et Aimar en finale, mais cela m'importait peu. Je n'avais qu'une envie, revoir Deisler sur les terrains...

Allez, salut l'artiste //
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 1 heure La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 1 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 2 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 31 il y a 3 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 4 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 5 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 6 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103