En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Caen/Nantes (0-2)

Nantes continue sur sa lancée

Au terme d'un match globalement maîtrisé, les Nantais poursuivent leur série de victoires après les succès décrochés contre Lille et Troyes. Après une première mi-temps de domination, les Canaris ont enfoncé le clou en contre-attaque face à des Caennais trop tendres (0-2).

Modififié

Caen 0-2 Nantes

Buts : Bammou (23e) et Thomasson (61e) pour les Canaris

Grand Bammou devient encore plus grand. Fini l'époque où l'on parlait de lui seulement comme l'ex-vendeur de la boutique du PSG qui est parvenu à percer. Cette saison, malgré les recrutements de Kolbeinn Sigþórsson et Emiliano Sala, c'est bien lui qui tire la formation nantaise vers le haut. Alors, lorsqu'il débloque la situation dès la 23e minute en ouverture de la 11e journée, l'international marocain mérite bien de sortir ses plus belles cabrioles pour fêter ça. Il vient d'inscrire son troisième but en trois matchs, soit un de plus que lors de ses 33 apparitions précédentes en Ligue 1. Positionné en soutien de Sala, il a été le Canari le plus en vue. Tantôt tour de contrôle, tantôt dribbleur, toujours spontané, Bammou a mis son équipe sur les rails de la victoire.

Les combinaisons nantaises


Dès le début du match, les Canaris décident d'en mettre plein la vue aux très bruyants 700 supporters nantais qui ont fait le déplacement. Au terme d'une belle action collective dans un petit espace plein axe, Bammou déclenche une belle frappe bien détournée par Vercoutre. Ce n'est que la deuxième minute, et le trio Sala-Bammou-Thomasson donne le ton. Du côté du Stade Malherbe, on garde la même tactique que d'habitude. Les Caennais laissent le ballon aux Nantais, et profitent de la moindre imprécision technique des hommes de Der Zak' pour se projeter et trouver rapidement leur homme fort : Andy Delort. Le pitbull met en grande difficulté la charnière Cana-Vizcarrondo et permet à Caen de se procurer les meilleures situations du premier quart d'heure. Sauf que ce sont bien les Nantais qui ont le pied sur le ballon et travaillent à force de redoublements de passes dans des petits périmètres. À la 23e minute, le grand Bammou se retrouve encore à la conclusion d'une de ces séquences. Il ajuste tranquillement Vercoutre d'une bonne petite frappe au premier poteau. Féret a beau mettre des petits ponts à Sala, les Caennais n'y sont plus et concèdent trop d'occasions. Damien Da Silva sauve la baraque en détournant un centre de Moimbé qui prenait la direction de Sala, seul face au but vide. Sur le corner qui suit, Vizcarrondo manque un but tout fait de la tête, avant de râler sur ses partenaires.

L'impuissance caennaise


Au retour des vestiaires, Patrice Garande décide de changer de cap. Le SM Caen arrête de la jouer petit bras et met le pied sur le ballon une bonne fois pour toutes, sans oublier de pratiquer un jeu plutôt direct. Et les résultats ne se font pas attendre. Les Caennais sont plus hauts, plus agressifs, plus dangereux. Rodelin, transparent en première période, réussit tout. C'est lui qui dévie le ballon de la tête pour une reprise du tibia d'Andy Delort. Rémy Riou s'interpose. Le gardien nantais sort un arrêt miraculeux sur une tête de Jeff Louis à peine trois minutes plus tard. Malheureusement, les Caennais sont sanctionnés pour leur manque de réalisme. À l'heure de jeu, sur un débordement de Moimbé, la seule véritable incursion nantaise dans le camp normand, Thomasson double la marque. Un coup de froid sur le stade Michel-d'Ornano. Caen ne parvient plus à se mettre en position, et Nantes continue d'impressionner en contre. Même les coups de pied arrêtés sont loin d'être bien exploités. Les Nantais, sereins, ont bien compris que le plus dur est fait. Lorik Cana se permet même une percée de 80 mètres pour aller placer sa frappe après un relais avec Sala (85e). Alors que Caen est impuissant, Nantes manque par deux fois la balle du 3-0. Mais l'essentiel est là : les Nantais signent leur troisième succès consécutif en Ligue 1. Une première depuis deux ans.

Par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 15 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9
dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9