Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Monaco

Moutinho et Rodriguez: Monaco débute son mercato au Porto

Elle est là, la première folie du mercato! Alors que la rumeur Falcao allait bon train du côté du Rocher, l'AS Monaco vient de confirmer sur Twitter l'arrivée de Joao Moutinho et James Rodriguez. Les deux joueurs du FC Porto ont rallié la Principauté pour une coquette somme qui serait de l'ordre de 70 millions d'euros.

Modififié
Le soleil tape une dernière fois sur la cour de récréation. L'année scolaire est terminée. On jette son cartable avec détachement, on brûle ses cahiers et déchire son agenda, avant de faire le maximum pour oublier tout ce qu'on a appris au cours de l'année. A ce moment précis, aux encablures du mois de juin, il y a un rabat-joie qui fait déjà ses courses pour la prochaine rentrée scolaire. Oui, parce qu’après, « il y a la queue, c'est vraiment la cohue, tu comprends? » . Ce type organisé qui dit fuck à tout monde, c’est l’AS Monaco. En pleine période de débat autour du régime fiscal en place du côté de la Principauté et alors que les langues de vipères sont nombreuses à voir d’un mauvais œil l’émergence annoncée du monstre monégasque, les dirigeants de l’équipe du Rocher viennent de frapper un immense coup. Alors que le marché des transferts n’est pas encore ouvert, l’AS Monaco s’est payé Joao Moutinho et James Rodriguez pour la coquette somme de 70 millions d’euros 25 pour le premier, 45 pour le second). La folie.


James le crack, Joao la classe

Le PSG avait des envies de Serie 1. Pour l'AS Monaco, ce sera la Ligue 1 Sagres. Quatre ans après les arrivées de Lisandro Lopez et de Lucho Gonzalez dans l'Hexagone, ce sont deux nouveau joueurs « grand cru » du FC Porto qui rallient l'Hexagone. Si on connaissait les moyens sans fin de la nouvelle superpuissance du championnat de France, on imaginait plus une armée de mercenaires dirigée par Carlos Tevez rejoindre le Rocher. Pas Moutinho le classieux. Pas James Rodriguez la pépite. Arrivé en 2010 à Porto après une formation éclair à l'Envigado, en Colombie et deux années à Banfield, James - prononcez Ramès, comme Sergio s’il avait été dans ISS 98 – le jeune crack est plutôt du genre précoce: pro à 15 ans, décisif à 16, plus jeune étranger à marquer dans le championnat argentin à 17 et titulaire à Porto à 20. Aujourd’hui à Braga, après un passage de six mois à Beira Mar, le défenseur français Vincent Sasso a eu le temps de se frotter au petit génie. « C’est un joueur qui a le profil « Barça » . Il est technique, il sent le jeu et surtout, il a une patte gauche incroyable. » Tant pis pour celle du grec Tzabelas, qui avait fait tremblé tous les portiers de L2. Toujours selon Sasso, le joueur est du genre à «  bien se déplacer » et possède « une qualité de passe au-dessus de la moyenne » . En somme, quand le Colombien, beau-frère de David Ospina, est en forme, difficile de l’arrêter. Le PSG en avait fait les frais l'hiver dernier.

Moutinho lui, s'inscrit dans un profil tout à fait différent. Le Portugais, pas toujours dans la lumière, est plus du genre « vivez heureux même si je suis caché » . L'international est un vrai meneur. Sur le terrain comme dans les vestiaires. Capitaine du Sporting à 20 piges, c'est à lui qu'Andre Villas-Boas puis Vitor Pereira confient les clés du milieu de terrain à Porto. Paulo Bento, qu'il a connu au Sporting, a fait pareil en sélection. Et le résultat est toujours le même: brillant. Génial techniquement et très à l'aise dans son placement, le Portugais joue juste et s'est affirmé match après match comme le métronome du FC Porto. Etre le leader technique d'une équipe qui compte Lucho Gonzalez dans ses rangs est, en général, une bonne garantie. Transfert le plus cher entre deux équipes portugaises - 11 millions d'euros, quand il est passé du Sporting à Porto - Moutinho a causé bien malgré lui la descente aux enfers du Sporting. Depuis, les supporters des Leoes l'appellent « la pomme pourrie » . Mais à Monaco, on s'en fout, on ne parle pas Portugais.

Vers une transition difficile?

Deux grosses pointures avant même l'ouverture officielle du mercato. Tout irait donc bien dans le meilleur des mondes sur le Rocher? Pas vraiment. Le problème ne concerne pas le choix des nouveaux arrivants mais plutôt l'avenir des anciens. De ceux qui ont sué pour faire remonter l'équipe de Ranieri en Ligue 1. Car au fond, cet AS Monaco, c'est un peu un pauvre qui aurait gagné à l'Euromillions et qui perdrait la boule. Un type qui va faire n'importe quoi mais qui va oublier la famille. Le frère Mounir Obbadi, le neveu Valère Germain, le tonton Gary Kagelmacher, le parrain Subasic, le cousin Raggi ou encore, la pièce rapportée Emmanuel Rivière. Des types qui risquent de voir leur temps de jeu fondre comme neige au soleil au fur et à mesure que le propriétaire de leur club verra ses fantasmes se réaliser. A ceux qui comparent l'émergence de l'AS Monaco à celle du Paris Saint-Germain, on répond que les hommes de la Capitale n'ont pas mis un mercato mais deux années, à bâtir leur équipe de galactique. A ceux qui pensent que 70 millions est trop cher payés pour les deux joueurs du FC Porto, on recommande la patience. Bientôt, sur les synthétiques des portes de Paris et d'ailleurs, on verra des maillots rouges et blancs, frappés du nom « Rodriguez » . Un nouvel ambassadeur de la folle Ligue 1. Mais surtout, un ambassadeur du joli football.

Swann Borsellino, avec William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur