La Ligue 1 a-t-elle une culture mercato ?

Le mercato estival est officiellement ouvert depuis un mois. Et comme à son habitude, il ne soulèvera pas des montagnes en L1. Pas de prise de risque, de surprise, de folie. Mais qui es-tu la cellule de recrutement française ?

36 22
Au Bayern, chez les deux Manchester, à Chelsea, Arsenal, au Barça, à l'Inter Milan, bref, chez les plus grosses cylindrées d'Europe, le schéma pyramidal est clair. Le président lâche les pépètes, le coach fait part à la cellule de recrutement de ses besoins, et les recruteurs s'activent pour proposer des noms. L'entraîneur valide ensuite ou non les cibles, en corrélation avec le président. Les échanges sont fluides, simples, directs, et le mercato de l'année courante est préparé et anticipé quelques années à l'avance. Ainsi, pour les grandes formations d'Europe, ce mercato saison 2015 a été prémédité depuis 2013, voire 2012, en fonction de la fin de contrat de certains joueurs, ou de leurs envies d'ailleurs. « Les saucissons ne poussent pas sur les arbres. Les grands clubs, quand le mercato d'été arrive, ils ont déjà leurs cibles en tête depuis deux ans. À Saint-Étienne, leur recruteur, David Wantier, a été intronisé seulement depuis mi-mai. Tu crois qu'il a eu le temps de cerner avec Galtier les manques de l'équipe, ou bien même d'avoir eu le temps de prospecter ? » , balance Gilles Favard, conseillé spécialisé dans le recrutement de joueurs. David Wantier n'est en réalité pas un recruteur assermenté. L'homme est agent sportif licencié auprès de la Fédération française et n'est là que pour « une mission temporaire concernant le recrutement » , selon le communiqué officiel du club. « La solution de facilité pour les recruteurs et les clubs qui n'ont pas les moyens de faire de longs déplacements, ou tout simplement pas envie, c'est de demander aux agents de joueurs. Mais c'est jamais bon, parce que les agents de joueurs ne sont pas super objectifs » , surenchérit Paul Fischer, recruteur à l'AS Nancy Lorraine (seul recruteur salarié d'un club à avoir répondu à notre requête, ndlr).

Cellule dormante, cellule fantôme


La France a-t-elle une culture du recrutement ? Réponse : pas vraiment. « Le recruteur, c'est un type déconsidéré en France. On n'a pas la culture du mercato ici, déplore un recruteur voulant rester anonyme. Y a deux-trois très bons recruteurs en France. Ce sont des mecs qui ne bossent pas dans les clubs et qui ont des sociétés de conseils justement pour être indépendants » , cite Favard. Leurs noms ? Gérard Batlles, père de Laurent, François Brisson ou encore Gilles Favard, rare personne à avoir considéré le prêt de Jonathan Kodjia en début de saison dernière, comme une grosse erreur du Stade de Reims. « Moi, je m'estime heureux de bosser à Nancy parce qu'ici, on a notre mot à dire. Même si nous ne sommes que deux à travailler à plein temps et qu'on officie pour un club de Ligue 2, ce qui veut dire qu'on limite nos déplacements, je connais d'autres collègues qui n'ont pas cette chance » , sait Paul Fischer. En Ligue 1, mis à part Lorient, Guingamp, Lille et Monaco, où des Portugais ont repris l'affaire, aucun club de Ligue 1 n'aurait de cellule de recrutement avec une réelle marge de manœuvre. « T'as des clubs qui n'en ont carrément pas. Regarde Toulouse par exemple. Ils n'en ont plus depuis que Dominique Arribagé est arrivé à la tête du club. Avant, c'était lui qui était en poste » , souffle Gilles Favard. Aujourd'hui, seul Ali Rachedi, directeur sportif, continue de s'occuper de la cellule de recrutement du TFC. Interrogé récemment sur le sujet en conférence de presse, Olivier Sadran a vaguement laissé entendre que les choses ne bougeraient pas dans un futur immédiat : « Dominique (Arribagé, ndlr) faisait partie du staff, mais il n'en fait plus partie. Donc ça sous-entend qu'au fur et à mesure de la saison, on va réfléchir pour dimensionner cette partie-là du Toulouse Football Club. »

Le problème majeur viendrait des présidents, bien moins fortunés que la majorité des clubs anglais, espagnols, italiens ou encore allemands, et donc plus enclins à intervenir. Combien ne jouent-ils pas la quasi-totalité de leur économie tous les week-end, dans les travées de leurs stades ? L'exemple de Gervais Martel ou encore de Jean-Raymond Legrand est flagrant. « Dans la quasi-totalité des clubs en Ligue 1, ce sont les présidents qui font le mercato. Parce qu'ils s'imaginent que comme c'est leur club, ils peuvent choisir les joueurs. T'imagines, toi, le président du Bayern faire l'équipe ? » , tape du poing Gilles Favard. Dans de telles conditions, la cellule de recrutement devient un intermédiaire gênant entre l'ego du président et l'ego du coach, d'ailleurs souvent en conflit. « Une cellule de recrutement influente, ça enlève forcément du pouvoir au coach et au président. C'est un contre-pouvoir peu désiré en Ligue 1 » , analyse notre source.

James Rodríguez, Gradel et un borgne


Les déboires structurels de Ligue 1 ont forcément des répercussions sur le recrutement. Et qui dit déboires dit anecdotes. « Un jour, je reçois un appel de François Brisson qui revenait d'un voyage en Amérique du Sud. Il était allé superviser un tournoi de jeunes. Il me dit qu'il a repéré un jeune Colombien très intéressant. François, c'est un mec qui voit les mecs... Bref, c'était James Rodríguez. » Une confidence à son confrère que Brisson ne prendra même pas la peine de proposer à des clubs de Ligue 1, peu aux faits et peu enclins à la prise de risque. « Quand j'ai commencé le métier de recruteur, j'étais aussi naïf que vous. Je pensais que le président, le coach et moi, on travaillerait ensemble sans souci et de manière limpide. Mais t'es vite ramené à la réalité » , se souvient le recruteur anonyme. Gilles Favard en a encore sous le paillasson. À l'époque où son ami Gérard Batlles bosse comme recruteur à Sochaux, ses dirigeants veulent un attaquant. Alors joueur de Leeds United, en D3, puis D2 anglaise, Max-Alain Gradel est surveillé de près par Batlles. Ce dernier le conseillera aux dirigeants de Sochaux. Leeds en réclame seulement deux millions d'euros. Mais à la toute dernière seconde, la direction refuse d'investir et préfère se baser sur son noyau de joueurs existant. En parallèle, Galtier, qui connaît bien Gérard, l'appelle et lui fait part de ses besoins d'un attaquant polyvalent pouvant dépanner sur une aile. Batlles lui conseille Gradel, et Galtier le prend les yeux fermés. « C'est comme ça que ça marche en Ligue 1 malheureusement. Les coachs ne pensent qu'à s'accrocher à leur poste et prennent un minimum de risques. »

Et Nantes a failli signer un borgne


Dans le paysage hexagonal, Jocelyn Gourvennec fait office d'exception. Le coach breton est allé chercher Christophe Mandanne et Claudio Beauvue pour pas un rond en division inférieure. « On se marrait avec mes collègues. Moi, j'avais carrément dit que si Beauvue ne jouait pas un jour en Ligue 1, j'arrêterais tout, ironise Favard. Tu te rends compte ? À un moment donné, quand le gars jouait à Châteauroux, le mec valait 300 000 euros ! C'est là que vous voyez que Guingamp a du flair. » Nantes, club dans lequel Gilles Favard a officié, a depuis quelques semaines ajouté à sa cellule de recrutement William Ayache, Bernard Blanchet et Olivier Monterrubio. Soit trois anciens joueurs. « La direction a fait ça pour faire plaisir aux supporters, mais en attendant, Nantes a failli signer un borgne l'autre fois. Il faut bien comprendre qu'avoir été joueur ne vous donne pas forcément des dons pour le recrutement. D'ailleurs, les meilleurs recruteurs ne sont pas souvent d'anciens joueurs. » Après Ivan Klasnić, délesté d'un rein, Nikolaj Thomsen, borgne de l'œil droit, aurait pu signer pour 2 millions d'euros à Nantes sans que les Canaris s'en aperçoivent. « Ça se savait dans le milieu. Je pense qu'à la dernière minute, Nantes a été averti et lui a fait passer un test oculaire » , se désole le recruteur. Un drôle de transfert qui aurait pour le coup bien coïncidé avec le manque de discernement de ses acteurs.

Par Quentin Müller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Le foot tout court n'est pas fait pour la France !
La France le pays ni mauvais mais ni bon non plus !
Pour revenir sur le sujet des clubs comme monaco on monter une cellulle de 20/25 personnes bien-sûr cela leur coûte 3a4 million dépenses par saison mais pour quel résultat !
Je parle même pas de porto ou de l'udinese voir de l'atalanta qui on des cellules de 50,60 personnes !
La ligue 1 a-t-elle une culture?
La Ligue 1 a-t-elle?
Rahletace Niveau : DHR
« Victoriae mundis et mundis lacrima.

Bon, ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c'est assez dans le ton. »
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Sinon vous avez entendue cette rumeur Thauvin à Newcastle??
Contre Cabella à ce qu'il parait
Rahletace Niveau : DHR
Message posté par pierre ménès 2.0
Sinon vous avez entendue cette rumeur Thauvin à Newcastle??
Contre Cabella à ce qu'il parait


Je suis toujours sceptique avec les échanges de joueurs. A chaque mercato, des dizaines de rumeurs de ce type circulent alors qu'au final, cela rrive assez rarement.
Message posté par Milan_forza18
Le foot tout court n'est pas fait pour la France !
La France le pays ni mauvais mais ni bon non plus !
Pour revenir sur le sujet des clubs comme monaco on monter une cellulle de 20/25 personnes bien-sûr cela leur coûte 3a4 million dépenses par saison mais pour quel résultat !
Je parle même pas de porto ou de l'udinese voir de l'atalanta qui on des cellules de 50,60 personnes !


Bah le foot c'est pas vraiment un sport frenchie. 98 reste un malentendu!
Note bien c'est pas qu'on produit pas des top players, c'est juste que les mecs qui suivent le foot c'est quoi 5% de la population en étant généreux.
Tu te ramènes au burlingue le lundi a paname, t as 75% qui peuvent même pas te dire si le PSG a gagné le match. A Barcelone tout le monde le sait même les rares qui sont pas fans.

Faut reconnaitre le foot s'appellerait le hand on serait la nation phare...
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Depuis le temps qu'on dit que les Français ne savent ni recruter,former,pré-former,post-former,gérer un budget,être ambitieux,construire des stades,mettre de l'ambiance,défendre,attaquer,frapper de loin,frapper de près,à mi-distance...bref,la France est un pays pourri jusque à l'os,totalement irrécupérable.

C'est du moins l'impression que j'en ai lorsque je lis et entends disserter sur ce genre de sujet.La planète entière sait tout mieux faire que ce pays qui est une sorte de no man's land cérébral.

Tout est mieux ailleurs,le recrutement n'y fait pas exception.

Bon sérieux,ce n'est pas du chauvinisme et je ne dis pas que le foot Français est exemplaire à tout point de vue, mais je dit simplement qu'il se bat avec ses armes, il fait ce qu'il peut et les cellules de recrutement ne sont pas spécialement mauvaises.Je me base sur ce que je vois dans les clubs "normaux" (Saint-Etienne,Lille,Rennes...) sans parler des cas spécifiques hors-catégorie type Paris Saint-Germain.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par Cheric Zghemmfour
Depuis le temps qu'on dit que les Français ne savent ni recruter,former,pré-former,post-former,gérer un budget,être ambitieux,construire des stades,mettre de l'ambiance,défendre,attaquer,frapper de loin,frapper de près,à mi-distance...bref,la France est un pays pourri jusque à l'os,totalement irrécupérable.

C'est du moins l'impression que j'en ai lorsque je lis et entends disserter sur ce genre de sujet.La planète entière sait tout mieux faire que ce pays qui est une sorte de no man's land cérébral.

Tout est mieux ailleurs,le recrutement n'y fait pas exception.

Bon sérieux,ce n'est pas du chauvinisme et je ne dis pas que le foot Français est exemplaire à tout point de vue, mais je dit simplement qu'il se bat avec ses armes, il fait ce qu'il peut et les cellules de recrutement ne sont pas spécialement mauvaises.Je me base sur ce que je vois dans les clubs "normaux" (Saint-Etienne,Lille,Rennes...) sans parler des cas spécifiques hors-catégorie type Paris Saint-Germain.


Je tempères, c'est pas qu'ils font tout mal mais ils pourraient beaucoup mieux avec un peu plus de volonté et de modernisme.
En gros il y a encore trop de vieux cons chez les dirigeants, trop de mecs trop têtus pour avoir une autre vison de la formation, du recrutement, du jeu à pratiquer etc.
Trop de Antonetti et de Luiz Fernandez en somme. Le mec qui préfère Cabaye à Verrati....
Attention à ne pas tomber dans le cliché et ne voir que le n'importe quoi de certains clubs.

Le phénomène du président/directeur sportif/Recruteur/Chargé de com'/ ramasseur de balle/dame pipi est en mutation avec l'apparition de présidents plus business man et gestionnaires qu'omnipotents. Ces nouveaux dirigeants (Rennes, Lille, Lorient, etc.) montent des organigrammes plus clairs avec des compétences, périmètres et champs d'action bien définis, y compris pour des cellules de recrutement.

On peut raisonnablement penser que ce mode de fonctionnement émergent en France (mais déjà courant dans tous les autres grands championnats) deviendra peu à peu normalisé et les Jean-Raymond Legrand, Gervais Martel, louis Nicollin et autres dinosaures disparaîtront peu à peu. En témoignent les déboires des premiers cités et leur avenir plus qu'incertain à la tête de VA et du RCL.
MC NightO Niveau : DHR
Pourtant quel kiff ça doit être d'être recruteur! Les gars te débroussaillent le boulot, te trouve des pépites pour pas chères, et tu tombes sur un club qui prend pas de risque et c'est un autre club qui te souffle le joueur. Et ça fait des news 8 ans plus tard du genre: Etoo aurait pu jouer à Sainté, le jour où CR7 à fait un essaie au Havre... Frustrant!
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par VrGL
Attention à ne pas tomber dans le cliché et ne voir que le n'importe quoi de certains clubs.

Le phénomène du président/directeur sportif/Recruteur/Chargé de com'/ ramasseur de balle/dame pipi est en mutation avec l'apparition de présidents plus business man et gestionnaires qu'omnipotents. Ces nouveaux dirigeants (Rennes, Lille, Lorient, etc.) montent des organigrammes plus clairs avec des compétences, périmètres et champs d'action bien définis, y compris pour des cellules de recrutement.

On peut raisonnablement penser que ce mode de fonctionnement émergent en France (mais déjà courant dans tous les autres grands championnats) deviendra peu à peu normalisé et les Jean-Raymond Legrand, Gervais Martel, louis Nicollin et autres dinosaures disparaîtront peu à peu. En témoignent les déboires des premiers cités et leur avenir plus qu'incertain à la tête de VA et du RCL.



Oui quand je vois Gouvernec et Bébert je me dis que tout n'est pas à jeter! Et puis Renard faut voir ce que ça donne mais son passage à Sochaux avait été salvateur sans être suffisant.

Par contre Nicollin en dehors que c'est le pire (ou le meilleur!) gros beauf de France c'est un très bon gestionnaire je trouve! Un Aulas en moins cher ;)
Et puis un titre de champion pour un club de ce standing moi je dis clap clap.
Message posté par pierre ménès 2.0


Oui quand je vois Gouvernec et Bébert je me dis que tout n'est pas à jeter! Et puis Renard faut voir ce que ça donne mais son passage à Sochaux avait été salvateur sans être suffisant.

Par contre Nicollin en dehors que c'est le pire (ou le meilleur!) gros beauf de France c'est un très bon gestionnaire je trouve! Un Aulas en moins cher ;)
Et puis un titre de champion pour un club de ce standing moi je dis clap clap.


C'est vrai que Nicollin gère son club très différemment de Martel ou de Rivière et, même s'il le fait bien, son mode de fonctionnement est à rapprocher de ces derniers : il a une influence énorme sur le fonctionnement sportif du club et sur le recrutement, malgré la grande confiance qu'il donne à Courbis.
Message posté par zitka


Bah le foot c'est pas vraiment un sport frenchie. 98 reste un malentendu!
Note bien c'est pas qu'on produit pas des top players, c'est juste que les mecs qui suivent le foot c'est quoi 5% de la population en étant généreux.
Tu te ramènes au burlingue le lundi a paname, t as 75% qui peuvent même pas te dire si le PSG a gagné le match. A Barcelone tout le monde le sait même les rares qui sont pas fans.

Faut reconnaitre le foot s'appellerait le hand on serait la nation phare...


Ah l'eternel french bashing en foot

La France du foot c'est :
-2 millions de licenciés
-1ère, et encore seule nation, à avoir remporter toutes les competitions officielles masculines.
-C'est le pays createur de la fifa, de la coupe du monde, de l'euro, de la coupe d'europe des clubs champions et du ballon d'or
-C'est le 3ème pays comptant le plus de ballons d'or
-La formation reste l'une des meilleure du monde et les joueurs français sont les plus présents en Europe!
-Le championnat de france a une affluence moyenne légerement au dessus de l'italie et se trouve juste derriere la liga

Seule bémol, le palmares européen de nos clubs est tres tres faible (du moins en nombre de titres) mais apres tout il est au dessus de celui de la turquie ou de la grêce dont personne le conteste le terme "pays de foot"!
Enfin si certaines regions ne sont pas foot, il y en a un certains nombre ou ce sport est vecu passionnement (corse, provence, bretagne, Nord, alsace, lorraine, rhones alpes...)

Donc non, definitevement le foot n'est pas fait pour la France
C'est surtout que parmi les grands pays européens en France on a l'impression que le fonctionnement des clubs a été la dernière chose à se professionnaliser là où les anglais et les grands clubs ont commencé à bâtir des business/marques dès la fin des années 90.
Favard qui en met une petite au passage à Nantes, c'est plutôt comique quand on sait qu'il était le conseiller de Kita en 2008 et que c'est lui qui supervisait le recrutement d'une bande de joueurs bien médiocres dont un (Gravgaard) a même été déclaré inapte au sport de haut niveau; Quand la caution d'un article laisse un peu à désirer...
Et pour ceux qui essaient encore de défendre la ligue 1, ben...bon courage!
Message posté par benji1384


Ah l'eternel french bashing en foot

La France du foot c'est :
-2 millions de licenciés
-1ère, et encore seule nation, à avoir remporter toutes les competitions officielles masculines.
-C'est le pays createur de la fifa, de la coupe du monde, de l'euro, de la coupe d'europe des clubs champions et du ballon d'or
-C'est le 3ème pays comptant le plus de ballons d'or
-La formation reste l'une des meilleure du monde et les joueurs français sont les plus présents en Europe!
-Le championnat de france a une affluence moyenne légerement au dessus de l'italie et se trouve juste derriere la liga

Seule bémol, le palmares européen de nos clubs est tres tres faible (du moins en nombre de titres) mais apres tout il est au dessus de celui de la turquie ou de la grêce dont personne le conteste le terme "pays de foot"!
Enfin si certaines regions ne sont pas foot, il y en a un certains nombre ou ce sport est vecu passionnement (corse, provence, bretagne, Nord, alsace, lorraine, rhones alpes...)

Donc non, definitevement le foot n'est pas fait pour la France


Ce que tu dis est parfaitement juste, mais je suis désolé de te décevoir, la France n'a, malgré tout, aucune culture du foot. Et a fortiori du sport.

En France, nous avons une bonne culture de l'éducation sportive, et la nuance est somme tout assez importante. Nous avons d'excellents éducateurs, d'excellents formateurs, des cellules de détection relativement au top, un Ministère des Sports plutôt bien organisé, on est présent dans à peu près tous les sports (on doit être le pays qui est capable d'aligner des sportifs dans le plus de compétitions lors des JO) mais à côté de cela, nous sommes incapables d'avoir une réelle culture de la gagne. Pourquoi ? Peut-être parce qu'à côté de tout ce que tu cites, la France a aussi inventé le concept de "l'essentiel est de participer". Est-ce un mal? Est-ce un bien? Je ne suis pas là pour juger, mais dans ce cas-là, arrêtons de pleurnicher à chaque JO de l'écart que l'on a avec les USA ou les Chinois, qui fabriquent, non pas des sportifs, comme nous, mais des champions. En France, on ne se préoccupe que du nombre de licenciés en plus qu'on obtiendra après une bonne compétition, que de l'image que pourrait renvoyer tel sportif ou telle équipe. L'Equipe de France de Deschamps n'a pas gagné en 2014, mais elle a donné "une bonne image"? La mission est donc réussie. Imaginons que Benzema ou Pogba plante sa Ferrari à 220 en plein Euro 2016 comme Vidal l'a fait durant la Copa America 2015, le pays demandera sa tête par honte, alors que le Chili a exonéré très rapidement l'un de ses meilleurs joueurs, car elle sait qu'elle a besoin de lui pour gagner. En France, on préfère organiser le concours du joueur de la mi-temps en partenariat avec Carrefour (si tu as déjà été voir un match des Bleus au Stade de France, tu as plus l'impression d'être à la fête du village qu'à un match de foot).

A côté de cela, nous n'avons pas non plus de culture du sport business. Là encore, je ne suis pas là pour juger du bien fondé de ce manque de culture, mais cela explique en grande partie pourquoi les clubs français sont à des années-lumière des Allemands, Anglais, Espagnols ou même Portugais. Nous participons aux Coupes d'Europe comme aux tournois de sixte de la fête paroissiale quand les autres viennent pour gagner, et on s'étonne toujours du manque de résultat à la fin. En plus, nos clubs sont gérés comme des petites entreprises familiales, paternalistes, avec le Président qui décide de tout et délègue très peu (même à l'OL, qui est pourtant l'un des rares contre-exemples en France). Par contre, oui, nous avons une excellente formation, qui permet de sortir un certain nombre de "top players" et qui est devenu le gagne-pain de nombreux clubs français (comme quoi, on peut comprendre le business quand on le veut bien ^^ ), et c'est peut-être une des raisons qui fait que les clubs n'ont pas forcément besoin de recruteurs (pourquoi aller chercher ailleurs alors qu'on fabrique sur place ? ).
Le probleme en dans le foot francais c'est l'absence de scouting, tout les grands clubs ont des mecs un peu partout dans le monde qui supervisent un nombre de match impressionnant. Meme le PSG pour devenir un grand il va lui falloir une grosse cellule de recrutement, parce que se baser sur des noms c'est sympas mais pour les bons coups a la Verratti faut des mecs avec des reseaux et des connaissances.

Le deuxieme probleme c'est que la DNCG force les clubs a regarder leurs finances en permanence. Ce qui fait qu'un club francais vendra un joueur moins chere pour equilibrer ses comptes au plus vites, cf Boudebouz, Imbula, Lloris,... Dans les autres pays si tu leur achete pas aux prix qu'ils veulent c'est pas grave puisque l'endettement n'est pas un soucis pour eux.

En ce qui concerne la culture du sport en France je pense que dans notre culture on aime les losers, Poulidor est une idole en France. On prefere le petit au gros, Davis contre Goliath meme si souvent en realite David perd. Mais peu importe puisque les valeux valent plus que la victoire. Malheureusement dans le sport si tu gagnes pas tu degages.

L'autre soucis culturelle c'est le tabou de l'argent. Ne montre pas trop ton oseille, montre pas trop ta reussite ca enerve les autres. Or l'argent est a la base du sport aujourd'hui et tant qu'on acceptera pas de changer on evoluera pas.

En France on a des regrets, on regrette qu'il y ai trop d'argents dans le sport, que le foot pro ecrase le foot amateur. Et c'est vrai que c'est regrettable mais il y a une realite et on s'y fait pas.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
36 22