Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Huitièmes de finale

L’équipe type des losers magnifiques

Parmi les huit effectifs éliminés en huitièmes de finale, certains éléments méritaient plus que d’autres de voir les quarts. Dont beaucoup de Croates, trois gardiens, quelques grands noms et un mec qu’on n'a jamais vu jouer.

Modififié
Sur le banc
Gábor Király
Gábor
Király

Gábor Király

Pour son jog', bien sûr. Pour son faux dégagement, oui. Mais aussi pour toutes ses parades qui ont bien ennuyé les Belges, qui n’ont doublé le score qu’à dix minutes du terme. Un grand-père qu’on n’a franchement pas envie d’envoyer en maison de retraite.

Danijel Subašić
Danijel
Subašić

Danijel Subašić

Personne ne l’a évoqué, mais le portier monégasque réalise un superbe arrêt devant Ronaldo juste avant le but de Quaresma. Le genre d’arrêts qui fait normalement gagner un pays. Pas de bol, les planètes croates n’étaient pas alignées ce jour-là.

Kyle Walker
Kyle
Walker

Kyle Walker

En vérité, tous les latéraux anglais méritaient leur place dans cette sélection. Car eux seuls n’ont pas été ridicules dans leur équipe.

Andrés Iniesta
Andrés
Iniesta

Andrés Iniesta

Voir Luka Modrić et Marek Hamšík.

Les supporters irlandais
Les supporters
irlandais

Les supporters irlandais

Vous pouvez rester jusqu’au 10 juillet si vous voulez. Et bien plus encore.

Darren Randolph
Darren
Randolph

Darren Randolph

Quelle frustration. Le numéro 2 de West Ham a longtemps cru qu’il garderait ses cages inviolées. Deux inspirations de Griezmann plus tard, il n’avait plus que ses yeux pour pleurer. Ça valait bien un câlin de Payet.

Darijo Srna
Darijo
Srna

Darijo Srna

LE crève-cœur de ces huitièmes. Après avoir perdu son papa, Darijo s’était sûrement promis d’aller au bout et de dédier la victoire au paternel. Il a donc tout fait pour, s’arrachant à la 115e minute de jeu afin d'offrir un ballon de but à Perišić. Qui ne trouva que le poteau… La fin est trop cruelle pour la raconter.

Domagoj Vida
Domagoj
Vida

Domagoj Vida

Il aurait pu sécher les larmes de son comparse de défense. Tout proche d’égaliser dans les derniers instants de la prolongation, il manqua quelques centimètres à sa reprise pour survivre. La Vida Loca.

Gerard Piqué
Gerard
Piqué

Gerard Piqué

On attendait Sergio Ramos, on a eu Gerard Piqué. Buteur, battant mais perdant, le défenseur catalan doit sa place, il est vrai, au manque de concurrence à son poste. N'empêche qu'on peut toujours compter sur lui.

Ricardo Rodríguez
Ricardo
Rodríguez

Ricardo Rodríguez

Un latéral gauche qui sait tirer les coups francs, ça ne court pas les rues. Si en plus, il est jeune, sait défendre et se montre utile offensivement, on tient une pépite. Mais Giggs le dira : on n’a pas toujours la sélection qu’on mérite. À confirmer dans son futur club. Qui s’appelle Arsenal ?

Luka Modrić
Luka
Modrić

Luka Modrić

Rien que pour cet artiste-là, les règles de la compétition devraient évoluer. En quarts de finale, chaque sélection pourrait échanger un de ses joueurs avec un éliminé. Et Luka choisirait la France.

Marek Hamšík
Marek
Hamšík

Marek Hamšík

Marek aussi opterait pour les Bleus. Du coup, plus de débat sur Paul Pogba ou Blaise Matuidi à gauche.

Le Stadium
Le
Stadium

Le Stadium

Le Stadium n’a peut-être pas la réputation du Vélodrome, il ne possède pas non plus les 50 000 places du stade Pierre-Mauroy, mais son herbe n’est pas moins verte. Contrairement à ses collègues, sa pelouse n’a fait l’objet d’aucun commentaire négatif de la part des joueurs ou des entraîneurs. C'est grâce à Pascal Dupraz.

Xherdan Shaqiri
Xherdan
Shaqiri

Xherdan Shaqiri

On le croyait perdu, égaré, oublié. Mais Shakiri a sauté et envoyé un ciseau qui représente pour le moment le plus beau but de cet Euro. Le Suisse ne pourra malheureusement pas défendre son titre lors du reste de la compétition. Pas sûr que la vanne de Shakira sur Twitter ne le console.

Will Grigg
Will
Grigg

Will Grigg

« C’est purement incroyable. Cette chanson me dépasse. J’arrive de Wigan où je suis une star. Mais c’est à une tout autre échelle, on est montés de troisième en deuxième division et là, d’un coup, c’est une popularité européenne qui me tombe dessus. Tout ça me motive encore plus. C’est énorme. Je veux profiter de cet élan. » Les portes de n’importe quelle équipe te sont désormais ouvertes, Will. Avec ton fan club, ...

Shane Long
Shane
Long

Shane Long

Le fighting spirit britannique, c’est peut-être lui qui le symbolise le mieux. Esseulé à la pointe du onze irlandais, Shane Long n’a jamais arrêté de se battre, même s’il touchait rarement la quille. On se revoit en août en PL.

Darren Randolph (Irlande) Quelle frustration. Le numéro 2 de West Ham a longtemps cru qu’il garderait ses cages inviolées. Deux inspirations de Griezmann plus tard, il n’avait plus que ses yeux pour pleurer. Ça valait bien un câlin de Payet.

Darijo Srna (Croatie) LE crève-cœur de ces huitièmes. Après avoir perdu son papa, Darijo s’était sûrement promis d’aller au bout et de dédier la victoire au paternel. Il a donc tout fait pour, s’arrachant à la 115e minute de jeu afin d'offrir un ballon de but à Perišić. Qui ne trouva que le poteau… La fin est trop cruelle pour la raconter.

Domagoj Vida (Croatie) Il aurait pu sécher les larmes de son comparse de défense. Tout proche d’égaliser dans les derniers instants de la prolongation, il manqua quelques centimètres à sa reprise pour survivre. La Vida Loca.

Les huitièmes de finale en chiffres

Gerard Piqué (Espagne) On attendait Sergio Ramos, on a eu Gerard Piqué. Buteur, battant mais perdant, le défenseur catalan doit sa place, il est vrai, au manque de concurrence à son poste. N'empêche qu'on peut toujours compter sur lui.

Ricardo Rodríguez (Suisse) Un latéral gauche qui sait tirer les coups francs, ça ne court pas les rues. Si en plus, il est jeune, sait défendre et se montre utile offensivement, on tient une pépite. Mais Giggs le dira : on n’a pas toujours la sélection qu’on mérite. À confirmer dans son futur club. Qui s’appelle Arsenal ?

Luka Modrić (Croatie) Rien que pour cet artiste-là, les règles de la compétition devraient évoluer. En quarts de finale, chaque sélection pourrait échanger un de ses joueurs avec un éliminé. Et Luka choisirait la France.

Marek Hamšík (Slovaquie) Marek aussi opterait pour les Bleus. Du coup, plus de débat sur Paul Pogba ou Blaise Matuidi à gauche.

Le Stadium (Toulouse) Le Stadium n’a peut-être pas la réputation du Vélodrome, il ne possède pas non plus les 50 000 places du stade Pierre-Mauroy, mais son herbe n’est pas moins verte. Contrairement à ses collègues, sa pelouse n’a fait l’objet d’aucun commentaire négatif de la part des joueurs ou des entraîneurs. C'est grâce à Pascal Dupraz.

Xherdan Shaqiri (Suisse) On le croyait perdu, égaré, oublié. Mais Shakiri a sauté et envoyé un ciseau qui représente pour le moment le plus beau but de cet Euro. Le Suisse ne pourra malheureusement pas défendre son titre lors du reste de la compétition. Pas sûr que la vanne de Shakira sur Twitter ne le console.

Will Grigg (Irlande du Nord) « C’est purement incroyable. Cette chanson me dépasse. J’arrive de Wigan où je suis une star. Mais c’est à une tout autre échelle, on est montés de troisième en deuxième division et là, d’un coup, c’est une popularité européenne qui me tombe dessus. Tout ça me motive encore plus. C’est énorme. Je veux profiter de cet élan. » Les portes de n’importe quelle équipe te sont désormais ouvertes, Will. Avec ton fan club, évidemment.

Shane Long (Irlande) Le fighting spirit britannique, c’est peut-être lui qui le symbolise le mieux. Esseulé à la pointe du onze irlandais, Shane Long n’a jamais arrêté de se battre, même s’il touchait rarement la quille. On se revoit en août en PL.

Remplaçants

Gábor Király (Hongrie) Pour son jog', bien sûr. Pour son faux dégagement, oui. Mais aussi pour toutes ses parades qui ont bien ennuyé les Belges, qui n’ont doublé le score qu’à dix minutes du terme. Un grand-père qu’on n’a franchement pas envie d’envoyer en maison de retraite.

Danijel Subašić (Croatie) Personne ne l’a évoqué, mais le portier monégasque réalise un superbe arrêt devant Ronaldo juste avant le but de Quaresma. Le genre d’arrêts qui fait normalement gagner un pays. Pas de bol, les planètes croates n’étaient pas alignées ce jour-là.

Kyle Walker (Angleterre) En vérité, tous les latéraux anglais méritaient leur place dans cette sélection. Car eux seuls n’ont pas été ridicules dans leur équipe.

Andrés Iniesta (Espagne) Voir Luka Modrić et Marek Hamšík.

Les supporters irlandais : Vous pouvez rester jusqu’au 10 juillet si vous voulez. Et bien plus encore.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


lundi 21 mai Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT)
Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 14 lundi 21 mai Nainggolan prend sa retraite internationale 97