1. //
  2. // Supporters niçois
  3. // Interview Sébastien Louis

« En Italie, la police est forte avec les faibles et faible avec les forts »

Auteur du livre Le phénomène ultras en Italie et spécialiste universitaire intervenant régulièrement lors de conférences sur le sujet, Sébastien Louis parle des violences commises par la police italienne sur les supporters.

Modififié
Lors du match de Coupe d'Italie entre San Remo et Imperia disputé le dimanche 6 septembre, plusieurs incidents ont éclaté avant et après la rencontre. Présents avec leurs amis d'Imperia, des supporters niçois ont été passés à tabac par la police italienne. Sébastien Louis réagit.

Tout d'abord, pouvez-vous nous faire un rapide historique de la rivalité entre les clubs d'Imperia et de San Remo ?
Cette rivalité est typique de celle que l'on retrouve dans toute la péninsule, c'est une rivalité qui a des racines dans l'histoire italienne, dans le pays des cent villes et des mille clochers. Le campanilisme est l'un des éléments-clés de l'identité italienne et que ce soit au Moyen-âge, ou lors des guerres entre communes, les cités étaient alors en conflit les unes avec les autres. Florence contre Sienne, les Guelfes contre les Gibelins, les républiques maritimes de Gênes et de Venise, le Nord contre le Sud, etc. L'antagonisme entre Imperia et San Remo a des racines plus récentes, car le chef-lieu de la province est Imperia, ville nouvelle fondée en 1923 sous le fascisme dans le but d'unir deux centres urbains préexistants et distincts d'un point de vue géographique : Oneglia et Porto Maurizio. Alors que San Remo est une ville dont la fondation remonte à l'époque romaine. Enfin, San Remo est plus peuplé qu'Imperia et se retrouve sous sa férule administrative. Ces différents éléments permettent de remettre dans le contexte cette rivalité et le campanilisme typiquement italien qui entoure les derbys, et ce, même dans les catégories inférieures du Calcio. Pour l'anecdote, la première rivalité sportive d'Imperia fut contre le club de Ventimiglia, puis à partir des années 1930 contre la Sanremese. Pourtant, si l'on connaît sa géographie du football, ce match n'est pas l'un des plus dangereux, loin de là. Des derbys comme Pisa-Livorno, Cosenza-Catanzaro, Reggina-Messina ou encore Prato-Pistoia et Monopoli-Andria sont bien plus préoccupants en matière de maintien de l'ordre. Les deux équipes, que ce soit la Sanremese ou Imperia, ne disposent pas d'un nombre important de supporters, et leurs ultras se comptent par dizaines, ce qui ne les empêche pas de cultiver cette rivalité. Pour revenir au match de dimanche, cette rencontre était sans réelle importance d'un point de vue sportif. Le stade sonnait creux, à peine 800 spectateurs (pour une capacité de 4800 places) s'étaient déplacés et il devait y avoir moins d'une centaine d'ultras locaux entre les « Irriducibili » et les « Cani sciolti  » . Les visiteurs étaient également peu nombreux, un peu plus d'une centaine de personnes. À leur arrivée à la gare de San Remo, seuls deux policiers les ont escortés jusqu'au stade situé à 3 kilomètres.

Concernant le match et les incidents avec les supporters niçois, est-ce qu'on peut dire que les forces de l'ordre italiennes sont coutumières de ce genre de matraquage ?
La liste des abus de la part des forces de l'ordre en Italie est longue et s'inscrit dans une séquence historique. Les violences de leur part sont coutumières, de 1920 à nos jours, trois supporters ont été tués par des policiers ayant fait usage de leurs armes de manière inconsidérée, et un autre est décédé suite à des coups et blessures (Stefano Furlan pris à partie par la police à la fin du derby Triestina-Udinese le 8 février 1984). Le cas le plus connu et le plus récent est bien sûr celui de Gabriele Sandri, ce supporter de la Lazio, tué d'une balle tiré par un policier le 11 novembre 2007. Ensuite, pour en venir aux « bavures » , je parlerais d'ailleurs d'abus répétés, il y a de nombreux cas de violences volontaires de la part de policiers sur des supporters, comme après le match entre Lazio et Livourne le 10 avril 2005, où les 256 supporters toscans ont été retenus dans deux casernes après le match. Certains ont été battus et retenus sans qu'aucun avocat ne puisse intervenir. En avril 2007, lors de la rencontre A.S. Roma-Manchester United, les carabiniers ont chargé violemment et sans raison valable les fans anglais dans le stade. Malgré les demandes d'explications du gouvernement anglais et l'enquête de l'UEFA, rien n'a été fait. Il faut tout de même replacer ces violences dans leur contexte ; celui d'une police italienne qui a eu trop souvent les mains libres et dont les agissements d'une minorité violente ont été couverts par sa hiérarchie. Les violences lors du G8 à Gênes en 2001 (mort de Carlo Giuliani, matraquages et séquestrations à l'école Diaz) n'ont vu aucun policier faire de la prison. Trois des quatre policiers communaux de Ferrare qui ont été condamnés pour homicide volontaire pour la mort du jeune Federico Aldrovandri (tué par la police à 18 ans en septembre 2005) à trois ans et demi de prison (ils n'ont passé que six mois derrière les barreaux) ont été ovationnés par le second syndicat de police du pays (le S.A.P., le syndicat autonome de police). Enfin, l'homicide de Stefano Cucchi, ce géomètre romain battu et torturé lors de sa garde à vue, n'a toujours pas de responsable selon la justice italienne.

Les Niçois affirment que ce déchaînement de violence a été perpétré pour se venger des incidents d'avant-match. Est-ce plausible ?
La version des supporters niçois est réaliste. Connaissant les violences répétées dans la péninsule en marge des matchs de football, il est plus que possible que ces derniers se soient vengés de la sorte, avec ou sans le consentement de leur hiérarchie, le préfet de police de la province d'Imperia. Car, une fois de plus, ce match a démontré l'incapacité des pouvoirs publics italiens en ce qui concerne l'organisation et la sécurité des matchs de football. Nous parlons d'un match avec 800 spectateurs et au maximum 200 ultras. Si les forces de l'ordre ne sont pas capables d'éviter les troubles entre les deux factions, vous pouvez imaginer comment un seul individu, lors du match Italie-Serbie, arrive à faire interrompre un match de football. Bien entendu, il faut un coupable pour l'opinion publique, et les ultras sont tout désignés pour cela. De plus, les incidents qui ont émaillé l'avant-match lors de l'arrivée des fans adverses, avec de nombreux échanges de projectiles, alimentent ce sentiment anti-ultras, très répandu dans la presse italienne, qui ne remet quasiment jamais en cause la version des forces de l'ordre.

De manière générale, comment se comporte la police italienne avec les ultras ?
« Fort avec les faibles et faible avec les forts » , cela semble être la devise de certains policiers qui profitent de leur position de force pour se venger, comme à la fin de ce derby ligure en « coinçant  » littéralement dos au mur les fans niçois en minorité. Souvenons-nous de Roma-Feyenoord en février 2015, où quelques centaines de fans hollandais ont été laissés libre d'agir à Piazza di Spagna où ils ont dégradé quelques monuments et transformé la place en une véritable déchetterie. L'incompétence des responsables de l'ordre public était criante ce jour-là, et pourtant, les seuls coupables étaient les fans hollandais pour l'ensemble de la presse transalpine. Dans la péninsule, les forces de l'ordre n'ont pas de réelle stratégie en amont, à l'inverse de la police allemande par exemple. Depuis 1999, suite à la mort de quatre supporters dans l'incendie d'un train, il existe un Observatoire national sur les manifestations sportives, mais bien qu'il ait mis en place une stratégie en 2001, celle-ci n'est que théorique. En Italie, la tessera del tifoso (la carte du supporter) a été rendue obligatoire en 2010 pour recenser et contrôler les ventes d'abonnements aux supporters à domicile et la vente des billets pour ceux qui se déplacent. Malgré cette mesure, l'État empêche lors de certains matchs à n'importe quel supporter (en possession ou non de la carte) de se rendre au stade. L'escalade répressive et les nombreuses législations anti-violence mises en place à partir de décembre 1989 avec la loi n°401 n'ont abouti qu'à un seul résultat, un antagonisme des ultras envers la police qui est devenue l'ennemi numéro un des différents groupes. Enfin, le dialogue est au point mort entre les représentants de l'État et les ultras. Une loi interdit d'ailleurs aux dirigeants d'être en contact avec eux, alors que les dispositions de l'UEFA vont dans le sens inverse en privilégiant un dialogue permanent entre les « Supporters liaison officer » obligatoire dans chaque club et les supporters.

Est-ce que les policiers qui encadrent les supporters sont spécialement formés à ces tâches ?
Il existe différents corps de police qui œuvrent dans et autour des stades : des carabiniers (l'équivalent de nos gendarmes) à la Celere (les C.R.S. italiens) en passant par la Guardia delle finanze (police financière), les Vigili urbani (policiers municipaux) et les stewards. Le seul élément qui les rassemble est le peu de préparation et surtout le fait de faire office de bouche-trous. Car les stades italiens sont parmi les plus vétustes du continent, celui de San Remo date de 1931 et ne compte que deux tribunes. Les stades italiens nécessitent pour la grande majorité d'entre eux une rénovation importante. Ils sont à l'image d'un pays où les infrastructures sont vieillissantes et le peu d'investissement de la part de l'État oblige les forces de l'ordre à être les « pompiers » de la situation. Ils remplacent la carence des infrastructures et le manque d'initiative en amont pour prévenir et éviter les violences. Il est donc évident que certains abusent de ce pouvoir de coercition. En outre, les préfets de police font parfois carrière grâce à cette répression contre les supporters. C'est le cas d'Achille Serra, l'ancien préfet de police de Rome.

Les évènements de dimanche ont-ils fait beaucoup parler en Italie ?
Seule la presse citadine en a parlé sans réel article de fond, évoquant uniquement quelques incidents et mentionnant l'arrestation d'un supporter niçois. Le quotidien régional de Ligurie Il secolo XIX n'a même pas évoqué le cas. Ce qui est arrivé aux supporters en général est un épiphénomène pour les journalistes italiens. De plus, la version des supporters est systématiquement remise en question dans la plupart des journaux italiens. Il suffit de se rappeler la mort de Gabriele Sandri qui, pour nombre de vos collègues, était un supporter violent alors que le policier qui avait tiré depuis une aire d'autoroute avait été victime d'un malheureux concours de circonstances. Sans l'abnégation de la famille Sandri, le policier n'aurait jamais été condamné.

Les supporters du Gym ont annoncé vouloir porter plainte. Est-ce qu'il y a une chance de voir cette plainte aboutir ?
Le combat des supporters niçois est perdu d'avance, c'est le « pot de fer contre le pot de terre » , mais ils ont le mérite d'en parler et seul ce genre d'initiatives peut, dans le futur, faire changer les choses. Car l'antagonisme nourri par ce type d'épisode ne peut que conforter les tenants de la radicalisation violente chez les ultras sous le slogan « A.C.A.B. » (All Cops Are Bastard, ndlr), alors qu'il ne s'agit que d'une poignée de fonctionnaires de police qui ne peuvent être considérés comme les représentants de l'ensemble des forces de l'ordre. Malheureusement, en Italie, comme en France, l'heure est à la répression, comme le prouvent les amendes des 167€ qui ont été envoyées à des supporters de l'A.S. Roma au lendemain du Roma-Juventus, il y a deux semaines. Ils n'occupaient pas le siège indiqué sur leur billet dans la Curva Sud du Stadio Olimpico…


Propos recueillis par Antoine Aubry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

suaudeau fcn Niveau : DHR
pourquoi stigmatiser la police italienne toutes les polices sont faibles avec les forts et fortes avec les faibles
jean marc rouillan Niveau : Loisir
La force aux mains de l'état est un droit, la force aux mains de l'individu est un crime.
Ouais c'est vrai, quand Staline déportait ce n'était pas en tant que chef d'état mais en son nom propre.
Une formule peut tomber juste quelquefois, de là à croire qu'elle décrit le monde...
"La liste des abus de la part des forces de l'ordre en Italie est longue et s'inscrit dans une séquence historique. Les violences de leur part sont coutumières..."

C'est vrai que ce n'est pas du tout le cas des Ultras. Eux ne sont pas du tout violents et ne font qu'agiter leur petit drapeau pendant le match.
Si j'ai bien compris, les niçois étaient faibles.
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par jean marc rouillan
La force aux mains de l'état est un droit, la force aux mains de l'individu est un crime.


Ce n'est pas tout à fait ça. L'Etat s'arroge le monopole de la violence légale. Une loi qu'il construit lui-même.

Mais ce n'est pas parce que c'est légalement un droit que c'est juste et équitable. Ça se saurait si on vivait dans une société juste et équitable. On n'est même pas proche d'être dans la société la plus juste et la plus équitable de l'Histoire de notre coin du monde.

Et pourtant, on cherche à tout prix à exporter notre concept de "démocratie"...
Andrew kiki Farnum Niveau : District
Kikette tu portes bien ton pseudo. Pour avoir fait de nombreux déplacements pour voir mon club il est clair et évident que la majorité des incidents entre forces de l'ordre et supporters auxquels j'ai assisté étaient provoquées par...Les forces de l'ordre. Ils savent qu'il y a du répondant en face et que la masse beaufisée comme toi les exonerera de tout excès car après tout les supporters ne sont que des abrutis, avinés et violents et ils n'ont que ce qu'ils méritent aux yeux de la populasse. Et la seule chose que je pourrais te dire c'est qu'à force d'être traité comme un chien tu réagis comme un chien
Pff et alors?
Peu importe qui commence Mr Dupneu.

Si y ont des couilles ils y retournent en civil il traquent quelques carabinieri en les suivant en rotation depuis le poste jusqu à la maison ils en démontent une demi douzaine a coup de batte dans les rotules et nul doute que le prochain matraquage sera plus circonspect...

En anglois on dit "teach them some manners"

Mais bon ne rêvons pas les Nissarts s'assagissent de nos jours, t'as plus du paysan rugueux qui fait pousser de l'olivier ou du chêne liège rompu au maniement de la machète ou du nicaragua pour les embrouilles non léthales ou du pécheur tanné au gros sel avec des avantbras comme des cuisses de footeux à force de lever les caisses d'anchois... ça devient femmelette et compagnie. Ça pleure à la moindre caresse d'un négociateur de madame Boncorps. Ca va chouiner prendre des photos et chialer sur SF...

Quand ça veut se la jouer dur ça prend un surin comme ces imbéciles d'Espingouins dont on parlait l'année dernière.

Pas un glandu pour savoir qu'a la mêlée il n'y a rien de plus efficace qu'un bon morceau de 50cm de câble haute tension (et de préférence enrubanné d'un chiffon abondement graissé du coté qui tape... reflechissez voyons!)


Faudrait les envoyer en stage au Saintes Maries de la Mer pour leur apprendre à décapsuler de la rotule.. Venez c'est en Catalogne française y'a pas de foot mais en matière de baston nos Gitans sont des experts...(l'quartier saint jacques à perpi à la nuit tombée peut tenir lieu de première épreuve de survie).

Comme disait Pascal:
De nos jours, l'esprit fantassin se perd... C'est un tort!
Et ils allaient faire quoi les Niçois à ce match, à part juste foutre le bordel. Ils ont pris quelques coups sur la tete? Ils n'avaient qu'à rester chez eux, ce sont des idiots!
Et au fait, Carlo Giuliani, à Genes en 2001, il allait cueillir des fleurs peut-etre avec son extincteur à la main? Le mec il va provoquer des flics que tout le monde sait etre mal formés, on va pas s'étonner que de temps en temps ça déraille!
Mr. Anderson Niveau : DHR
Non, la force aux mains de l'Etat n'est un droit seulement si son usage est légitime.
Légitime aux yeux de qui? En théorie aux yeux des citoyens.
Et le fait que les ultras soient, depuis quelques décennies, un laboratoire d'une violence d'Etat qui va croissante (répression abusive, surveillance généralisée, privations de liberté, etc...), me paraît, personnellement, largement illégitime.
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 109 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20