1. // Football et Billard

Dans le saloon de Yassin Mikari

Longtemps blessé la saison dernière, Yassin Mikari n'a joué que 6 petits matchs avec Sochaux. De quoi lui laisser le temps de s'exercer au billard, son autre passion. S'il a aujourd'hui fort à faire avec la reprise des entraînements du FCSM, le Lionceau a quand même pris quelques minutes pour discuter queues et boules. Entretien tapis vert.

Modififié
0 0
D'où te vient cette passion pour le billard ?


J'avais 13/14 ans et mon père m'a emmené dans un club de billard à Zurich. J'ai joué pour la première fois ce soir-là et j'ai mordu direct au truc. Depuis j'ai toujours joué un peu régulièrement, au moins une fois par mois. Finalement il y a un an, j'ai craqué et j'ai acheté une table. Au début j'étais un peu tout fou, je me suis mis à jouer tous les jours. Aujourd'hui je me suis calmé, je ne joue qu'un jour sur deux, des sessions d'une heure.

Tu joues seul ou accompagné ?


Ça dépend. Je m'entraîne souvent tout seul. Après quand mes potes de Suisse viennent me voir, je joue avec eux. Il y a aussi Ideye Brown de Sochaux qui aime beaucoup ça. On se tirait la bourre tout les deux, des sacrées parties même si sincèrement je pense que j'étais plus fort que lui. Maintenant s'il quitte le club, je vais devoir me trouver un autre adversaire. J'avais aussi tapé quelques parties avec Charlie Davies avant qu'il ne rentre aux États-Unis.

C'est quoi ta came ? Billard français, américain ou snooker ?


Non, le snooker la table est trop grande, c'est pas pratique. Moi je joue au “billard 9 ball”, un version dérivée du billard américain classique. Ça se joue avec seulement 9 boules au lieu de 15. Le gagnant, c'est celui qui réussit à rentrer la boule n°9.

Les footballeurs qui jouent au golf disent souvent que ce sport les aide à être plus concentrés sur le terrain. Même chose avec le billard ?


C'est sûr que c'est un sport qui fait travailler la concentration. Cela me fait du bien car je déteste perdre et j'ai tendance à trop vite m'énerver dès lors qu'il y a de l'enjeu. Le billard m'oblige à me calmer car si je ne me concentre pas, je joue comme un vrai débutant. Après, de là à dire que ce jeu a fait de moi un meilleur footballeur, je ne sais pas.

Tu participes à des compétitions ?


Non mais j'aimerais bien. Le problème c'est que ce genre d'événements tombe souvent le week-end et pour l'instant, le week-end, j'ai match.

T'as déjà réussi un break-maximum ? (ndlr : Une partie parfaite à savoir rentrer toutes les boules consécutivement)


Oui ça m'arrive de temps en temps. Je dirais une fois toutes les 20 parties... Le premier break, la casse, est vraiment très importante dans ce cas-là et relève d'une bonne part de chance. Si le premier est bon après tu peux tout enchaîner.

Un coup favori ?


Non pas vraiment. En revanche, il y a des trous plus ou moins faciles à viser que d'autres et donc des coups plus simples à réaliser. Les deux trous qui ne sont pas dans des coins sont les plus difficiles à atteindre. Le truc au billard, c'est de toujours penser avant de jouer un coup à celui qui viendra après. Un peu comme au foot finalement, où il faut essayer d'anticiper l'action.

Le billard mis à part, es-tu friand d'autres jeux de bar, type fléchettes ou baby-foot ?


Non, je ne joue qu'à la Playstation.

A World Snooker Championship ?


Non, principalement des jeux de foot.

T'es du genre à te lever à 1h du mat pour mater les championnats d'Europe de billard sur Eurosport ?


Je ne me lèverai pas rien que pour ça mais ça m'arrive de regarder quand je tombe dessus. Ce que j'aime moi, c'est le snooker, c'est là qu'il y a les meilleurs joueurs. Tu peux progresser rien qu'en regardant les autres jouer.



Propos recueillis par Thomas Lecomte

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Domenech s'étouffe
0 0