1. //
  2. //
  3. // Chelsea/ Manchester Utd

Wenger avait déjà ses frenchies d’Arsenal. Avec Kevin De Bruyne qui rejoint à Stamford Bridge Romelu Lukaku et Thibaut Courtois, c’est désormais tout Chelsea qui prend l’accent belge. La Belgique du foot a décidément le vent en poupe !

11 13
«  A part les Pays-Bas, l’Espagne et l’Allemagne, on voit encore rarement des équipes avec des joueurs qui sortent du lot, des équipes capables d’aligner les résultats tout en proposant du beau jeu à leurs supporters. La seule équipe qui parait encore en mesure d’émerger dans le futur, c’est la Belgique. Pour le reste, c’est pas la joie  » . L’hommage est de Johan Cruijff, l’homme qui jonglait avec un paquet de cigarettes. Comme la scène française a connu sa pléiade de chanteurs québécois, à une époque, aujourd’hui en Premier League, il est de bon ton d’exhiber son joueur belge. Kompany capitaine de Manchester City, Vermaelen unique défenseur potable d’Arsenal, Dembele classieux attaquant de Fulham , Fellaini et sa touffe à Everton, voire Boyata à Bolton, cette saison les p’tits belges ambiancent la Premier League. Au tour de Chelsea de suivre le move. Fini les joueurs confirmés transférés à coup de chéquier, les échecs des Shevchenko, Torres… Si personne n’imagine contester le statut de géant anglais et européen conquis par les Blues, aujourd’hui le costume de nouveau riche, c’est pour Manchester City !

La génération dorée des Terry, Lampard et Drogba montre déjà des signes d’essoufflement. Et puis, Abramovitch serait déjà presque fatigué d’aligner les biftons pour acquérir les services de stars confirmées… Désormais Chelsea achète jeune (Orieol Romeu, retour de prêt de Sturridge). Surtout, Chelsea achète belge. Comme trois de ses renforts cette saison : Romelu Lukaku (18 ans), Thibaut Courtois (19 ans) et récemment Kévin de Bruyne(20 ans). Un buteur, un gardien et un meneur de jeu. Probablement la future épine dorsale de l’équipe des diables rouges. Avec Courtois, Lukaku, De Bruyne mais aussi les Kompany, Vermaelen, Hazard, Fellaini, Witsel, Defour ou encore Dembele, l’équipe nationale belge risque bientôt d’avoir une sacrée gueule ! Traditionnellement le terreau de footballeurs volontaires, collectifs et laborieux, voilà que la Belgique se pique de placer ses jeunes perles dans les meilleurs clubs d’Europe. Des talents suffisants pour s’imposer à Chelsea ?

Romelu Lukaku : Hercule poireaute

1m93, 93kg. Le Rom ne s’est pas fait en un jour. Pourtant à 18 piges seulement, Lukaku présente des mensurations de boxeur poids lourd, un sens du but aiguisé et une puissance hors du commun. De quoi terroriser les défenses belges dès son 16ème anniversaire, seul en pointe avec Anderlecht (41 buts en 98 matchs). Mais le fossé entre le D1 belge et la Premier League ne se comble pas d’un claquement de doigts. Transféré cet été à Stamford Bridge contre près de 20 millions d’euros, Lukaku souffre de la concurrence des Fernando Torres, Drogba et autres Sturridge, qui le précèdent dans la hiérarchie des attaquants, établie par André Villas Boas. Des noms tout de même pas dégueulasses, compliqués à supplanter pour un môme de 18 ans, par ailleurs un peu perdu à Londres. Le Rom n’a participé qu’à 9 bouts de match cette saison… Et si sa technique laisse encore à désirer, tout comme son positionnement, le Belge est un bélier, qui enfonce les défenses par son impact physique. Il y a du Didier Drogba, son idole, dans le môme de Bruxelles. Pas de bol pour lui, avec l’arrivé du Special Two, le jeu de Chelsea, de physique, direct, efficace, s’est mué en une version plus latine, un jeu fait de passes plus courtes. Après une prestation calamiteuse fin novembre en coupe de la Ligue face à Liverpool, le Daily Mirror avait d’ailleurs la dent dure contre l’attaquant belge : «  Lukaku n’est pas prêt à prendre une place dans le 11 de base de manière régulière. Il est encore loin d’intégrer la liste des Belges mondialement connus comme Hercule Poirot, Kim Clijsters, Jean-Claude Van Damme et Marouane Fellaini  » . Un prêt semble constituer la solution idéale pour relancer le jeune belge. Patience Romelu, JCVD aussi avait galéré avant de triompher aux States…

Thibaut Courtois belge et tais-toi !

Son talent s’impose sans artifice. Un type calme, discret, mais peut-être le meilleur gardien belge de ces 15 dernières années. La saison passée, un néophyte de 18 ans remporte presque à lui seul la Jupiler League, dans les cages de Genk, face au Standard lors du dernier match, décisif. Son nom ? Thibaut Courtois. Un physique à la Van der Sar (1m98) et un calme face à la pression qui impressionne. Il se transcende dans les gros matchs, la marque des futurs grands ! Techniquement la tige est douée, avec des réflexes étourdissants, un jeu aérien très solide et une envergure qui impressionne les attaquants adverses. Chelsea le transfère illico cet été, contre 9 millions d’euros, avant de l’envoyer faire ses gammes à l’Atletico Madrid. Chez les Colchoneros, Courtois s’impose d’emblée comme le digne successeur de David De Gea, parti suppléer Van der Sar à United. A peine arrivé et les espagnols se paluchent déjà sur le jeune limbourgeois. « Grâce à Courtois, l'Atletico Madrid a réussi à garder le zéro lors des quatre dernières rencontres. Le Belge est l'un des meilleurs gardiens de la compétition espagnole. Le seul problème, c'est qu'il ne restera plus très longtemps à Madrid. Ce Courtois-là est le remplaçant idéal de Petr Cech à Chelsea » s’enthousiasmait la presse ibérique cette semaine après la victoire des matelassiers à Osasuna. Le problème, c’est qu’à Chelsea, Petr Cech reste une institution, et à 29 ans, il semble encore avoir de belles années devant lui. Bof… Pas de quoi effrayer Thibaut. Courtois, mais pas trop.

Le petit Kevin

«  Désolé, je suis pour Liverpool » , explique Kevin de Bruyne, 20 ans, au Sun après l’annonce de son transfert à Chelsea pour près de 9 millions d’euros. Kevin est d’ascendance anglaise et sa famille supporte traditionnellement les Reds. Malheureusement, De Bruyne se retrouve dans la même merde que les supporters belges. Passe encore de devoir encourager le Manchester city de Vincent Kompany. Mais avec trois compatriotes bientôt en blues, le footeux belge devra de se coltiner les matchs de Chelsea… Cependant, Kevin ne rejoindra pas la capitale anglaise dans l’immédiat. Il finira la saison avec son club de Genk, avant d’être vraisemblablement prêté la saison prochaine pour prendre de la bouteille (à Twente ?). « Je vais devoir travailler dur pour avoir le niveau. C'est vraiment un grand pas en avant. Chelsea est un des plus grands clubs du monde. Quand on compare le niveau avec celui de Genk, on voit de grandes différences. Ici, on s'améliore rien qu'en s'entraînant aux côtés d'aussi bons joueurs » expliquait-il récemment à Sport/foot magazine. De Bruyne, c’est avant tout une qualité de frappe exquise, à la Frank Lampard, une bonne technique, et du volume de jeu. S’il apparait effectivement encore un peu tendre pour s’imposer comme titulaire à Chelsea, à l’heure actuelle, les qualités de Little Kevin ne se discutent pas. Peut-être le plus grand talent pur belge actuel, avec Eden Hazard et Axel Witsel.

Pourquoi pas Eden, par Hazard ?

Le pire - ou le meilleur, hein, c'est selon -, c’est qu’un quatrième belge pourrait venir s’ajouter à la liste, avec Eden Hazard. « Sur le pays, après réflexion, je me dirige vers l’Angleterre, car c’est un style de jeu qui me convient » , déclarait Eden Hazard dimanche dernier sur le plateau de Canal football club. Hazard à Chelsea, c’est plus qu’une rumeur. « J'ai dû superviser au moins 20 fois Eden Hazard pour Chelsea. À chaque fois, mes rapports étaient 100 % favorable ! » confiait au 10 sport Guy Hillion, recruteur pour Chelsea, en France. Alors, vive les frites ?

Youtube


Par Adrien de Marneffe
Les beaux mots ça flatte l'égo et on les entend depuis longtemps, alors fini la claque, maintenant on veut voire du beau jeu et des victoires.
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
11 13