1. //
  2. // 30ème journée

Caen reste dans la zone rouge

Dos à dos tout au long d’une rencontre où les gardiens auront brillé, Caen et Ajaccio se séparent sur un score nul et vierge qui n’arrange personne. Avec 30 points au compteur, les Normands restent englués dans la zone de relégation.

Modififié
3 0
Caen 0-0 Ajaccio

A force de le voir aussi conquérant, les supporteurs de Lens vont finir par se demander si c’est bien le même Eduardo qui a été livré en Corse. Dans sa version 2.0, le Brésilien a bien failli offrir la victoire à l’AC Ajaccio, notamment en toute fin de match, mais tour à tour, Thébaux et Heurtaux l’ont empêché de scorer. Plus tôt dans le match, ce sont les Caennais qui tentaient désespérément de faire flancher ce diable d’Ochoa. Manque de pot, quand le portier mexicain ne s’impose pas devant Frau, c’est sa barre transversale qui empêche Kandia Traoré d’ouvrir le score. Chanceux jusqu’au bout, le gardien le plus frisé de Ligue 1 voit Frau piquer un peu trop sa panenka suite à une faute de Medjani à la 40ème minute. C’était la deuxième tentative sur pénalty de l’ancien Parisien qui avait inscrit la première avant que l’arbitre de la rencontre ne l’invite à recommencer. L’heure sera donc aux remords, ce soir, pour PAF, au moment de contempler la triste 18ème place des Caennais, à égalité de points avec Sochaux, 19ème, et Brest, 17ème. La fin de saison promet d’être serrée.

Saint-Etienne - Nice : 2-3
Buts: Gradel (22e) et Marchal (42e) pour l'ASSE. Mounier (35e et 57e) et Clerc (89e) pour l'OGC Nice.

Quand on vous parle de l’importance de la communication dans le football. Dos à dos dans une fin de match haletante, Niçois et Stéphanois se sont départagés grâce à une erreur de Jonathan Brison. Sollicité sur un long ballon niçois, l’ancien Nancéien ne prend pas l’information et dégage en corner un ballon qui était perdu par les Azuréens. S’en suit un but assassin de François Clerc, suite à une déviation de Renato Civelli. La pilule est d’autant plus difficile à avaler pour les Stéphanois qu’ils ont mené à deux reprises. Une première fois grâce à Gradel, puis grâce à Marchal avant la pause. Mais à chaque fois, l’intenable Anthony Mounier a su répondre. Auteurs d’une excellente seconde période, les Niçois méritent ces trois points qui leur font du bien.


Bordeaux - Dijon : 1-1
But: Trémoulinas (72e) pour Bordeaux.

Il aura fallu une faute un peu bête d’Abdoulaye Meïté et un brin de réussite pour que le favori bordelais croit venir à bout de Dijon. Beaucoup moins inspirés qu’au Parc des Princes la semaine passée, les joueurs de Francis Gillot ont bien failli assurer l’essentiel grâce à un pénalty de Benoît Trémoulinas à la 70ème minute de jeu. Bousculés en première période par une bonne équipe dijonnaise, emmenés par son duo Corgnet/Kakuta, les Bordelais auraient certes pu ouvrir le score en première période, par l’intermédiaire de Diabaté, qui a touché la barre de la tête. Le Malien aura d’ailleurs des regrets, puisqu’en toute fin de match, c’est Thomas Guerbert, fraîchement entré en jeu, puis Reynet, impérial face à Jussiê qui permettent aux Bourguignons d’accrocher un point précieux dans la course au maintien. Les hommes du Haillan eux, vont finir l’année en roue libre, à la poursuite des thunes des droits télés.


Auxerre - Valenciennes : 2-0
Buts: Chafni (25e) et Oliech (66e) pour l'AJA.

Double Guy, triple points. Présent en tribune, Guy Roux, son traditionnel bonnet bien vissé sur la tête, est venu en ami pour encourager Jean-Guy Wallemme. Eternelle amulette, l’ancien coach de l’AJA a assisté à une belle victoire de son club de cœur, qui a bousculé Valenciennes tout au long d’un match lors duquel ils se sont montrés très enthousiastes. Dès le quart d’heure de jeu, c’est le jeune Boly qui, de la tête, devance Penneteau et inquiète les visiteurs. Dix minutes plus tard, Kamel Chafni, bien servi par Kossoko, se débarrasse de Gil et donne un précieux avantage aux siens. S’en suit un nouveau coup dur pour VA, la sortie d’Angoua sur blessure, remplacé par Traoré. Plus à l’aise en seconde période, où ils se procurent des occasions plus franches, les Icaunais profitent de l’heure de jeu pour faire le break et valider leur domination par l’intermédiaire de Dennis Oliech. Guy Roux a le sourire, et se barre avant la fin. Du coup, il n’aura pas l’occasion d’engueuler Kamel Chafni, qui, bien servi par Oliech, manque le but du 3-0. Cela dit, ce soir, l’important est ailleurs : cette victoire permet à Auxerre d’espérer.


Lorient - Evian TG : 0-1
But: Dja Djedje (19e) pour l'ETG.

Une victoire en douze matchs. Lorient, ce n’est pas l’OM, mais presque. Une nouvelle fois défaits sur leur pelouse par Evian TG, les hommes de Christian Gourcuff se dirigent petit à petit vers une fin de saison très compliquée. Menés dès la 20ème minute suite à un but de Dja Djédjé, les Lorientais ne comptent que deux points de plus que Sochaux, premier relégable, au soir de la 30ème journée. Incapables de réagir en seconde période, les Merlus vont devoir se réveiller, sous peine d’avoir une très mauvaise surprise en fin de saison.


Sochaux - Brest : 2-1
Buts: Maïga (77e) et Privat (81e) pour Sochaux. Grougi (2e) pour Brest

Le Fergie time, dans sa version doubiste. Menés 1-0 par une timide équipe de Brest, qui a profité d’un coup-franc de Grougi pour virer en tête dès la deuxième minute, les Sochaliens, assez fébriles derrière, n’ont jamais abandonné et sont parvenus à décrocher une victoire plus que cruciale dans la course au maintien. Très bien servi par Boudebouz, Maïga se détend au deuxième poteau, claque une magnifique tête dans le but d’Elana. On jouait la 77ème minute et Camara, virevoltant sur son côté gauche, venait de céder sa place à Sloan Privat. Fraîchement entré en jeu, le fan d’aéronautique y va lui aussi de son coup de boule, et permet aux siens de revenir à hauteur de Brest au classement. Rien n’est perdu pour les Doubistes, qui redressent la barre depuis l’arrivée d’Eric Ely.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lille poursuit sa série
3 0