1. //
  2. // 10e journée

Caen passe en force

Au terme d’une soirée riche en rebondissements, le Stade Malherbe corrige Istres pourtant co-leader au coup d’envoi et se replace au classement. Le Havre détrousse Auxerre, Ajaccio tamponne Nantes et Le Mans enfonce Sedan : la Ligue 2 est un peu folle, cette année.

Modififié
0 3
Le but

Tours avait eu l’excellente idée d’aller s’imposer à Caen lors de la dernière journée pour s’éjecter de son fauteuil de lanterne rouge. Les Tourangeaux ont confirmé leur regain de forme contre des Nîmois bien faiblards et réduits à 10 dès la 20e minute, mais se sont fait attendre. Bergougnoux a en effet patienté jusqu’à la 89e minute avant de placer une patate de forain magnifique depuis l’extérieur de la surface jusque dans la lucarne de Merville. Tours remonte à la 13e place et nous, on est contents d’apprendre que Bergougnoux n’a pas pris sa retraite anticipée.

Pour le plus joli but de la soirée, on avait également pensé à la reprise de volée de l’Ajaccien Idriss Saadi face à Nantes, qui profite d’une relance miteuse pour expédier la gonfle au ras du montant. Oui, la frappe est légèrement déviée, mais on va éviter d’être trop regardants. De toute façon, Nantes n’avait pas grand-chose dans les chaussettes ce soir. Menés au score en fin de première période sur un coup-franc de ce petit veinard de Laïfa, qui ne voulait même pas tirer, les Canaris ont complètement pris l’eau au retour des vestiaires et encaissé un doublé d’Idriss Saadi. Djordjevic s’en fout un peu : lui, ce qui l’intéresse, c’est le classement des buteurs. Il n’oublie donc pas de claquer son 9e but de la saison à l’heure de jeu pour revenir à hauteur de Touré et Keseru. 3-1, et voilà Nantes qui retombe dans ses travers…

L’arrêt qu’aurait été évitable

Tout avait pourtant parfaitement commencé pour les Auxerrois. Après une première demi-heure chiante comme des vacances à Étretat, ce qui ressemble un peu à la conception d’une bonne entame chez les Bourguignons, l’AJA ouvre le score sur une frappe enroulée de N’Tep, pas malheureux de voir son tir dévié aller claquer une bise au petit filet. Le problème, c’est que l’ouverture du score des visiteurs n’a pas manqué de réveiller les locataires du stade Océane. Rivière trouve le moyen de claquer trois têtes dangereuses en trois minutes : la première est stoppée par Léon, la deuxième est sauvée sur la ligne par Rivieyran, la troisième se dirige vers la lucarne et oblige Cédric Hengbart à sortir la parade. Sauf que bon, Hengbart, il n’est pas gardien, et il prend un rouge. Joli sens du sacrifice à l’uruguayenne. Manque de bol, Nouri inscrit le péno, et Auxerre, en infériorité numérique, ne résiste pas longtemps au HAC. Mahrez, fraîchement entré en jeu, profite d’un corner bien mal négocié par la défense bourguignonne pour donner l’avantage aux Normands. 2-1, score final. Cédric Hengbart doit vraiment être dégoûté.

La démonstration

En début de semaine, Pasqualetti avait déclaré que Caen était la meilleure équipe de Ligue 2 sur le plan collectif. Patrice Garande, entraîneur du SMC, a dit qu’il était d’accord. Bon ben visiblement, ils étaient dans le vrai. Invincibles à domicile depuis le début de la saison, leader ex-æquo du championnat, Istres n’avait pas encaissé un but depuis deux mois. Il suffisait de s’adresser aux bonnes personnes. Moins de 60 secondes après le coup d’envoi, Nabab profite d’une toile défensive pour envoyer une saccharine sous la barre. Les Istréens tentent de faire honneur à leur statut, mais s’aperçoivent bien vite qu’ils sont tombés sur plus fort qu’eux. Malherbe ne se contente pas de résister, et trouve le moyen de se procurer les plus grosses occasions. Il faudra pourtant attendre les dix dernières minutes pour voir les anciens pensionnaires de Ligue 1 écraser sous leur semelle les derniers espoirs des locaux. Duhamel, Poyet et Cuvillier se relaient pour faire trembler les filets de Petric. Les Normands claquent leur deuxième 4-0 de la saison et remontent à la 4e place, à 1 point des trois leaders.

La malédiction.

Sedan est dernier, et bien décidé à le rester. Malgré une bonne entame au MMArena, les Sangliers trouvent le moyen de s’immoler sur corner pendant que Kanté craque une allumette : Le Mans mène 1-0. C’est écrit, les Ardennais vont encore se gaufrer. Sauf qu’un homme a décidé de se dresser face au destin. Cet homme, c’est Damien Marcq. Parfaitement placé à l’entrée de la surface, l’ancien joueur de Boulogne tente sa chance : le ballon touche les deux poteaux et ressort. Du coup, Sedan récolte une troisième défaite en quatre matches et reste dernier, à 4 points du 19e. C’est Ulrich Ramé qui doit faire la gueule…


Les survivants


Non, on n’est pas prêts d’entendre Les Corons en National. Relégables pendant une bonne partie de la soirée, les Lensois n’ont pas été brillants, mais ont tout de même assuré leur première victoire depuis la 3e journée. Un unique but de David Pollet à la 87e minute, ça suffira amplement au bonheur du RC Lens pour le moment.

Clermont, qui végétait dans la zone rouge au coup d’envoi, a de son côté profité de la méforme d’Arles-Avignon pour sortir la tête de l’eau, grâce à un but d’Avinel sur coup de pied arrêté. Dembelé a quand même préféré assurer le coup en claquant le but du K.-O dans les arrêts de jeu, en enchaînant une jolie « Drogba » sur le dernier défenseur et un plat du pied-sécurité. Clermont est toujours relégable, mais Clermont respire.

Enfin, Guingamp, mené à domicile par Laval, et réduit à 10 après l’exclusion de Camara, s’est refait la cerise dans les ultimes instants de la rencontre, grâce à un but de Yatabaré. Le seul match nul de cette journée qui bouleverse le classement de la Ligue 2.

Samedi :

Dijon (6 e) – Angers (2e)

Lundi :

Monaco (1e) – Châteauroux (12e)


Le classement :
1. Monaco (-1) 18
2. Angers (-1) 18
3. Istres 18
4. Caen 17
5. Nantes 16
6. Dijon (-1) 16
----
18. Clermont 10
19. Nîmes 10
20. Sedan 6



Par Julien Mahieu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

5redondo5 Niveau : DHR
Tant que nantes sera pas fichu de prendre des points à l'extérieur...C'est même pas la peine d'espérer quoi que ce soit
Bon maintenant ce serait bien que le SMC se mette à jouer comme ça à domicile, on en a marre des purges à d'Ornano!
C'est quand que Caen va être sponsorisé par Otis ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3