Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options

Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade

Modififié
Le drame n'était pas loin.

Le football ne se limite pas au Superclásico entre Boca et River à Buenos Aires. La finale retour de Copa Libertadores est prévue pour le 24 novembre, et pour patienter, il y avait un clásico local en Primera C Metropolitano ce week-end. Un derby entre Ituzaingó et le Deportivo Merlo, deux villes de la province de Buenos Aires, situées à l'ouest de la capitale argentine.

Sauf que la rencontre a été retardée après une trouvaille flippante de la police : une grenade placée sous une des tribunes du stade Carlos Alberto Sacaan. Les forces de l'ordre ont immédiatement fait évacuer l'enceinte, avant qu'une cellule de déminage ne s'occupe de faire sauter l'engin explosif dans un endroit sécurisé. Pas effrayé, le public a fait son retour une fois la situation réglée pour assister à un triste 0-0.



En toute décontraction.
CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 15