Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Toulouse-Nice (1-1)

Toulouse et Nice se neutralisent

Dans une rencontre ouverte, mais où les occasions nettes ont manqué, Toulouse et Nice se sont séparés sur un match nul assez logique (1-1) en ouverture de la neuvième journée. Toulouse rate l’occasion de monter sur le podium, Nice entre lui provisoirement dans le top 10.

Modififié

Toulouse 1-1 Nice

Buts : Dossevi (54e) pour Toulouse // Srarfi (29e) pour Nice

Allan Saint-Maximin est fou de rage. Alors qu’il l’appelait avec insistance sur la gauche et semblait le mieux placé pour conclure ce contre à trois contre deux mené par Maolida, « Myziane » a fait le choix le moins évident : donner le ballon à droite. Un peu trop fort, en plus. Mais la suite donnera raison à l’ancien Lyonnais : dans la surface toulousaine, Srarfi s’arrache, remet le cuir sur son pied gauche, et le glisse entre les jambes d’un Reynet dont la sortie laisse un peu à désirer. On joue la 29e minute de ce Toulouse-Nice jusqu’ici pauvre en occasion et, en plus de calmer Saint-Maximin, Bassem Srarfi vient de se rappeler au – mauvais – souvenir du Téfécé.

Devine qui vient jouer ce soir...


Car la dernière venue de Nice au Stadium en Ligue 1, en novembre 2017, avait fait basculer la saison toulousaine du mauvais côté. Devant au score presque toute la partie et en supériorité numérique une bonne partie de la deuxième mi-temps, les Violets avaient manqué le penalty du KO, encaissé deux buts dans les dix dernières minutes et raté l’occasion d’accrocher le bon wagon, à l’inverse des Aiglons. À l’époque, les deux bourreaux du Téf’ s’appelaient Mario Balotelli et Bassem Srarfi. Et si le premier n’est pas là, écarté car jugé à court de forme par Patrick Vieira, son absence profite au second, qui s’incruste dans le onze de départ niçois et ouvre donc son compteur buts. À Toulouse, Alain Casanova doit, lui, faire sans Iseka, suspendu, ni Sanogo, en phase de reprise, et aligne en pointe Firmin Mubele, un seul but depuis son arrivée dans la Ville rose l’hiver dernier.


Le Téfécé n’a donc pas d’attaquant de métier, et cela se voit. En première période, c’est de Christopher Jullien et de son mètre 95 que vient le plus souvent la menace, sur coup de pied arrêté (3e et 11e). Les Niçois prennent la maîtrise du jeu, sans se montrer particulièrement menaçants, Atal croisant trop sa reprise de volée (18e) et le centre en retrait de Saint-Maximin ne trouvant pas preneur (21e). Jusqu’à l’ouverture du score de Srarfi (0-1, 29e), donc, sur laquelle les Toulousains réclament une faute au départ de l’action sur Dossevi, inexistante pour le coup. La plus belle incursion du TFC en première période est finalement à mettre à l’actif de ses supporters, dont une poignée est proche de s’introduire sur le terrain pour crier son mécontentement après une décision litigieuse du corps arbitral. C’est chaud, le Stadium. Inspiré par le parcage violet, Mubele se crée enfin une occasion, mais bute sur Benítez (45e) juste avant les citrons.

Politesses niçoises


Quand sonne l’heure de la reprise des débats, les Violets sont les premiers à sortir des vestiaires, harangués par Max-Alain Gradel. Les mots du capitaine toulousains font mouche chez Matthieu Dossevi. Auteur d’un joli débordement (46e) puis d’une frappe dangereuse, mais non cadrée (49e), l’ailier droit remet le Téfécé dans le match, d’une volée du plat du pied à la réception d’un centre de la gauche de Manu Garcia et dans le dos d’un Malang Sarr obnubilé par Mubele (1-1, 54e). La joie aurait pu être de bien courte durée pour les hommes d’Alain Casanova, si Saint-Maximin était allé au bout des choses après avoir éliminé Reynet. Ou si Maolida et Srarfi ne s’étaient pas fait des politesses devant le but vide sur le centre de l’international espoirs, trop collectif – ou pas assez tueur – sur ce coup-là (58e).


Histoire de pimenter la dernière demi-heure, Casanova lance Yannick Cahuzac dans l’entrejeu (65e) puis le gaucher Sylla à droite de sa défense (77e), pour essayer de contrôler la montée en régime de Racine Coly, auteur quelques minutes plus tôt d’un joli déboulé (70e). Mais le contrôle des opérations est plutôt niçois, dans une fin de partie où, excepté sur ce tir de Gradel contré par Hérelle (85e), les équipes peinent à se mettre en situation de marquer. Et se quittent donc sur un nul assez logique, qui maintient à deux points (13 pour Toulouse, 11 pour Nice) l’écart entre elles. Et fait monter à cinq le nombre de matchs consécutifs sans succès pour le Téfécé, qui manque l’occasion de monter provisoirement sur le podium.



Toulouse (4-3-3) : Reynet – Moreira (Sylla, 77e), Todibo, Jullien, Moubandje – Garcia, Sangaré – Dossevi (Jean, 79e), Durmaz (Cahuzac, 65e), Gradel – Mubele. Entraîneur : Alain Casanova.

Nice (3-4-3) : Benítez – Hérelle, Dante, Sarr – Atal, Lees-Melou, Tameze, Coly – Srarfi (Walter, 69e), Maolida, Saint-Maximin (Sakho, 84e). Entraîneur : Patrick Vieira.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 7 heures Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 154 il y a 9 heures Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall