Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Suso porte Milan, Naples dompte l'Atalanta

Milan a ramé de bout en bout pour s'imposer face à un Cagliari accrocheur, mais s'en est sorti grâce à la patte gauche de velours de Suso. Soirée plus tranquille pour Naples, qui a logiquement dominé l'Atalanta, alors que la Lazio s'est imposée au buzzer face au Chievo.

Modififié

Napoli 3-1 Atalanta

Buts : Zieliński (56e), Mertens (61e), Rog (87e) pour le Napoli // Cristante (17e) pour l'Atalanta

Après un avant-match forcément particulier, qui voit les joueurs dédier une minute de silence aux victimes du séisme qui a frappé en début de semaine l'île d'Ischia, au large de Naples, les Partenopei sont peut-être un peu chamboulés. En tout cas, suffisamment pour laisser Cristante ouvrir la marque d'un coup de boule précis sur corner. Pas grave, les Napolitains, comme à leur habitude, envoient du jeu. Et Zieliński catapulte une demi-volée magnifique dans les filets de Berisha, qui en reste complètement baba. La suite ? Du plaisir en boîte pour le San Paolo. Insigne sert Mertens d'une tête maligne, qui n'a plus qu'à conclure tranquillement. Rog n'aura plus qu'à se charger d'enfoncer le clou en fin de match. Et Naples peut cueillir son deuxième succès de rang en Serie A. Avec la manière, comme toujours.


AC Milan 2-1 Cagliari

Buts : Cutrone (10e), Suso (70e) pour Milan // João Pedro (55e) pour Cagliari

Saint Patrick. À 19 ans, Patrick Cutrone n'est encore qu'un gamin. Mais un gamin qui continue de bluffer San Siro. Déjà buteur lors de la première journée face à Crotone, et en Ligue Europa, le wonderkid milanais plante un but de rapace dès le début de la rencontre, après un service impeccable de Suso. Ça plane pour Milan devant, mais beaucoup moins derrière, face à un Cagliari entreprenant et séduisant. Les Sardes touchent même le poteau par Marco Sau, sacrément poissard sur le coup. Finalement, à force de jouer avec le feu, Milan va finir par se cramer les miches. Kessié perd bêtement un ballon devant sa surface, et João Pedro, esseulé dans les seize mètres, bat Donnarumma du gauche. Tout ça n'est pas du tout du goût de Suso, dont la patte gauche envoie un coup franc enroulé dans les filets de Cragno. Une douceur qui réveille subitement les tifosi rossoneri, légitimement inquiets jusqu'ici. L'arbitre s'enflamme ensuite légèrement en donnant neuf minutes de temps additionnel. Mais Milan, bien que bousculé jusqu'au bout, serre les dents sans craquer pour empocher son deuxième succès de la saison.


SPAL 3-2 Udinese

Buts : Borriello (26e), Lazzari (56e), Rizzo (94e) pour la SPAL // Nuytinck (72e), Thereau (87e, sp) pour l'Udinese

La fin de 49 ans d'abstinence. Voilà près d'un demi-siècle que la SPAL n'avait plus évolué et donc marqué dans l'élite. Mais ça, c'était avant. Avant que ce petit filou de Marco Borriello ne profite d'une action confuse dans la surface pour planter en deux temps. Le mec a désormais marqué avec douze clubs différents en Serie A, record partagé avec Nicola Amoruso. Une soirée décidément sous le signe de l'opportunisme pour la SPAL, puisque Lazzari profite d'une sortie hasardeuse de Scuffet pour doubler la mise. Mais la SPAL est encore tendre. Nuytinck réduit ainsi le score pour les Frioulans. Puis Théreau transforme un penalty, après que l'arbitre a consulté la VAR. L'affaire semble pliée. Sauf que non. Luca Rizzo, le milieu de la SPAL qui vient d'entrer en jeu, claque une frappe du droit dans la surface. Folie au stade Paolo-Mazza, qui célèbre comme un dingue une victoire qui restera longtemps dans les mémoires des tifosi.


Fiorentina 1-2 Sampdoria

Buts : Badelj (51e) pour la Fiorentina // Caprari (32e), Quagliarella (34e, sp) pour la Sampdoria

Chienne de vie. Marco Sportiello pense avoir fait le plus dur après avoir écarté proprement une frappe de Ramirez. Pas de pot pour lui, Gianluca Caprari est là pour marquer un but de crevard. Moche, mais pas plus que la main du Florentin Tomović dans la surface quelques minutes plus tard. Fabio Quagliarella transforme, et voilà la Viola déjà bien dans la mouise. Les Toscans n'ont tout de même pas encore lâché l'affaire et Badelj envoie une volée tout en maîtrise dans les filets de Puggioni au début du second acte. Belle réaction, mais trop tardive, et les hommes de Pioli doivent ronger leur frein en s'inclinant à l'Artemio Franchi. Deux défaites en deux journées. Aïe.


Crotone 0-0 Hellas Vérone



Des tacles, de la sueur, de la combativité et de la volonté des deux côtés, mais on repassera pour voir les filets trembler. Les tifosi de Crotone peuvent eux déjà regretter leur buteur chouchou, Diego Falcinelli, retourné à Sassuolo après un prêt concluant en Calabre la saison dernière. Sans lui, Crotone est pour l'instant parfaitement inoffensif en Serie A. Alors un point, c'est toujours ça de pris.


Chievo Vérone 1-2 SS Lazio

Buts : Pucciarelli (34e) pour le Chievo // Immobile (11e), Milinković-Savić (89e) pour la Lazio

Il n'est pas resté muet bien longtemps. Sevré de but la semaine dernière en ouverture du championnat, Immobile profite d'une sortie toute moisie de Sorrentino pour planter à un mètre de la cage. Les esthètes auront beau râler, Ciro, lui, s'en fout et ouvre son compteur cette saison. Mais Manuel Pucciarelli n'aime apparemment pas les buts moches et venge les siens en claquant une patate dans la lulu de Strakosha. Les Laziali se mettent alors à salement galérer pour donner des frissons à la défense du Chievo. Jusqu'à ce que Milinković-Savić envoie une minasse dans le but des Mussi Volanti, en toute fin de match. Simone Inzaghi, lui, peut souffler : ses hommes, vainqueurs de la Supercoupe d'Italie début août, lancent enfin leur saison en championnat.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 4 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    il y a 2 heures Neymar lance son propre jeu de foot 47 il y a 5 heures La statue de Falcao 24 il y a 5 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 37 il y a 8 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE