Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Pour Sarri, Morata est « un peu fragile d'un point de vue mental »

Modififié
Un fragile, Álvaro Morata ?

Chelsea l'a emporté sur Crystal Palace dimanche à Stamford Bridge (3-1). Les Blues prennent la deuxième place du championnat, et Morata a planté un doublé salvateur pour mettre les siens à l'abri au cours d'une partie qui n'a pas été des plus simples. L'attaquant espagnol porte donc son total de buts à cinq en six matchs, sa meilleure série depuis ses huit pions lors des huit premières rencontres de la saison dernière. De quoi s'attirer les louanges de son coach, Maurizio Sarri, au terme des 90 minutes : « Álvaro a progressé au cours du dernier mois. Il a progressé en matière de confiance, de personnalité, mais aussi d'un point de vue technique. Je pense que maintenant, il est capable de jouer plus avec l'équipe. »


Cependant, le stratège italien ne s'enthousiasme pas à l'excès. L'attaquant a été très critiqué pour ses périodes de sécheresse devant le but et il convient de ne pas oublier ces moments plus difficiles. Selon Sarri, la marge de progression du joueur de 26 ans est encore importante : « Mais je pense aussi qu'Álvaro a un superbe potentiel physique et technique, donc je suis convaincu qu'il peut progresser encore plus. » Le défaut de l'Espagnol relèverait plus du mental qu'autre chose : « Il est un peu fragile d'un point de vue mental. Mais il est très jeune. Je pense qu'il peut progresser, vite progresser. » Une piste pour aller dans ce sens ? « Pour Álvaro, le but doit être une conséquence. Il doit jouer pour l'équipe, avec ses coéquipiers, sans penser aux buts. Ceux-ci sont souvent la conséquence du travail d'équipe. »

Et dis Maurizio, il est comment Olivier Giroud ? JP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article