Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C4
  2. // Demies
  3. // OM-Feyenoord (0-0)

Milik à l'arrêt

Attendu face à Feyenoord, Arkadiusz Milik a déçu les supporters marseillais. Une prestation terne et fade pour l’attaquant polonais, résultante d’une dynamique devenue habituelle ces dernières semaines.

Modififié
Partira, partira pas. L’avenir d’Arkadiusz Milik a jalonné la saison de l’Olympique de Marseille, prise dans l’étau des desiderata du Polonais. Pourtant, le rendement version 2022 du buteur est loin de donner satisfaction, en témoigne sa sortie en demi-finales de Ligue Europa Conference face à Feyenoord. Peu décisif et surtout marqué physiquement, « Arek » n’a ainsi jamais semblé aussi loin de ses standards habituels. Une source de frustration supplémentaire du côté de l’OM.

Le terrain ne répond plus


À force de se faire désirer, Milik a effectivement suscité une attente certaine autour de ses performances. Une donnée longtemps balayée par l’intéressé, devenu quasi indispensable du haut de ses 20 buts cette saison (dont 8 au cours de la campagne européenne marseillaise et 5 en Coupe de France). Malheureusement, le vent a tourné du mauvais côté ces derniers mois, pour un joueur de nouveau victime de ses pépins physiques et d’incessantes chamailleries avec un Jorge Sampaoli intransigeant.



Point d’orgue de déclassement : cette demi-finale retour contre Feyenoord, initialement symbole du rendez-vous continental promis aux Phocéens. Entré en cours de rencontre à la suite de la blessure de Dimitri Payet, l’ancien du Napoli, comme ses coéquipiers, se sera dès lors laissé étouffer par ses adversaires, ne parvenant aucunement à mettre en berne la défense rotterdamoise. En dépit d’impuissants coups de tête, peu ou pas placés, Arkadiusz a ainsi fait preuve d’une maladresse désormais devenue habituelle. En témoigne son contrôle manqué dans la surface (63e), sur un ballon devant, logiquement, terminer sa course dans les filets. De quoi nous ramener à dimanche dernier, jour d’ « Olympico » , voyant, là également, Milik tout manquer ou presque, à quelques mètres des cages d’Anthony Lopes ou encore à Nantes, deux semaines auparavant.

Quelle suite ?


Cette mauvaise passe, si elle n’est évidemment pas alarmante, interroge malgré tout sur la suite à donner au projet Milik à Marseille. Lié au club et à ses supporters, l’enfant de Tychy garde néanmoins une rancune tenace envers « El Peludo » Sampaoli. La faute à une relation tendue entre deux hommes campés sur leurs positions, l’un se refusant à faire de son attaquant un joueur intouchable et l’autre refusant de voir son statut alterner entre titulaire et joker de luxe. « Quand je joue plus, tous les trois jours, je me sens mieux. J’ai besoin de rythme, de temps de jeu, pour être meilleur » , confessait-il ainsi au mois de mars dernier en zone mixte. Citation alors mise en application la semaine dernière, à De Kuip, où le Polonais avait montré son mécontentement en interne, au moment d’apprendre son absence du onze.

À trois matchs d’une fin de saison aux allures de sprint, le bras de fer Sampaoli-Milik se pose donc en élément essentiel. Désireux de poursuivre sur La Canebière avec la Ligue des champions dans le viseur, les deux protagonistes pourront en effet difficilement poursuivre cette cohabitation impossible. Mais en attendant demain, le temps est surtout à la rédemption pour Arkadiusz Milik, invité à redresser la barre et à montrer que ce passage assombri n’est qu’un orage, prêt à laisser place à la lumière de jours meilleurs.

Par Adel Bentaha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
il y a 5 heures Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
il y a 1 heure 20 000 personnes fêtent la montée de Kaiserslautern en D2 1 il y a 3 heures Quand Jamel Debbouze célébrait la victoire en Ligue des champions du Real Madrid (via Facebook de SO FOOT) il y a 3 heures Il marque sur coup franc avec une trajectoire fabuleuse (via Instagram de SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 16:15 Juninho, Robben... Découvrez la collection de photos So Foot de mai ! 1 Hier à 14:51 La FIFPRO réclame plus de repos pour les joueurs 24
Hier à 12:34 Au sommaire de SO FOOT CLUB : quel avenir pour ce PSG ? 1