Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Gr. F
  3. // Thaïlande-Chili

Lamsam, la Dame de fer du football thaïlandais

Écrasée par les États-Unis (0-13) et défaite par la Suède (1-5), la Thaïlande tentera de prendre ses premiers points jeudi, à l’occasion de son dernier match contre le Chili. À sa tête, la femme d’affaires Nualphan Lamsam, superstar des réseaux sociaux, assure le rôle de manager général et a largement contribué au développement du football thaïlandais ces dernières années.


Les larmes aux yeux, Nualphan Lamsam, vêtue d’un blaser blanc et d’un pantalon noir, a finalement levé les yeux de son téléphone et déserté le banc de la Thaïlande pour prendre dans ses bras l’entraîneur des Chaba Kaew, Nuengruethai Sathongwien, lorsque l’équipe a inscrit son premier but dans la compétition. Manager générale de la sélection, l’élégante femme de 53 ans répondait probablement à des mails ou interagissait avec ses nombreux admirateurs. PDG de Muang Thai Insurance, la deuxième compagnie d’assurance du pays, et héritière d’une richissime famille très influente, « Madam Pang » est également une star des réseaux sociaux. Sur son compte Instagram, suivi par 445 000 followers, Nualphan Lamsam affiche fièrement ses aventures où elle jongle entre robes de luxe, maillots de foot et tenues traditionnelles.

Casse la démarche comme Lamsam...


Même si elle confesse que sa principale activité physique consiste en « une marche quotidienne de 30 minutes sur un tapis de course » et qu’elle n’a jamais joué au football, Nualphan Lamsam est un élément majeur du développement du football thaïlandais. Longtemps considéré comme un instrument de propagande de l’Occident dans un pays qui n’a jamais été colonisé, le football intéresse de plus en plus les grands tycoons du pays, pour la plupart partis étudier aux États-Unis ou en Australie et qui s’affichent sans complexe avec des produits de luxe de maisons européennes. Si certains, comme Vichai Srivaddhanaprabha, ancien président de Leicester City tragiquement décédé dans un accident d’hélicoptère en octobre dernier, ont tenté leur chance à l’étranger, Nualphan Lamsam a choisi d’investir dans le football national.


En 2008, elle répond positivement aux sollicitations de la Fédération thaïlandaise et devient manager général de l’équipe féminine. Mécène, meneuse, responsable de la communication... « Madam Pang » est devenue le personnage central de la sélection thaï. Avant chaque match, elle réunit l’équipe pour chanter Sadudee Maharaja, un chant en l’honneur du roi de Thaïlande, désireuse de « créer une harmonie » et de rappeler aux joueuses qu’elles jouent pour tout un pays. Elle contribue également grandement au soutien financier de l’équipe : à l’issue de la qualification de ses joueuses pour la Coupe du monde, elle a doublé la prime accordée et emploie nombre d'entre elles dans sa compagnie d’assurance pour leur permettre de se concentrer sur le football. Des investissements qui portent visiblement leurs fruits – la Thaïlande s’est qualifiée pour les deux dernières Coupes du monde et domine le foot féminin du Sud-Est asiatique – et qui ont donné à Nualphan Lamsam l’envie de se pencher sur le football masculin.

Le foot masculin, nouveau cheval de bataille


Depuis 2015, la femme d’affaires dirige le Port FC, un club de première division thaïlandaise, situé dans le populaire quartier de Khlong Toei à Bangkok. Son mandat avait pourtant mal commencé, puisque l’équipe est descendue en deuxième division la première année, visiblement tourmentée par le changement de blason du club, sur lequel le lion a été remplacé par un cheval poursuivant un ballon. Les armoiries d'origine rétablies, l’équipe est remontée en Thaï League 1 et truste depuis lors le haut du tableau, se classant troisième du championnat en 2018-2019, en s’appuyant notamment sur son milieu Sergio Suárez, passé par Las Palmas, ou Dragan Bošković, une cape avec le Monténégro.


Les Port Lions peuvent aussi compter sur un soutien de taille dans les tribunes avec la présence régulière de leur présidente, qui n’hésite pas à sortir le poncho en plastique, le mégaphone et à lancer des clappings au PAT Stadium pour supporter son équipe. Un clapping également lancé à l’issue du match de l’équipe féminine face à la Suède, pour célébrer le but inscrit en fin de match, témoignage du soulagement de la Nualphan Lamsam, qui avait déclaré à la suite de la déroute contre les États-Unis que « les joueuses et le staff s’excusaient auprès de leurs supporters » . Un comble de la part de la manager, quand on voit les progrès faits par le football féminin en Thaïlande, où le muay-thaï reste cependant roi et où les femmes sont, la plupart du temps, des supportrices plus que des actrices.

Par Victor Launay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 177 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39
À lire ensuite
Faríñez, félin racé