Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Toulouse (3-2)

Monaco déjà leader !

Le match d'ouverture de la Ligue 1 2017/2018 a accouché d'un joli spectacle. Malgré quelques errements défensifs dont Toulouse a profité pleinement, Monaco a montré qu'il n'avait pas perdu l'allant offensif qui a fait son succès la saison passée.

Modififié

Monaco 3-2 Toulouse

Buts : Jemerson (28e), Falcao (58e), Glik (70e) pour Monaco // Machach (6e), Delort (53e) pour Toulouse

Rien de mieux que démarrer un match à 0-1 pour évaluer la capacité de réaction d'un champion que l'on dit perturbé par un été agité. Cueillis à froid sur un corner et une habile combinaison entre Jean, Delort et Machach qui conclut tranquillement d'une belle volée dans le petit filet, Monaco affiche un peu de fébrilité et passe tout près de la catastrophe quelques minutes plus tard à cause du pêché mignon de Subasic : les mauvaises sorties aériennes sur coup de pied arrêté. Après dix minutes de flottement, les joueurs à la Diagonale customisée rentrent dans leur match et impriment enfin un rythme décent.


Comme souvent lorsqu'il joue, c'est Moutinho, préféré à la nouvelle attraction Tielemans, qui se mue en chef d'orchestre. Dans son style habituel : un tempo plutôt lent mais usant pour l'adversaire, qui ne voit plus le ballon. Pas assez pour effacer des mémoires le collectif parfaitement huilé de la saison passée, suffisant pour mettre à mal un TFC en retard sur chaque accélération monégasque. Glik réussit des transversales de quarante mètres, Mbappé est en jambes, Rony Lopes aussi et Toulouse recule de plus en plus. Le jeu du onze de Jardim penche sérieusement à droite, Jorge ayant du mal à faire oublier le bulldozer Mendy de l'autre côté malgré une technique sûre. Toulouse ne sort plus, Monaco accentue sa pression, enchaîne les corners et c'est logiquement que Jemerson relance les siens de la tête en devançant cette fois le même Yago sur un corner parfaitement botté par Moutinho 1-1 à la mi-temps, les hommes de Dupraz limitent la casse devant un Monaco pressant mais imprécis.

Lemar s'énerve un peu

Dès la reprise, Lemar, jusque-là timide, met Lafont en danger sur un joli coup franc. Mais Monaco aime faire des cadeaux et Toulouse sait les déballer comme personne. Sidibé la joue trop facile, Durmaz fonce et transmet à Delort qui finit aux seize mètres d'une frappe à ras de terre devant une défense tête en l'air. Jardim change ses plans, sort Lopes, actif mais imprécis, pour Carillo, fait passer Lemar à droite, Mbappé à gauche. Hasard ou conséquence, Mbappé sert Jorge dans la foulée qui tente enfin un centre. Ça tombe bien, il est parfaitement déposé sur la tête de Falcao, jusque-là très discret, qui égalise. Monaco a la dynamique pour elle et on voit mal comment Toulouse pourrait refaire une troisième incursion décisive dans le camp monégasque.



Mbappé montre qu'il n'a pas perdu le goût du spectacle en enchaînant les arabesques mais peine à se montrer décisif dans le dernier geste. Mais comme souvent quand ses coéquipiers ne parvenaient pas à forcer la décision, le patron polonais de la défense monégasque met son grain de sel offensif et effleure ce qu'il faut de la tête un nouveau coup franc parfaitement tiré par Moutinho pour tromper un Laffont impuissant. Maîtres au sol, les Monégasques font une nouvelle fois la décision dans les airs. Mbappé, impliqué mais blessé, sort grimaçant, remplacé un autre bébé frisson, Allan Saint-Maximin. Le club de la Principauté gère tranquillement la fin de match, Glik règne dans les airs pour repousser les timides banderilles toulousaines et Falcao sort sous les applaudissements d'un public d'humeur estivale. Malgré un manque d'agressivité défensive qui aurait pu lui coûter cher, Monaco remporte son premier match en assurant le spectacle. Le champion en titre, à défaut d'être favori de cette nouvelle saison de Ligue 1, a montré qu'il avait encore une belle gueule de challenger.

Par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 117
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur