Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // PSG-Manchester City (2-0)

Lionel Messi, l'union fait la force

En souffrance face à Manchester City, le PSG a finalement su inscrire le but du K.-O. pour s'offrir une fin de match tranquille (2-0). Un uppercut venu du pied gauche de Lionel Messi qui inscrit son premier but avec ses nouvelles couleurs. L'Argentin prouve qu'après son divorce forcé avec le Barça, il est prêt à se remarier.

Modififié
Michel Montana, le speaker du Paris Saint-Germain, a beau élever un peu plus sa voix au moment de hurler son prénom lors de l’annonce des équipes, les supporters, eux, ont gardé leurs cordes vocales au chaud au moment de saluer « Messi » . La Pulga a beau être le transfert parisien de l’été, avoir gagné six Ballons d’or et marqué 751 buts en carrière, il n’est pas (encore) le chouchou du Parc des Princes, une place réservée à Marco Verratti qui a encore et toujours gagné au jeu de l’applaudimètre. Mais ça, c’était avant la 74e minute de ce PSG-City et ce but sublime de Lionel Messi, son premier sous les couleurs parisiennes. À ce moment-là, l'assistance parisienne s'est peut-être enfin rendu compte qu’elle avait dans son escouade l’un des meilleurs joueurs de l’histoire. Et le Parc a alors, cette fois-ci, tout donné pour répondre à l’appel de Michel Montana. Un bruit qui ferait passer un Airbus A380 pour un avion en papier. Il faut dire que le public vient d’assister au mariage de Lionel Messi avec le Paris Saint-Germain. Et quoi de mieux que le Parc des Princes, la Ligue des champions et le Manchester City de Pep Guardiola, bourreau des Parisiens l’an dernier, pour célébrer cette union ?

Mbappé en maître de cérémonie


Comme un symbole, le premier but de Lionel Messi vient d’une passe décisive géniale de Kylian Mbappé. Ce même Kylian qui semblait se résigner à être la troisième roue du carrosse, depuis que la Pulga lui a volé son amitié avec Neymar. Il n’y a qu’à voir le match à Bruges (1-1) où le champion du monde français n’avait reçu que 4 passes de ses deux compères d’attaque qui préféraient échanger les amabilités. Ou jeter un coup d’œil à l’échauffement d’avant-match où le Brésilien s’envoyait des transversales avec son ancien coéquipier du Barça, laissant son ancien partenaire d’échauffement Kylian Mbappé avec Achraf Hakimi. Sauf que Lionel Messi a compris que l’international français était plus un allié qu’un ennemi et l’a prouvé avec ce une-deux sur son but. Et si c’est bien Neymar qui lui a sauté dans les bras le premier, son doigt ne lâchait pas la direction de Mbappé.



Ce mardi soir ne marque donc pas seulement le mariage de Lionel Messi avec le Paris Saint-Germain, mais aussi celui de la Pulga avec Mbappé. Finalement, l’Argentin n’a pas attendu de marquer son but pour montrer qu’il était heureux sur le pré, après un été où il est arrivé dans la capitale parisienne en larmes, triste de quitter Barcelone. Il n’y a qu’à voir la célébration du but d’Idrissa Gueye où il est le premier à congratuler le milieu de terrain sénégalais. Décidément, l'Argentin avait coché cette date pour marquer le début d’une nouvelle histoire, comme il l'a évoqué au micro de Canal + après la rencontre : « C’est la soirée parfaite. J’étais content de marquer. J’ai peu joué récemment, qu’un seul match ici, je suis en train de m’adapter à ma nouvelle équipe. Plus on va jouer ensemble, mieux ça va être. On doit tous grandir ensemble, augmenter notre niveau de jeu. »

Messi, le nouveau patron


Ce serait mentir que de dire que Lionel Messi a réalisé un grand match. À l’image de Neymar et de Kylian Mbappé, l’Argentin aussi a souvent été maladroit dans ses prises de balle ou ses passes. Pire, il a même parfois disparu des radars pendant quelques minutes de jeu. Sauf qu’il suffit que le ballon revienne dans les pieds des Parisiens pour se rendre compte que la Pulga est déjà le patron de cette équipe sur la pelouse. Dès qu’un joueur parisien a le cuir dans les pieds, son premier réflexe est de lever la tête pour voir où il se situe. Et si Messi est disponible, il peut être sûr que le ballon lui reviendra. Son but en est encore le parfait exemple.

Alors que Marco Verratti traverse le milieu de terrain avec le ballon dans les pieds, il voit Mbappé partir en profondeur, mais il préfère lâcher le cuir à Messi au niveau de la touche. Idem pour Mbappé qui aurait pu chercher à se retourner pour frapper après la passe de l’Argentin, mais il a préféré lui remettre en une touche pour la suite que l’on connaît désormais tous. C’est finalement ça la marque des grands joueurs. Ils n’ont pas besoin de beaucoup parler, leur présence suffit à ce que les autres jouent pour eux, et pour que les copains fassent les efforts défensifs qu’ils ne font pas. Il n’y a qu’à voir comment Neymar, et dans une moindre mesure Mbappé, sont revenus défendre durant 90 minutes. Messi va peut-être attendre un peu pour être le chouchou du Parc des Princes, mais il est déjà assurément le patron.

Gigio de Paris


Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 12:33 Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 1 Hier à 08:48 Un but d'anthologie marqué par Plymouth Argyle en D3 anglaise 13
À lire ensuite
C’est eux le grand Paris