Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Inter-Shakhtar (5-0)

Les notes d'Inter-Shakhtar

Grâce à un Lautaro Martínez en feu, un Danilo D'Ambrosio des grands soirs, un Marcelo Brozović délicieux, et un Romelu Lukaku toujours aussi prolifique, l'Inter n'a eu aucune peine à se défaire des joueurs du Shakhtar Donetsk ce lundi soir (5-0). À la peine, ces derniers sont totalement passés à côté de leur demi-finale.

Modififié

Ils ont sorti leur plus belle robe



Lautaro Martínez
Note de la rédaction
9
Note des lecteurs
8.5Moyenne de 118 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Clinique et létal sur sa toute première occasion de la rencontre, puis altruiste et précis sur la seconde, il a envoyé l’Inter en finale de Ligue Europa. Lautaro habituel.


Romelu Lukaku
Note de la rédaction
8
Note des lecteurs
8.4Moyenne de 124 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Moins présent au premier plan que d'habitude, le Belge a d'abord laissé le rôle principal à Martínez, avant d'entrer en scène à son tour. Rendez-vous en finale pour l'Oscar du meilleur buteur. Remplacé par Esposito (84e), doublure en devenir.


Danilo D'Ambrosio
Note de la rédaction
7.5
Note des lecteurs
7.8Moyenne de 100 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un coup de bras dans la gueule d’un Ukrainien pour bien rentrer dans son match, et se tacher le visage de sang. Pas de problème, Conte a fait entrer son frère jumeau Dario, qui n’a pas eu de mal à doubler le score de l’arcade. Sans sourciller. Remplacé par Moses (85e), en qualité de piston hyperactif.



Nicolò Barella
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
8.2Moyenne de 103 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Dépositaire d’un centre d’une douceur extrême sur l’ouverture du score de Martínez, il a ensuite rincé puis essoré le milieu de terrain adverse. Idéal pour laver son linge sale en famille.


Stefan de Vrij
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
7.8Moyenne de 88 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Alors qu'on pensait que l'attaque brésilienne du Shakhtar allait le mettre à rude épreuve, c'est lui qui a fait danser la samba à Moraes and co, avant de délivrer une passe décisive. Costaud.

Ils auraient mérité d'être un poil carafé



Marcelo Brozović
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
7.1Moyenne de 83 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Longtemps dans l’ombre de Modrić et Rakitić malgré ses qualités de récupérateur et de relayeur au-dessus de la moyenne, il a encore montré ce soir que le futur de la sélection croate passait par lui. Remplacé par Sensi (85e), pour le plaisir des yeux.


Alessandro Bastoni
Note de la rédaction
6.5
Note des lecteurs
7.1Moyenne de 79 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Bon sprinteur malgré sa taille, il n’a pas hésité à grimper pour filer des bidons à ses coéquipiers. Aucune fringale pour lui, il avait même l’air d’en avoir gardé sous la pédale. Le voilà prêt pour Liège-Bastoni-Liège.


Ashley Young
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
5.9Moyenne de 81 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
À 35 ans, on le croyait kaputt. Mais dans le système de Conte, il s’est finalement offert une véritable cure de jouvence. Sauf peut-être ce lundi soir, où sa seconde jeunesse a pris un coup de vieux. Remplacé par Biraghi (65e), digne représentant de la gauche caviar.


Alan Patrick
Note de la rédaction
4.5
Note des lecteurs
4.3Moyenne de 42 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
À Santos, il était considéré comme un poulain prometteur. Mais dix ans après, impossible pour lui de se détacher de son blase d'acteur porno. Loin d'être le plus mauvais, il a été jeté comme un vulgaire kleenex, et remplacé par Solomon (58e), qui avait lui aussi oublié son viagra.

Ils doivent retourner à la cave



Dodô
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.5Moyenne de 40 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Après un exil d’une demi-saison au Portugal, le latéral droit brésilien est revenu cette année au Shakhtar. Mais après ce match, difficile de savoir si sa carrière va vraiment s’envoler. On parierait plutôt sur une extinction précoce.



Mykola Matvienko
Note de la rédaction
4
Note des lecteurs
3.5Moyenne de 37 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Pisté par Arsenal et le Napoli, le latéral gauche ukrainien n’a pas su où donner de la tête face à D’Ambrosio. Pour rejoindre un grand d’Europe, il n’a désormais plus qu’une solution : se faire pistonner.


Andriy Pyatov
Note de la rédaction
3.5
Note des lecteurs
2.7Moyenne de 44 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Une relance foireuse qui offre l’ouverture du score à l’Inter, puis une magnifique claquette en début de seconde période sur une louche de Martinez. Après ça, il a pris quatre claques dans la tronche. Pas de quoi soigner son strabisme.


Marlos
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
3Moyenne de 37 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Une couleur de cheveux assortie au maillot de son équipe, c'est rarement bon signe, surtout quand il est gris. Même Loïc Perrin n'aurait pas osé. Remplacé par Konoplyanka (75e), qui y est allé de sa boulette.


Par Maxime Renaudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi

Hier à 16:30 Wilshere s'entraîne dans un parc : « Ce n'est pas l'Emirates, mais c'est suffisant » 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:16 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6