Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Gr.F
  3. // France-Allemagne (1-0)

Une expérience Munich

En venant à bout de l'Allemagne (1-0) pour leurs débuts à l'Euro, les Bleus ont réussi l'exploit de donner au monde d'après-coronavirus le goût du monde d'avant. Celui où ils allaient décrocher une étoile en Russie. Et rassurez-vous : c'est toujours aussi bon.

Modififié
Difficile de savoir si l’écologie sortira gagnante de cette soirée. Pour ne pas servir cette noble cause, il y a d’abord eu cette action de Greenpeace. Vouloir bannir le pétrole est légitime, sauf que le militant qui a planté son ULM sur la pelouse de l’Allianz Arena aurait pu faire plus de dégâts. « Je pensais que c’était prévu au départ, avouait Didier Deschamps, crédule. On a frôlé le drame puisqu'une personne dans le public a eu un petit souci. Moi, je me suis fait une petite bosse en voulant me réfugier sous le banc. » Autre contre-argument aux comportements écoresponsables : la manie de Joachim Löw de vouloir tout recycler, et pas qu’avec ses doigts. Refaire le coup de jouer sans neuf de métier comme lors de la débâcle de Russie ? Bof. Réutiliser son vieux Mats Hummels ? Pourquoi pas, mais les courts-circuits de ce dernier face à la vitesse de Mbappé et son but contre son camp ne plaident pas en défaveur de l’obsolescence programmée. Pour rappel, c'est ce même joueur qui avait donc inscrit le seul but d’un quart de finale du Mondial 2014, qui reste donc la dernière défaite des Bleus face au rival allemand... Finalement, le vrai message écolo de la soirée fut porté par l’équipe de France qui, en plus de ne pas avoir de pétrole, a donné une deuxième vie à ses idées.


Un menu 2018 à (tout) emporter


Ce mardi à Munich, les Bleus ont repris une formule qui avait fait ses preuves il y a trois ans en Russie : un bloc défensif aussi compact qu’un plat de Käsespätzle, des remontées de balles aussi fluides que de la Weissbier, une efficacité aussi assommante qu’un Jägermeister et une balle que l’on laisse aussi volontiers qu’une addition à un compagnon de table. Pas de gâchis. Et ces restes, Didier Deschamps les a grandement appréciés. « Le football, c’est être efficace, résumait-il. On a su l’être offensivement, mais surtout défensivement. Certes, on aurait pu utiliser un peu mieux le ballon, mais le groupe était prêt. Il faut qu’on garde cette base, ce socle solide. » Avec 38% de possession, voilà de quoi faire un coucou aux Belges (38% également lors de la demie du Mondial), mais aussi aux Argentins (39% pendant le huitième), alors que le score aurait pu prendre de l’ampleur sans deux buts refusés pour hors-jeu, un penalty refusé à Mbappé et un poteau de Rabiot. Oui, le mode 2018 est bel et bien enclenché.



À 1-0, la Nationalmannschaft avait beau sortir les crocs, jouer des genoux et appliquer une pression constante sur la ligne bleue, elle ne pouvait plus rien espérer de ce « combat des titans » dans son stade pneumatique au quart rempli. Et pour cause, la France n’a plus perdu sur les terres d'Allemagne depuis que ce pays ne s’appelle plus RFA (la dernière remonte à un amical d’août 1987) et les Bleus n’ont perdu qu’un seul match à l’Euro quand ils ont ouvert le score (lors du 2-3 contre les Pays-Bas en 2000). La force de l’habitude, mais surtout d’un groupe qui semblait irrésistible. « Je ne suis pas rassuré parce que je n’étais pas inquiet, narguait presque Deschamps. On a fait tout ce qu’on pensait faire. »

Munich, nid d’espoirs


Lui jurait pendant la préparation que ses gars étaient prêts à retourner au front. Ils lui ont donné raison. « À part Presnel (Kimpembe) et Adrien (Rabiot), tous les défenseurs et les milieux étaient là à la Coupe du monde. Ça facilite les choses pour former un bloc, on a déjà les automatismes » , admettait le sélectionneur. Pendant le dernier quart d’heure, moment où la consigne était de tenir coûte que coûte ce résultat probant, il n’était plus question de créer. D'ailleurs, le meneur Antoine Griezmann était alors au poste d’arrière droit. « La capacité à être unis quand il faut souffrir, il fallait au moins ça face à une très belle équipe allemande » , savourait DD. Mais si cette solidarité a pu s'exprimer, c'est parce que le travail avait été fait devant un peu plus tôt. De ce match, il faudra se souvenir de plein de choses : de l'activité de Kanté, des dribbles de Varane, de l'assurance de Kimpembe, de la hargne de Hernandez, du sacrifice de Pavard, de la grâce de Pogba, de l'aisance de Mbappé... et même de l'abnégation de Benzema, qui court toujours après un premier but en Bleu depuis son retour. Son but finalement refusé pour un hors-jeu de Kyky avait été fêté comme une libération. Mais avec ce que lui et ses potes ont mis sur la table mardi soir, pas d'inquiétude : il sera aussi mentionné dans le futur tube de Vegedream.



Par Mathieu Rollinger, à Munich
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:01 Passe une tête ce dimanche à notre brocante "So Foot Nostalgie" ! 1 Hier à 12:56 Le gardien du Hertha Berlin révèle avoir été en fauteuil roulant après la Covid 4