Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Troyes-Lens (1-2)

Lens remporte la bataille de Troyes

Au bout de la prolongation, Lens s'impose dans la douleur à Troyes (1-2). Les Sang et Or iront défier le barragiste de Ligue 1 dans une double confrontation la semaine prochaine. Et après le match de ce soir, la fatigue passe clairement au second plan.

Modififié

ES Troyes Aube-Champagne 1-2 RC Lens

Buts : Pelé (45e sp) pour Troyes // Gomis (3e) et Banza (108e) pour Lens

Jouer un match de barrage, cela nécessite du sang-froid. Et pour avoir du sang-froid, mieux vaut avoir la tête fraîche. Ce n'était pas le cas du RC Lens, combatif comme jamais, mais lucide comme personne, à l'image de son gardien Jean-Louis Leca. Excédé pour un contact très léger causant un penalty à l'encontre de son équipe, le Corse monte dans les tours et s'adresse à l'arbitre central de façon véhémente. Averti, le portier continue dans la violence verbale et engendre sa propre expulsion. Voilà Lens repris au score et sans son gardien numéro un. Alors, Lens s'en est-il sorti ? Oui, au bout du suspense et grâce au jeune Simon Banza. Décidément, le football écarte toute forme de logique.

Gomis met les gaz


Au démarrage de cette rencontre décisive dans l'accession au barrage face au futur dix-huitième de Ligue 1, Troyes et Lens affichent deux profils différents. Si l'hôte de la soirée suit un rythme classique une semaine après avoir bouclé la saison régulière de son championnat, le visiteur arrive avec les jambes lourdes, à l'image de son capitaine Guillaume Gilet, capitaine décisif dans la victoire acquise trois jours plus tôt à Paris après 120 minutes de jeu. Dès lors, la donne est simple : pour avoir une chance d'accéder à la Ligue 1, Lens doit entrer tambour battant dans la rencontre et espérer ouvrir le score pour contenir l'adversaire dans un second temps. Un message suivi à la lettre, puisque sur coup de pied arrêté, Jean-Ricner Bellegarde adresse un magnifique centre à destination de Yannick Gomis, dont la tête piquée permet aux Sang et Or d'ouvrir le score (3e, 0-1).


Bien dans son match grâce à ses fans venus une nouvelle fois remplir une tribune entière, le RC Lens tient le coup à l'image d'un Bellegarde souverain au milieu du terrain. À cinq minutes de la fin du temps réglementaire de la première période, les Lensois ont d'ailleurs tiré quatre fois plus au but que leur adversaire du soir. Mais ça, c'était avant la percée de Bryan Mbeumo dans la surface arthésienne, l'accrochage litigieux avec Arial Mendy, le penalty, le pétage de plomb de Jean-Louis Leca, le carton jaune, le carton rouge et la transformation de la sanction par Bryan Pelé d'un magnifique tir sous la barre de Jérémy Vachoux (45e, 1-1). Et voilà comment redistribuer toutes les cartes avant de rentrer aux vestiaires...

La roublardise de Gilet


Le regard inquiet en tribunes, Leca assiste à la deuxième période en apnée de son équipe en infériorité numérique. Aves ses armes, Lens se bat tant bien que mal pour reprendre l'avantage, mais le retourné acrobatique de Thierry Ambrose est détourné en corner d'une claquette de Mamadou Samassa. En face, Troyes cherche aussi le but assassin : Mbeumo manque d'adresse dans sa reprise de volée et le cadre lensois lui échappe. Les actions se raréfient, les duels s'intensifient et les cartons sont à nouveau de sortie : Christopher Martins Perreira écope d'un deuxième avertissement pour une faute sur Gilet, bon acteur sur le coup. De nouveau à égalité numérique, la partie ouvre des espaces au sein des deux dispositifs, mais les deux principaux faits d'armes des minutes suivantes restent les rugueux contacts entre Steven Fortès et Kevin Fortuné d'une part, et Mehdi Tahrat et Jérémy Vachoux de l'autre. Entre les coups d'épaule, tout le monde file en prolongation.


Plus les minutes passent, plus Lens courbe le dos. Troyes s'en rend compte et procède par des passes en profondeur en direction des attaquants. Lancé à toute berzingue, Fortuné se retrouve face à Vachoux, mais perd son duel avec le gardien remplaçant du RCL. Rebelote quelques minutes plus tard, où Fortuné manque d'adresse cette fois-ci. Dans un suspense insoutenable pour le dernier quart d'heure du match, Benjamin Nivet entre sur la pelouse et prend le brassard. Et au moment où tout le monde pense que le divin chaude du stade de l'Aube va être le héros du match, Mendy adresse un centre sur la tête de Simon Banza, héros du soir (108e, 1-2). Depuis la tribune, Jean-Louis Leca peut être fier : son équipe possède un cœur de lion.




ES Troyes (5-3-2) : Samassa - Gonçalves (Darbion, 90e), Tavares, Giraudon, Salmier, Poaty (Obiang, 95e) - B.Pelé (Cordoval, 74e), Martins Perreira, Raveloson - Mbeumo (Nivet, 105e), Fortuné. Entraîneur : Rui Almeida.

RC Lens (3-4-1-2) : Leca - Fortès, Tahrat (Chouiar, 90e), Duverne - Mendy, Ba, Gilet, Centonze - Bellegarde (Vachoux, 44e) - Ambrose (Banza, 89e), Gomis (Doucouré, 46e). Entraîneur : Philippe Montanier.


Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lens s'offre un barrage (et un rêve)




Dans cet article


Hier à 15:42 L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 10 Hier à 14:11 José Mourinho prêt à diriger une sélection 50
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:31 L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan Hier à 10:41 Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 Hier à 09:48 Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 18 Hier à 09:21 Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 20
À lire ensuite
Le cas Jean-Louis