Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-Bayern (0-1)

Super Neuer, le retour

Impeccable devant les attaquants du Paris Saint-Germain et décisif dans la quête de la sixième Ligue des champions du Bayern Munich, Manuel Neuer a montré qu'il était redevenu le monstre qui effrayait ses adversaires il y a quelque temps. Et finalement, sa performance a été à la hauteur de sa saison : impressionnante, comme son équipe.

En bon glouton qu'il est, il n'a pas pu s'empêcher de poser lui-même la cerise sur le gâteau bavarois en forme de coupe aux grandes oreilles. Après avoir flingué les espoirs parisiens de Ligue des champions et dégoûté les adversaires par un menu rempli de réflexes, Manuel Neuer en a rajouté une couche après le dessert. Parce que les réseaux sociaux sont eux aussi devenus incontournables dans le monde de la gastronomie, l'Allemand a su faire passer le message sur Instagram : au moment de soulever le trophée à Lisbonne, il se trouvait également au « Stade Veledrome » , à « Marseille » .



Sans même s'excuser pour la faute d'orthographe, le portier s'est donc permis de chambrer son rival du jour en réalisant un clin d’œil à l'ennemi de la capitale. Quelques instants plus tôt, ses yeux voyaient tout et ordonnaient à ses membres bioniques de stopper chaque ballon dont la trajectoire tendait vers ses filets. Une habitude cette saison, comme pour montrer que le grand gardien qu'il incarnait s'était réveillé de sa sieste.

Des cleans-sheets, des arrêts et une précision d'enfer


Car il faut le reconnaître : après avoir fait pleurer les attaquants du monde entier, Neuer est quelque peu rentré dans le rang. La faute, notamment, à une blessure étrangement gérée qui l'a obligé à passer davantage de temps en tribunes qu'au sein de ses cages (seulement trois matchs de championnat, sur l'exercice 2017-2018). Mais ensuite, la machine s'est remise en route, et le mode cyborg a refonctionné. Certains pensaient que la version était déjà périmée ? Faux, l'obsolescence de cette robotique n'étant manifestement pas programmée avant les 35 ans.


Auteur de 21 cleans-sheets cette saison toutes compétitions confondues et de plus de 71% d'arrêts en Bundesliga, le capitaine du Bayern renvoie de nouveau cette impression de toute puissance et d'invincibilité. Très efficace sur sa ligne quand il est question de sauver son camp, le libéro participe toujours grandement au jeu, et son pourcentage de passes réussies dépasse les 86%, que ce soit sur la scène nationale ou continentale (jamais, au cours de sa carrière, il ne s'était montré aussi précis sur différentes épreuves à la fois).

Une « concurrence déloyale » , selon Tuchel


Ce dimanche, et alors qu'il restait sur 34 rencontres de C1 en ayant marqué au moins une fois depuis son élimination contre Manchester City en 2016, Paris en a été la victime directe. Dans une partie où il a caressé le cuir à 50 reprises (plus que tous ses partenaires offensifs alignés par Hans-Dieter Flick), Neuer a sorti trois parades décisives de grande classe : une double devant Neymar au quart d'heure de jeu, une autre face à Kylian Mbappé – qui aurait, certes, dû mieux faire – juste avant la pause et une dernière du pied façon handballeur stoppant la tentative d'égalisation de Marquinhos à vingt minutes du terme. Le tout en exprimant son habituelle autorité naturelle impressionnante, et en rassurant ses coéquipiers par une sérénité certaine. Mais aussi en évoluant régulièrement hors de sa surface de réparation pour amener un minimum de surnombre, tout en gagnant des mètres de terrain indispensables à sa formation et en limitant les possibilités d'appel en profondeur des Français.

Vidéo

Finalement, ce sont les mots de Thomas Tuchel après la défaite sur la dernière marche qui résument peut-être le mieux l'état de plénitude dans lequel se trouve actuellement le dernier rempart bavarois. « Manuel Neuer, qui frôle presque la concurrence déloyale, est malheureusement en pleine forme et depuis des semaines maintenant. C'était, pour nous, le mauvais moment. Il porte le jeu des gardiens à un niveau différent, a ainsi ragé l'entraîneur, en conférence de presse. On a eu les possibilités de gagner aujourd'hui, mais on a manqué de petits détails, d'un peu de chance et d'efficacité. La qualité de Manuel Neuer a encore été incroyable, et à cause de lui, nous n'avons pas réussi à ouvrir le score. » Le principal intéressé, lui, s'est borné à répéter que ce Bayern 2020 était meilleur que celui de 2013. Et si, inconsciemment, il parlait pour lui ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:55 Djibril Cissé s'associe à une équipe d'e-sport 6
Hier à 16:22 Ronnie, Pogba, PSG... Offrez vous un tirage photo So Foot exclusif ! Hier à 16:15 Punie, une équipe portugaise rentre à pied après avoir perdu un match 17
Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:21 Le golazo de Bojan Krkić en MLS 9
Hier à 11:13 Première cauchemardesque pour Higuaín avec l'Inter Miami 62 Hier à 10:01 Maracineanu : « J'ai demandé des comptes à Noël Le Graët » 28