Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 8es
  3. // Atalanta-Real (0-1)

Ferland Mendy met le Real sur les bons rails

À onze contre dix pendant plus d'une heure, le Real a dû attendre les dernières minutes et un éclair de Ferland Mendy pour arracher la victoire à Bergame (0-1). Un résultat qui permet à l'équipe de Zinédine Zidane de prendre une option sur les quarts de finale. Mais que ce fut dur.

Modififié

Atalanta 0-1 Real Madrid

But : Mendy (86e) pour le Real Madrid

Il est de coutume, à l’approche des matchs à élimination directe en C1, de parler d’expérience, du poids de l’histoire pour expliquer certaines différences, celles-là mêmes qui font pencher une rencontre en faveur d’une équipe au lieu de l’autre. Il y a dix ans, l’Atalanta remontait tout juste en Serie A, tandis que le Real posait les bases d’une équipe qui allait remporter quatre Ligue des champions en cinq éditions. Ce soir en Lombardie, le Real, même sans beaucoup d’idées, même diminué, est parvenu à décrocher un succès aussi laborieux que précieux face à une Dea qui n’a pas encore dit son dernier mot.

Soirée cauchemar pour la Dea

Dans ses pires cauchemars, Gian Piero Gasperini confiait en conférence de presse qu’il aurait « été très inquiet » de voir Zinédine Zidane fouler la pelouse du stade Atleti Azzurri d’Italia avec un maillot blanc sur les épaules. Mais ce que le mage bergamasque n’avait pas vu dans sa boule de cristal, c’est la rapidité avec laquelle les siens vont se retrouver dos au mur : à la suite d'un superbe mouvement en une touche du Real, Remo Freuler percute Ferland Mendy et se voit indiquer le chemin des vestiaires. La sortie sur blessure de Duvan Zapata dix minutes plus tard confirme que la Dea a tout du type positionné du côté où l’arbre va tomber, mais pourtant, les Nerazzurri s’accrochent. En face, le Real est plombé par ses absents (Benzema, Ramos, Carvajal, Valverde, Marcelo...) au moment de conclure, mais contrôle le jeu et n’est d’ailleurs pas loin de réaliser le coup parfait si le coup de crâne de Casemiro n’avait pas trouvé Pierluigi Gollini sur sa route avant la pause.

Merci Ferland

En seconde période, le Real fait le siège de Bergame, et Vinicius Jr manque une occasion en or, au point de penalty, de trouver la faille dans une défense bergamasque regroupée devant sa cage. Longtemps, le club madrilène a essayé trop timidement de forcer le verrou de l'Atalanta qui lui a résisté. Mais à force de persévérer, la délivrance va arriver. Et comme un symbole, dans les dernières minutes du match, Ferland Mendy délivre les siens d’un enroulé du droit à l’entrée de la surface (0-1, 86e) pour son premier but en Ligue des champions. L’essentiel est fait pour la bande à Zidane qui a fait le plus dur avant le retour à Madrid dans trois semaines.



Atalanta (3-4-1-2) : Gollini - Toloi, Romero, Djimsiti - Maehle (Palomino, 86e), De Roon, Freuler, Gosens - Pessina - Muriel (Iličić, 56e) puis Malinovskyi (86e), Zapata (Pašalić, 30e). Entraîneur : Gian Piero Gasperini.

Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Lucas Vázquez, Varane, Nacho, Mendy - Modrić, Casemiro, Kroos - Asensio (Duro, 76e), Isco (Arribas, 76e), Vinicius (Diaz, 58e). Entraîneur : Zinédine Zidane.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 17:30 Mesut Özil en passe d'investir dans un club mexicain 29
Hier à 12:22 David Beckham va jouer dans une série de Disney+ 22
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:11 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 3
Hier à 11:00 En Équateur, un match à sept contre onze s'arrête après 17 minutes 14 Hier à 09:34 Antonio Di Natale nommé entraîneur d'un club de Serie C 22