Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

Le clash de la rédac' : Cissé de retour en L1, une bonne idée ?

Djibril Cissé s’est mis en tête de rejouer en Ligue 1, pour atteindre la barre des 100 buts. Dijon serait d’ailleurs intéressé par la venue de celui qui compte actuellement 96 réalisations dans le championnat de France. Pour Alexandre Aflalo, cette idée de retour s’avère positive. C’est tout l’inverse pour Félix Barbé. À vous de juger.

Modififié

Oui, car Djibril Cissé n’a pas dit son dernier mot

Par Alexandre Aflalo

  • Pour qu’il entre dans le club des centenaires
  • L’Insee est formel : entre 1970 et 2016, le nombre de centenaires en France a été multiplié par vingt. Alors un de plus, un de moins, quelle différence ? Plus sérieusement, voir le compteur de buts en Ligue 1 du Djib’ arrêté à 96, c’est comme un téléchargement qui bloque à 99%, ou ce foutu écran de veille du lecteur DVD avec le « DVD Video » qui ne touchait jamais le coin de l’écran : c’est frustrant. Lui-même l’a confié : « Il m'en manque quatre, et je le vis mal, ça me rend fou. » Pour l’amour des chiffres ronds, des symboles et surtout pour laisser à un grand joueur l’opportunité de marquer un peu plus l’histoire du championnat de France, il faut absolument que Djibril Cissé tente cette dernière pige dans l’élite afin de devenir le 88e joueur à claquer 100 buts en Ligue 1. Histoire qu’on se souvienne de lui pour autre chose que son tibia en angle droit ou sa tête dépitée contre l’Afrique du Sud lors de la Coupe du monde 2010, devenue un mème sur Twitter.

  • Parce que l’âge n’est qu’un chiffre
  • Si le chiffre 100 doit obséder Djibril Cissé jour et nuit, le 38, comme son âge (il soufflera sa 39e bougie le 12 août) ne devrait pas l’inquiéter plus que ça. Car de nombreux footballeurs l’ont prouvé : avec une bonne condition physique, on peut encore squatter les terrains même en flirtant avec la quarantaine. Demandez à Vitorino Hilton, 42 ans, mais toujours frais comme un gardon. Ou à Kazuyoshi Miura, qui arpente encore les terrains de D1 japonaise à 51 printemps. « Moi, je n'ai jamais bu de ma vie, je n'ai jamais pris de drogue... Je suis bien conservé » , assurait début mai celui qui jouait encore au foot à un petit niveau il y a deux ans, en Suisse. Surtout, vu sa carrière, il serait une addition inestimable à n’importe quel vestiaire de Ligue 1. Dans un club modeste dont les jeunes pourraient bénéficier de ses conseils de vieux sage, par exemple. Djibril Yoda.

  • Parce que l’époque est aux reboots
  • La Momie, Jumanji, les Ghostbusters, Terminator, Robocop... Ces dernières années, l’industrie du cinéma a comblé son manque d’originalité en donnant un petit coup de jeune à des films sortis il y a vingt ans ou plus. Et même si ça paraissait contre-nature au début, finalement, le plaisir de redécouvrir tout ça sur grand écran était là. Au foot, c’est pareil : les années 1990-2000 représentent un glamour, une époque « football vrai » que l’on regrette et dans laquelle on aime à se replonger avec nostalgie. Faire revenir Djibril Cissé en Ligue 1, c’est faire revivre un peu cette formidable AJ Auxerre, son maillot moulant sponsorisé par PlayStation et son Guy Roux bonnet vissé au crâne sur le banc. C’est ressusciter l’OM de Ribéry, Nasri, Maoulida, Cana, Zubar ou Taiwo. Bref, c’est aimer le football avec un grand F.



    Alexandre Aflalo
    Note de la rédaction
    ?
    Note des lecteurs
    6.3Moyenne de 96 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Quand il était petit, Félix rêvait des mêmes tatouages que Djibril Cissé. Puis on lui a dit que ça ne lui irait pas du tout parce qu'il n'avait pas un quart de son charisme, ni de ses muscles. Depuis, il lui voue une haine irrationnelle.



    Non, l’idée est absurde

    Par Félix Barbé

  • Un corps cassé en deux
  • Pour les plus nostalgiques d’entre nous, un retour de Djibril Cissé en Ligue 1 apparaît effectivement sexy au premier abord. C’est oublier qu’à presque 39 ans, son corps est plus que jamais meurtri par les blessures. Outre les petits bobos traditionnels d’un joueur de foot, l’attaquant français s’est fracturé le tibia-péroné par deux fois et a surtout dû faire face à d’importantes douleurs au niveau de la hanche lors de sa dernière expérience dans le championnat de France à Bastia. C’était d’ailleurs ce qui l’avait forcé à mettre un terme à sa carrière professionnelle. Alors certes, l’ancien joueur d’Auxerre et de Marseille s’est depuis fait poser une prothèse. Mais même si la science fait parfois des miracles et que Cissé affirme se sentir comme un jeune poulain tout juste sorti du centre de formation dans son nouveau corps, il est dur de croire que les conditions soient réunies sur le plan physique pour qu’il performe à nouveau. Les duels avec Kamil Glik ou Pedro Mendes nous angoissent déjà pour lui.

  • Il n’a plus joué en professionnel depuis... 2015
  • 1843. Soit le nombre de jours qui se sont écoulés depuis le dernier match en professionnel de Djibril Cissé, le 23 mai 2015. Neuf petites minutes avec Bastia sur le terrain de l’Olympique de Marseille, et une défaite 3-0. Depuis, le Tricolore a mis le cap sur la Réunion pour une furtive expérience à la JS Saint-Pierroise, écourtée par cette fameuse blessure à la hanche alors qu’il n’avait pas encore sa prothèse. Grâce à cette dernière, il a ensuite pu évoluer avec Yverdon Sport lors de la saison 2017-2018 avec qui il a marqué 24 buts en 29 matchs. Génial. Mais en troisième division suisse. Cela fait donc cinq ans qu’il n’a plus foulé une pelouse en tant que pro, et deux ans qu’il n’a plus joué dans le moindre club, même amateur. Sans rien enlever à son humilité, revenir aujourd’hui en Ligue 1 apparaît un tantinet prétentieux. Notamment à l’égard des plus jeunes, qui tentent de gratter comme ils peuvent la moindre minute chez les professionnels. Il devrait d’ailleurs être interdit de pouvoir rejouer au football après avoir participé à Danse avec les stars.

  • Pour garder une image de champion
  • Quarante et une sélections en équipe de France, deux titres de meilleur buteur de Ligue 1 en 2002 et 2004, une Ligue des champions avec Liverpool en 2005, des frappes de mammouth avec Auxerre et une rage incroyable sous le maillot marseillais. Voilà l’image que tout fan de football souhaite garder de Djibril Cissé. En retrouvant les terrains de Ligue 1 entre janvier 2014 et mai 2015 avec Bastia, le natif d’Arles semblait déjà fatigué, n’inscrivant que deux petits pions en 23 apparitions en championnat. Un sentiment navrant alors qu’il n’y a rien de plus attristant, pour n’importe quel amoureux du sport, que de voir une idole d’antan s’éteindre à petit feu. En cas de retour foireux, le buteur de 38 ans prend le risque d’accentuer encore un peu plus cette perception. Tout ça pour quoi ? Pour la quête éternelle de quatre petits buts. Ne t’inflige pas ça, Djibril.



    Félix Barbé
    Note de la rédaction
    ?
    Note des lecteurs
    6.3Moyenne de 90 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Le combat d’Alexandre Aflalo est avant tout capillaire. Fan de Cissé depuis la première heure, il n’a plus visité un salon de coiffure depuis que l’attaquant aux fantasques coupes de cheveux s’est retiré des terrains. Un retour sur les pelouses est son dernier espoir. Ne rentrez pas dans ce piège.


    Par Alexandre Aflalo et Félix Barbé
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 1 heure Georges Best, Rapinoe, OM... Offrez-vous un tirage photo exclusif !
    il y a 3 heures Cadix fête son retour en Liga en officialisant l'arrivée de Negredo 18
    il y a 5 heures Le frère d'Aurier tué par balle à Toulouse 145
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi