Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Antwerp

Lamkel Zé, Anvers et contre tous

Alors qu'il était devenu persona non grata à l'Antwerp, Didier Lamkel Zé a saisi sa dernière chance ce mercredi soir, en inscrivant le seul but du match contre le Cercle Bruges (1-0). Un énième coup d'éclat dans la carrière du Camerounais de 24 ans, aussi ingérable qu'insouciant.

Modififié
« Direction du club : putes de Lamkel Zé » . C’est avec cette banderole que le Bosuil, le stade de l'Antwerp, s’est réveillé ce jeudi à 8h du matin. Une poésie parmi de nombreuses autres ces dernières semaines adressée par des supporters sur les nerfs. Leur cible ? Didier Lamkel Zé, dont les provocations n'amusent plus personne. L'attaquant, qui avait été mis au placard par Ivan Leko, a récemment été réintégré par Franky Vercauteren après des excuses publiques que ses coéquipiers n’ont pas daigné accepter. Titulaire surprise lors de la réception du Cercle Bruges mercredi, le joueur formé au LOSC a offert les trois points à son équipe en fin de rencontre (1-0), et célébré son pion avec zénitude. Pourtant, la relation entre le joueur d’Anvers, sa direction et ses supporters est encore loin d'être apaisée.


« Le mercredi après-midi, il allait sur Lille, et la première chose qu’il faisait, c’était d'aller aux tacos. Il en prenait quelques-uns et il les réchauffait. S’il voulait en manger le matin, il le faisait. » Corentin Halucha, coéquipier au LOSC

Tacos à gogo et premières bastons


Avant de devenir l’homme le plus détesté d'Anvers, Didier Lamkel Zé est passé par l’école de football des Brasseries du Cameroun, comme Samuel Eto’o, Rigobert Song ou Gérémi Njitap. À 18 ans, et après six ans à Douala, le natif de Bertoua tente un essai au LOSC avant de signer un contrat stagiaire-pro en janvier 2015. Loin d’être le trublion de l’internat du domaine de Luchin, le jeune attaquant est plutôt du genre discret, mais insouciant. « Il faisait sa petite vie tranquillement, il ne foutait pas le bordel, mais c’est quelqu’un qui s’en fout de tout en fait, détaille Corentin Halucha, son partenaire de l’époque. On rigolait souvent, car le mercredi après-midi, le seul moment où on pouvait sortir du centre, il allait sur Lille, et la première chose qu’il faisait, c’était d'aller aux tacos. Il en prenait quelques-uns et il les réchauffait. S’il voulait en manger le matin, il le faisait. Sauf que quand tu fais ça au centre de formation et que tu te fais griller, ça ne passe pas du tout. »



« Sur les deux fois où je l’ai mis dans le noyau B, il y a une fois où c’était à cause d’une bagarre. » Denis Renaud, coach à Niort

Le longiligne Lamkel Zé (1,92m) quitte Lille pour Niort en 2016. Après une première saison poussive, la seconde le voit devenir l'un des joueurs les plus décisifs de Niort, avec sept buts et deux passes décisives en Ligue 2. Rapide, technique et adroit dans la surface, DLZ se fait aussi remarquer à l’entraînement. « Sur les deux fois où je l’ai mis dans l'équipe B, il y a une fois où c’était à cause d’une bagarre » , expliquait Denis Renaud, son coach de l'époque, à la DH. En effet, en janvier 2018, le Camerounais est mis à l’écart du groupe pendant quatre matchs. Sollicité cet hiver-là par des écuries françaises et étrangères, il reste dans les Deux-Sèvres, et fait son retour dans l’équipe première le 23 février 2018, contre Nîmes. Un match à la fin duquel il pète les plombs, récoltant un rouge après avoir giflé un adversaire. Club suivant.

Bagarre, bagarre et bagarre »


En le recrutant à Niort à l’été 2018, l’Antwerp est prévenu. Didier Lamkel Zé est un joueur pétri de talent, mais son caractère frôle parfois l’insolence. Le Great Old, qui remonte en Jupiler Pro League après treize ans de disette, pensait en avoir vu d’autres. Mais après six mois, les premières frictions avec László Bölöni font leur apparition. En janvier 2019, lors de la réception du Standard, il commet sa première sortie de route. Exclu pour avoir reçu deux jaunes en deux minutes, il se prend également le bec avec un adversaire. Le début d’une longue période de frasques, puisque deux mois plus tard, il assène un coup de poing dans la tronche de Jelle Van Damme à l’entraînement. « Il ne sera plus qu'un collègue pour moi, rien de plus. Ce qu'il a fait était un grand manque de respect » , déplorait son coéquipier. Puis en juin, voilà qu'il décide de manquer la reprise de l’entraînement, préférant rester sur la Côte d’Azur en attendant que le board de l’Antwerp augmente son salaire. Réintégré au groupe malgré une bagarre avec Sinan Bolat - un autre coéquipier - et un carton rouge pour avoir frappé un adversaire lors d'un amical contre une équipe de joueurs au chômage, il réussit une deuxième saison presque parfaite, avec six buts et quatre passes décisives au compteur.


« Il a fait mal à mon cœur de supporter. Un joueur ne doit pas aller chez l’ennemi une semaine avant un derby. » Hans Bressinck, supporter de l'Antwerp

Problème, DLZ étant sans filtre et sans limite, il se met à dos Ivan Leko, arrivé sur le banc de l’Antwerp à l’été 2020. Sur les réseaux sociaux, son terrain de prédilection, il raille le coach croate et s'attire encore les foudres de ses supporters. Mis de côté et vilipendé, Lamkel Zé aurait pu partir au Panathinaïkos de Bölöni, seul entraîneur à avoir su le dompter. Mais l’Antwerp étant gourmand, le joueur a tenté de forcer son départ en se pointant dans les tribunes du Beerschot. « Il a fait mal à mon cœur de supporter. Un joueur ne doit pas aller chez l’ennemi une semaine avant un derby, c’est un manque de respect, soupire Hans Bressinck, supporter de l’Antwerp et créateur du podcast anversois De Vierkante Paal. Après, il est venu au centre d'entraînement avec le maillot d’Anderlecht et il a dit qu’il allait venir le lendemain avec celui du Beerschot. Après ça, il n’y a pas de retour possible selon moi. »


Lamkel Zé a beau s'être excusé, la pilule ne passe toujours pas auprès des supporters, venus le chahuter lors d'un entraînement de l'équipe B, obligeant la police locale à garder un œil attentif sur la situation. Son but contre le Cercle Bruges et sa célébration n'ont visiblement pas estompé la haine de ses détracteurs. « Je suis toujours heureux quand l'Antwerp gagne. Mais sa façon de célébrer était si peu respectueuse, une fois de plus, s'exaspère Hans Bressinck, avant d'enchaîner. Pour quelques supporters, ce n'est pas un problème, et pour le club non plus. C’est une décision financière. Lamkel Zé n’est plus un joueur, mais un montant. » Un avis partagé par les ultras de l'Antwerp Locos, qui l'ont encore fait savoir à leurs dirigeants ce jeudi matin. Heureusement pour Didier, le Bosuil va encore rester vide pendant plusieurs mois. Ce contexte est en train de lui permettre de réaliser un fantasme : faire taire tout le monde.

Par Maxime Renaudet Tous propos recueillis par MR, sauf ceux de Denis Renaud et Jelle Van Damme, tirés de la DH.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 17:14 Medhi Benatia rejoint le Fatih Karagümrük 21
Hier à 13:54 Gary Lineker rejoint LaLiga TV 13 Hier à 11:04 Adil Rami et Boavista, c'est fini 43
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine