Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Coupe du monde 2022

La fin des cadences infernales, c’est pour quand ?

Mercredi, L’Équipe a révélé que les internationaux ne seraient mis à disposition de leur sélection qu’une semaine avant le début de la Coupe du monde au Qatar (21 novembre-18 décembre 2022). Et ce n’est pas tout : le championnat de France reprendra dans la foulée, juste après avoir digéré la bûche de Noël. Une perspective ubuesque qui interroge : mais quand va-t-on arrêter de soumettre les joueurs à des cadences de plus en plus infernales ?

Modififié
On ne le sait désormais que trop bien : Thibaut Courtois n’est pas du genre à avoir sa langue dans sa poche. Alors, dimanche après-midi, au terme de la petite finale de Ligue des nations perdue face à l’Italie (2-1), on ne pouvait pas être surpris d’entendre le gardien belge sortir la boîte à punchlines. Pas pour critiquer l’adversaire, ni pour déplorer la défaite. Mais pour pointer du doigt l’enchaînement effréné de matchs auquel les joueurs sont soumis. « Nous ne sommes pas des robots ! » , a pesté le dernier rempart du Real Madrid. Nul doute que les derniers échos relatifs à la prochaine Coupe du monde ne vont pas franchement lui plaire.

Avant comme après, pas le temps de souffler


Selon L’Équipe, les internationaux ne seront en effet libérés par leur club qu’une semaine avant le début du Mondial qatari, qui se tiendra - ça fait toujours mal de le rappeler, mais c’est nécessaire - du 21 novembre au 18 décembre 2022. De quoi faire bondir les sélectionneurs, qui n’auront évidemment ni le temps d’organiser un stage de préparation, ni celui de disputer plusieurs matchs amicaux en amont. Il faut ajouter à cela le fait que la Ligue 1 reprendra dix jours seulement après la finale, avec une journée le 28 décembre, en mode Boxing Day, et une autre le 1er janvier.



Certains pourraient hausser les épaules, en avançant que les joueurs seront encore affûtés physiquement. Dans l’absolu, mieux vaut enchaîner les rencontres à la sortie de l’automne plutôt qu’au début de l’été, à l’issue d’une saison déjà épuisante. Sauf que la mise en perspective a quelque chose de terrifiant. Prenons l’exemple d’un joueur de Ligue 1, évoluant dans un club qui dispute la Ligue des champions et dont la sélection (affiliée à l’UEFA) est qualifiée pour le Mondial. Entre le 7 août et le 31 décembre 2022, il aura potentiellement enquillé seize matchs de championnat, une phase de groupes de C1 (qui devra être bouclée un mois plus tôt que d’habitude), deux rencontres de Ligue des nations et, au milieu de tout cela, une Coupe du monde. Encore heureux que la Coupe de la Ligue ait été supprimée...

Alertes vaines


Pris dans ce tourbillon, qui les verra fouler les terrains tous les trois jours ou presque pendant quasiment cinq mois, les joueurs vont s’épuiser et, in fine, risquer de se blesser. Les cadences actuelles sont pourtant déjà difficilement soutenables. Courtois, donc, s’en est ému. Mais il n’a pas été le seul. Pas plus tard que mardi dernier, la FIFPRO (le syndicat des footballeurs professionnels) publiait justement un rapport dénonçant le trop grand nombre de matchs disputés par certains joueurs. « Cela n’est pas tenable pour le joueur, mais aussi pour le jeu et les compétitions » , avait déclaré Jonas Baer-Hoffmann, le secrétaire général du syndicat. Pas sûr qu’en haut lieu, son rapport ait suscité une réelle prise de conscience.



Il ne faut cependant pas remonter bien loin pour constater les dégâts que peut provoquer un calendrier trop chargé. Il y a un an, plusieurs championnats étrangers ont, malgré la pandémie de Covid-19, terminé à la hâte la saison 2019-2020, puis laissé la place aux « Final 8 » européens et embrayé, sans trop traîner, sur l’exercice 2020-2021. Résultat : une hécatombe de blessés avant même la fin de l’automne (même si d'autres facteurs devaient également être pris en compte), notamment en Premier League. Dans les prochains mois, il y a fort à parier qu’on entendra beaucoup râler les sélectionneurs, inquiets qu’ils seront à l’idée de devoir préparer une Coupe du monde dans de telles conditions. Les dirigeants de clubs, soucieux de tirer le maximum de leurs poules aux œufs d’or, ne seront pas en reste. Les fans aussi, c’est certain, vont craindre de frôler l’overdose. Tiraillés de part et d’autre, les joueurs, dans leur grande majorité, se tairont. À tort. Parce que les principales victimes du marathon qui s’annonce, ce seront eux.



Par Raphaël Brosse
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:15 La Ligue anglaise autorise cinq changements en Carabao Cup 1 Hier à 14:45 Le Steaua Bucarest décimé par la Covid-19 15
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 11:02 Entraîneur-joueur depuis dix jours, Nuri Şahin raccroche les crampons 3
Hier à 10:29 Une étude autrichienne chiffre l'impact de la Covid sur les joueurs 6 Hier à 09:58 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot ! Hier à 09:37 Mondial tous les deux ans : Infantino défend le « droit de rêver » des petits pays 107