Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Clash de la rédaction

Pour ou contre la Coupe du monde tous les deux ans ?

Une question, deux points de vue : aujourd'hui, Chérif Ghemmour et Adrien Hémard s'empoignent sur la proposition d'Arsène Wenger d'organiser le Mondial et l'Euro tous les deux ans. Jugeote, mauvaise foi, méchanceté et arguments bien pesés, tous les coups sont permis. Surtout ceux en dessous de la ceinture.

Modififié

CONTRE, c'est la rareté qui fait la beauté

Par Adrien Hémard

Une Coupe du monde et un Euro tous les deux ans, c’est donc ça la révolution sur laquelle planche Arsène Wenger depuis six mois. À force de répondre « Oui » dès qu’on lui demande son avis, l’homme qui a façonné Arsenal se retrouve donc à défendre la pire idée de l’histoire du football. Pire encore que le passage du Mondial à 48 équipes, c’est dire. Une idée d’autant plus cocasse pour un homme qui, du temps où il entraînait, pestait sans cesse contre le nombre de matchs internationaux. Voilà ce qui arrive quand on demande à un homme de 71 ans d’innover et de penser le football qui lui succédera. Comme tout employé travaillant en Suisse, Arsène est surtout aiguillé par l’argent. Mais là aussi, le Français se plante. Un Mondial tous les deux ans ne boosterait pas nécessairement les recettes de la FIFA sur le long terme. Jean de la Fontaine a passé sa vie à le susurrer : « La rareté du fait donne du prix à la chose. »

Puisqu’on parle d’une idée de merde pour l’avenir, invoquons un homme qui a donné son nom à des slips dans une version plus aboutie de Retour vers le futur : Pierre Cardin. En 2015, le couturier visait juste : « Le luxe, c'est la rareté, la créativité, l’élégance. » Trois ingrédients qui nous font saliver avant chaque Mondial, et dont le seul assuré reste, jusqu’à preuve du contraire, la rareté. Cette même rareté qui vous pousse à vibrer devant un Honduras-Équateur ou un Autriche-Macédoine du Nord. Organiser le Mondial tous les deux ans reviendrait à banaliser l’exceptionnel, aussi bien pour les vrais mordus de ballon rond que pour le grand public. Un Mondial doit rester un combat mythologique, au même titre que les Jeux olympiques, pas une vulgaire exhibition. Et puis, en quoi l’organiser tous les deux ans remonterait son niveau, monsieur Wenger ? Comment motiver plus les joueurs qu’en laissant planer l’idée qu’ils ne disputeront peut-être jamais d’autre Mondial ? En vérité, une Coupe du monde ou un Euro tous les deux ans, c’est comme deux saisons de Koh-Lanta en un an : on regardera, mais on finira par s’en lasser. Et comme TF1, la FIFA finira par proposer un All-Stars pour relancer la machine. Flemme.

Adrien Hémard
Note de la rédaction
?
Note des lecteurs
9.2Moyenne de 367 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
En grand amoureux des Pays-Bas, Chérif Ghemmour est simplement un éternel frustré. Un Mondial tous les ans, c’est deux fois plus de chances pour ses Oranje de perdre en finale. Voilà tout.





POUR, le foot appartient au monde entier

Par Chérif Ghemmour


Arrêtez d’être européo-centrés ! Le foot appartient au monde entier. Une Coupe du monde tous les deux ans, c’est une plus grande ouverture à l’Asie, l’Afrique et à la zone CONCACAF. Invitons plus souvent les nations de ces continents et ainsi leurs joueurs et leurs sélections progresseront en faisant éclore des styles nouveaux et des talents inconnus. L’universalité du football ne doit plus s’écrire à l’encre invisible : « One-two-tri ! Viva l’Algérie ! » tous les deux ans, ça aurait de la gueule, non ? Selon Arsène Wenger, 166 pays sont ainsi favorables à son projet. L’UEFA est contre : toujours ce repli de l’Europe sur son pré carré... Les enjeux d’un tel projet seraient bassement mercantiles ? Pas plus que la Ligue des champions qui concentre les mêmes huit clubs en quarts chaque année. Les recettes d’un futur Mondial bisannuel profiteraient aux petites fédérations. La beauté de la rareté d’un Mondial tous les quatre ans ? Mais ça n’existe plus. La mémoire foot saturée d’images et de réseaux sociaux s’efface dix fois plus vite qu’avant : on mate et on zappe, en ayant déjà oublié les grands tournois du passé. Aujourd’hui, le Zidane 1998 appartient déjà à la préhistoire. La périodicité annuelle de la NBA, qui est en fait un championnat du monde de basket, satisfait sans les lasser les suiveurs du monde entier, toujours plus nombreux et plus jeunes. Tous les grands sports collectifs ont des compétitions internationales rapprochées : imaginez les Bleus champions du monde de foot, de hand, de basket et de volley la même année... Une Coupe du monde tous les deux ans, avec des éliminatoires concentrés en octobre et en mars, offrirait aux sélectionneurs la possibilité de travailler en profondeur plutôt que lors des cinq rassemblements expédiés au pas de course. Enfin, pour le bénéfice des clubs, la Coupe du monde tous les deux ans enterrera les matchs amicaux, la Ligue des nations, le Tournoi olympique et le projet de Coupe du monde des clubs. Elle est pas belle la vie ?

Chérif Ghemmour
Note de la rédaction
?
Note des lecteurs
1.9Moyenne de 386 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Adrien Hémard n'aime pas le football. Il n'a pas osé aller au bout de son idée, mais il préconise une Coupe du monde tous les quarante ans, une Ligue 1 tous les trois ans et des matchs toutes les trois semaines.

Arsène Wenger veut une Coupe du monde tous les deux ans


Par Chérif Ghemmour et Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 14:35 Deux tiers des footballeurs ne savent pas quoi faire après leur retraite 53 Hier à 12:53 Vincent Hognon déjà viré du Swift Hesperange 29
Hier à 11:23 Le Qatar veut que les joueurs soient vaccinés au Mondial 2022 55 Hier à 10:56 Pierre Ménès reprend du service à Reworld Media 149 Hier à 09:22 Un arbitre frappé au visage et hospitalisé en niveau amateur 36
À lire ensuite
N'y pensez plus Arsène