S’abonner au mag
  • C1
  • J5
  • Napoli-Étoile rouge (3-1)

Naples tout en contrôle face à l’Étoile rouge

JP
Naples tout en contrôle face à l’Étoile rouge

Naples 3-1 Étoile rouge de Belgrade

Buts : Hamšík (11e), Mertens (34e, 52e) pour Naples // Ben Nabouhane (57e) pour l’Étoile rouge

Naples devait gagner face à l’Étoile rouge ce mercredi soir pour continuer de contrôler le groupe C. Alors Naples a gagné, et pour dire la vérité, les Italiens n’ont jamais douté (3-1).

Les Napolitains se montrent dangereux d’entrée, l’inévitable Allan fait du milieu son pré carré, et Belgrade n’aligne pas trois passes. Hamšík marque logiquement son premier but de la saison à la réception d’un corner dévié (1-0, 11e). Les Serbes sont défensivement à la rue et n’arrivent pas à exister face au pressing de charbonnier du bloc napolitain. À la 34e, le Napoli fait remonter la balle à cent à l’heure, et Mertens n’a plus qu’à reprendre un centre à ras de terre pour tromper Borjan (2-0, 34e). Les séquences de possession durent de plus en plus longtemps, et l’Étoile rouge sait déjà que le second acte va lui paraître long comme un film de Fabien Onteniente.

Le match reprend sur des bases similaires. Sur une ouverture limpide d’Hamšík, Mertens éblouit par sa prise de balle et enchaîne par une frappe en pleine lucarne (3-0, 52e). On croit alors le match plié, mais, à la suite d’un festival de Marin, l’ancien Havrais Ben Nabouhane se retrouve seul face à Ospina et l’ajuste (3-1, 57e). Le Napoli continue de jouer au ballon, mais Belgrade hausse légèrement le niveau de jeu, au point qu’Ancelotti est contraint de pousser ses premières gueulantes. Le rythme retombe un peu, on entre dans la phase de gestion. Et à ce petit jeu, la clique de Koulibaly n’est plus transcendante.

Tant pis, elle l’emporte plutôt aisément et s’offre une finale à Anfield. Une finale lors de laquelle elle aura le droit de faire match nul pour voir la suite.


Naples (4-4-2) : Ospina – Maksimović, Albiol (Hysaj, 46e), Koulibaly, Mario Rui – Callejón (Rog, 86e), Allan, Hamšík, Fabian – Mertens, Insigne (Zieliński, 77e). Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Étoile rouge de Belgrade (4-2-3-1) : Borjan – Gobeljić, Degenek, Babic, Rodić – Srnic (Jovancic, 64e), Krstičić – Ben Nabouhane, Marin, Simic (Ebecilio, 77e) – Stoiljković (Joveljic, 46e). Entraîneur : Vladan Milojević.

Résultats et classement de la Ligue des champions
Dans cet article :
Dans cet article :

JP

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Dries Mertens

Marek Hamšík