S’abonner au mag
  • International
  • Gabon

Le président de la Fédération gabonaise en garde à vue pour non-dénonciation d’agressions sexuelles

NDS
Le président de la Fédération gabonaise en garde à vue pour non-dénonciation d’agressions sexuelles

Une bonne chose de faite.

Pierre-Alain Mounguengui, le président de la Fédération gabonaise de football, a été placé en garde à vue ce jeudi à Libreville pour non-dénonciation d’agressions sexuelles. Au total, c’est près d’une centaine d’enfants qui auraient été abusés par Patrick Assoumou Eyi, selon le journaliste indépendant Romain Molina, à l’origine de ces accusations.

Plus connu dans le monde du foot gabonais sous le nom de « Capello », Eyi était entraîneur de la sélection nationale des U17 jusqu’en 2017 et occupait depuis le poste de directeur technique de la ligue de football de l’Estuaire, la province de Libreville. Au moment où les accusations faisaient surface, Franck Nguema, ministre des Sports gabonais, avait affirmé qu’Eyi « aurait abusé de centaines de jeunes garçons dans le cadre de ses fonctions ».

Dans cet article :
Un joueur gabonais sème la confusion sur sa date de naissance
Dans cet article :

NDS

À lire aussi
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Gabon