Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-Atlético (1-0)

Benzema file le derby au Real

Porté par un grand Ferland Mendy, le Real a remporté samedi le derby de Madrid face à l'Atlético (1-0) grâce à un but de Karim Benzema et prend provisoirement six points d'avance sur le Barça.

Modififié

Real Madrid 1-0 Atlético

But : Benzema (56e) pour le Real.

Madrid a toujours eu le goût des larmes et de la sueur. Le Real Madrid et l'Atlético aussi. La tiédeur de ce début de mois de février, l'angoisse entourant l'avenir de Diego Simeone, le côté imperturbable d'un Real qui n'a pris que deux buts depuis début décembre : ce derby était un rendez-vous immanquable et il aura tenu toutes ses promesses, entre une première période équilibrée et une seconde où les Colchoneros auront progressivement courbé l'échine, perdant rapidement leur seul buteur valide (Morata). Résultat, peu avant l'heure de jeu, Karim Benzema a surgi et a permis au Real de s'imposer face à son voisin pour la première depuis décembre 2012 dans un match de Liga disputé à domicile. Et de mettre la pression sur le Barça, aussi.

Sacré derby


On pouvait s’y attendre et vendredi, en se présentant face à la presse, Diego Siemone, un type qui n’est pas vraiment du genre à se tresser les neurones, avait donné le ton : « Dans la vie, vous pouvez choisir la manière dont vous voulez vivre les choses. Avec enthousiasme ou sans enthousiasme. Moi, j’ai décidé de vivre les choses avec, car même dans la difficulté, il y a toujours des opportunités. » Ce Real-Atlético devait être un test, un match pour céder à l’étourdissement et pour mesurer concrètement la résistance d’un leader devenu imperméable au fil des derniers mois. Verdict ? Nous nous sommes retrouvés face à une fête des voisins plaisante, animée par des danseurs précis à chaque geste et habités par la volonté de ne céder aucun centimètre. Partant, chacun a eu ses hauts et ses bas. Simeone a d’abord vu son Atlético se faire bousculer comme une cerise au milieu d’un verre de Manhattan et Sergio Ramos bazarder deux balles d’ouverture du score offertes par Kroos. L’Allemand a aussi tenté sa chance, mais n’a, lui non plus, pas su trouver le cadre précieusement gardé par Oblak. Puis, les Colchoneros ont progressivement ouvert leur bec : Morata et Saúl ont commencé à étendre les lignes du Real, Vitolo a vu une flèche d’or être brisée en deux par Thibaut Courtois, Casemiro n'est pas passé loin de concéder un penalty... Et le score dans tout ça ? À la pause, le voilà : 0-0, conséquence d’une période techniquement qualitative, plutôt dominée par l'Atlético, de quelques imprécisions dans les derniers gestes, d'une bonne intervention d'Oblak sur une frappe de Modrić avant la pause et d’un Benzema partout et nulle part. Sacré derby, quand même.

Le sourire de Ferland


À la mi-temps, le casse-tête de Zidane devient le suivant : comment permettre à son Real de mieux contrôler l'espace, lui qui s'est trop souvent retrouvé avec seulement un ou deux joueurs devant le porteur du ballon ? Double choix du coach français, au retour des vestiaires : Kroos et Isco sortent, Vinicius Junior et Lucas Vázquez entrent et, moins de deux minutes plus tard, Oblak est poussé au décollage pour détourner un missile de Valverde. Simeone, lui, voit Morata, sa seule pointe valide, se blesser et est obligé de pousser Lemar sur la piste. Et, d’un coup, le bras de fer semble choisir son camp : onze minutes après l’entracte, Ferland Mendy, excellent samedi, est trouvé dans la profondeur par Vinicius Junior et n’a plus qu’à servir Karim Benzema sur un plateau (1-0, 56e), ramenant le buteur français à une unité de Lionel Messi au classement des meilleurs buteurs du championnat. Au volant de la rencontre, le Real n’a ensuite plus qu’à gérer son affaire, à faire tourner le ballon (qu’il tient près de 70% du temps), à enchaîner les vagues, le tout face à un Atlético réduit au silence malgré une tentative audacieuse de Thomas à vingt minutes de la fin. Pire : en sortant Vitolo pour dégainer Carrasco, Simeone semble poser définitivement les armes, même si le jeune Sergio Camello ramène le bout de son nez. Jamais rassasié, Modrić tente de doubler la mise, mais ne trouve pas le cadre là où Vinicius Junior bute sur Oblak. La messe est finie : le Real prend provisoirement six points d'avance sur le Barça et éjecte l'Atlético à treize longueurs.


Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Varane, Ramos, Mendy - Valverde, Casemiro, Kroos (Vinícius Jr, 46e) - Modrić, Benzema, Isco (L. Vázquez, 46e). Entraîneur : Zinédine Zidane.


Atlético (4-4-2) : Oblak - Vrsaljko, Savić, Felipe, Lodi - Correa, Llorente, Thomas (Camello, 75e), Saúl - Vitolo (Carrasco, 71e), Morata (Lemar, 50e). Entraîneur : Diego Simeone.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

    il y a 1 heure Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6
    Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 11
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine