S’abonner au mag
  • Joyeux Noël !

Top 10 : Matchs de Noël un 25 décembre

Par Florian Cadu
Top 10 : Matchs de Noël un 25 décembre

Plutôt rares et souvent drôles, les matchs de football disputés le 25 décembre ont parfois viré à la catastrophe. Retour sur les rencontres les plus marquantes de l'histoire jouées le vrai jour de Noël, majoritairement en Angleterre.

1888 : Everton-Blackburn Franchement, comment les joueurs actuels peuvent-ils se plaindre de fatigue ? Il y a plus d’un siècle, Everton célèbre la fin de l’année en disputant trois rencontres en l’espace de… 48 heures ! Les Toffees battent d’abord Blackburn 3-2 en Lancashire Cup le matin de Noël au lieu de se retrouver sous le sapin en famille, puis enchaînent l’après-midi avec un amical gagné contre Ulster (3-0) grâce notamment à un but de leur gardien Charles Jolliffe devant 2000 personnes. Le lendemain, les mêmes hommes concèdent un nul vierge face à Bootle dans une bataille qui a lieu sous la grêle. Ça, c’est un rythme soutenu.


1889 : Preston-Aston Villa Un match de championnat le jour de Noël, un autre le lendemain : telle est l’idée du football anglais en 1889, histoire de doubler le plaisir en période de fêtes en première division. Déjà amateurs de cadeaux de ce genre, les supporters font de cette innovation un succès et débarquent à presque 10 000 pour la première rencontre de ce style. À domicile, Preston l’emporte contre Aston Villa (3-2) avec Nick Ross auteur d’un doublé. Selon la légende, l’Écossais des Lilywhites s’amusait à siffloter des mélodies de Noël avant de faucher violemment ses adversaires pour leur faire peur. Un peu moins doux que les airs de Mariah Carey.

1909 : Partick Thistle-Hibernians « En jouant sur cette surface, nous risquons d’y laisser notre vie ou nos membres. » Voilà ce qu’aurait déclaré James Main, avant d’entrer sur la pelouse gelée de Firhill pour affronter Partick Thistle. Une partie perdue par Hibernians (1-3) et à l’origine d’un véritable drame, surtout : blessé en raison d’un coup de pied reçu dans l’estomac après avoir glissé sur un bout de glace, le défenseur rentre chez lui avec une grosse douleur au ventre… et doit finalement se faire opérer en urgence, l’Infirmerie royale d’Édimbourg découvrant un intestin perforé. Pas suffisant, puisque l’international décède peu après. Joli cadeau, pour les proches…


1914 : Angleterre-Allemagne L’histoire est incroyable, mais elle se serait réellement déroulée. Quelques mois après le début de la Première Guerre mondiale, une trêve de Noël voit le jour entre les différents ennemis. Qui profitent de ce cessez-le-feu pour taper le ballon, lors d’un match symbolique opposant les troupes allemandes aux anglaises et rappelé par l’UEFA via un monument dédié inauguré à Ploegsteert en 2014. « Nous avons délimité les buts avec nos képis. Les équipes ont été rapidement formées pour un match sur la boue gelée, et les Fritz ont battu les Tommies 3 à 2 », écrit un lieutenant, dans le livre Frères de tranchées. « Si vous vous attendez à un match comme la finale de la Coupe d’Europe avec un terrain plat, un bon gazon, des buts avec des dimensions réglementaires, et bien évidemment ce n’est pas un match comme cela, indique le professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Toulouse 2 Rémy Cazals, pour France 24. Prenons-le plutôt comme un match bricolé sur un terrain qui n’était pas tout à fait convenable, les gens n’avaient pas de maillot particulier, et quant à l’uniforme, il faut savoir que dans les tranchées, on porte n’importe quoi. » Sensationnel, oui.


1917 : Dick, Kerr’s Ladies-Arundel Coulthard Factory Guerre et trêve de Noël, épisode 2. À peine créé, le Dick, Kerr’s Ladies Football Club organise un match de foot caritatif pour récolter des fonds afin d’aider l’hôpital militaire de Preston. Ainsi, une dizaine de milliers d’habitants viennent observer les femmes de l’Arundel Coulthard Factory prendre un 4-0. Plus intéressant, environ 600 livres sterling sont rassemblés et utilisés dans un seul objectif : améliorer le quotidien des gueules cassées, et des soignants. Pas besoin de barbe blanche ou de tenue rouge pour offrir du réconfort, donc.


1931 : Clapton Orient-Bournemouth L’esprit britannique, sa bière, ses pintes, ses cris, sa folie, ses ivresses… Dans les années 1930, tout cela existe déjà en troisième division anglaise. La preuve avec le mémorable Clapton Orient-Bournemouth du 25 décembre, durant lequel quelques joueurs voient sûrement le ballon en double. L’alcool houblonné étant directement fourni par les dirigeants, certains ne résistent pas. Comme Edmond Crawford, attaquant des O’s, qui ne participe pas à la deuxième mi-temps à cause d’un excès de boisson. « Je me suis réveillé dans les vestiaires. J’ai alors souhaité Joyeux Noël à mes coéquipiers… en rotant », dira l’artiste, après la défaite des siens (2-1). Guy Roux n’aurait sûrement pas pu faire carrière en Angleterre…


1937 : Chelsea-Charlton Beaucoup connaissent cette anecdote, devenue légendaire avec le temps. Pendant l’hiver 1937, la météo oblige la fédération anglaise à repousser l’intégralité des matchs prévus le 25 décembre. Seule une rencontre fait exception, celle mettant aux prises Chelsea à Charlton. Mauvaise idée, évidemment : un énorme brouillard apparaît, plus personne ne voit rien au bout d’une heure et l’arbitre interrompt la partie. Sauf que Sam Bartram, lui, reste dans ses cages vingt minutes supplémentaires. Jusqu’à ce qu’un agent de police déboule, interpelant celui qui a été oublié et qui pensait que tout le monde était encore là : « Mais mon Dieu, que faites-vous encore ici ? » «  Plus les minutes défilaient, moins je voyais les numéros de mes coéquipiers, précisera, plus tard, le gardien des Addicks. Quand je suis rentré aux vestiaires, mes coéquipiers, déjà douchés et rhabillés, ont éclaté de rire. Un grand moment de solitude. » Un verre de vin chaud, pour oublier tout ça ?


1940 : Norwich-Brighton Noël n’est pas toujours un événement qui rime avec bonheur, ni même avec détente. Brighton & Hove Albion peut en témoigner, lui qui est allé se faire fesser à Norwich le 25 décembre 1940. L’ampleur de la raclée ? Immense, les Seagullsencaissant dix-huit réalisations et n’en marquant pas une seule. Il faut dire que les visiteurs, amputés de nombreux éléments en ces temps de guerre, doivent piocher parmi des bénévoles installés en tribunes pour monter une équipe. Dès lors, pas si étonnant que Fred Chadwicken fasse trembler les filets à six reprises. Mais finalement, le plus important demeurait de ne pas annuler le match dans un contexte géopolitique compliqué. Le résultat au second plan, pour une fois !

1960 : Troyes-Nice L’ultime match officiel, ou la dernière journée de championnat plus exactement, disputé un 25 décembre en France. C’était il y a plus d’un demi-siècle, et les joueurs n’avaient pas le droit à leur journée décompression de Noël. Ce jour-là, aucun match nul n’est à déclarer, et beaucoup d’équipes à domicile triomphent (Limoges-Le Havre, Reims-Grenoble, Rouen-Rennes, Stade français-Nîmes et Valenciennes-Saint-Étienne). Hormis Toulouse qui s’incline face à Sedan, Nice qui colle une manita à Troyes et Angers qui se paye Nancy. Une autre époque, au regard de tous les clubs cités.

2021 : Saïda-Oran Une année est passée, pour un terrible anniversaire : RIP, Sofiane Loukar.
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Cadu

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

03
Live : Lyon-Lens (0-2)
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Nice

Logo de l'équipe Toulouse
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Norwich City