S’abonner au mag
  • Italie
  • Inter

Top 10 : Coups de folie de Felipe Melo

Par Éric Maggiori
Top 10 : Coups de folie de Felipe Melo

Dimanche soir, Felipe Melo a encore pété un câble, en plantant ses crampons dans le cou de Lucas Biglia. Retour sur les pires folies de celui qui a reçu 16 cartons rouges dans sa carrière.

1. Lecce-Fiorentina 1-1, 24/05/2009

Saison 2008-09. Une saison où Felipe Melo a réussi l’exploit de ne recevoir aucun carton rouge direct. Seulement un rouge reçu à la 2e journée contre la Juventus, à la suite de deux jaunes consécutifs. Un exploit que le Brésilien va tenir jusqu’à la 88e minute de la dernière journée de championnat. La Fiorentina est menée 1-0 sur la pelouse de Lecce, et Melo, passablement énervé par ce résultat, vient démolir la cuisse d’un joueur de Lecce avec un coup de crampon aberrant. Bien que déjà averti, il reçoit un carton rouge direct. Et dans la foulée, sans lui, la Fiorentina égalise. Lien de cause à effet ?

À 2’16 :

Vidéo

2. Brésil-Chili 4-2, 10/09/2009

On dispute les éliminatoires au Mondial 2010. Le Brésil reçoit le Chili pour un match décisif. La Seleção est leader de son groupe de qualification avec 30 points, le Chili est deuxième avec 27 unités. À la mi-temps, les Brésiliens mènent 2-1. Et dès l’entame de la seconde période, Felipe Melo va être l’auteur d’un geste insensé. Sa spéciale : le coup de crampon dans la cuisse. La victime, ce coup-ci, se nomme Alexis Sánchez. L’arbitre, M. Larrionda, sort inévitablement le rouge. À dix, le Brésil subit un retour du Chili (2-2), mais parvient finalement à s’imposer 4-2 grâce à deux buts de Nilmar. Alexis Sánchez, lui, se fera aussi exclure en fin de rencontre. Et quittera la pelouse avec des traces de crampon dans la cuisse.

À 9’38 :

Vidéo

3. Pays-Bas–Brésil 2-1, 02/07/2010

Coupe du monde 2010. Les Pays-Bas affrontent le Brésil en quarts de finale. Robinho ouvre le score dès la 10e minute, mettant la Seleção sur la bonne voie. Mais en seconde période, un homme va renverser la vapeur : Wesley Sneijder. Le joueur de l’Inter s’offre un magnifique doublé et permet aux Oranje de mener 2-1. Dès lors, les Néerlandais se mettent à conserver le ballon, ce qui n’est pas vraiment du goût de Felipe Melo. Alors que le cuir est dans les pieds d’Arjen Robben, le chien fou le fait d’abord gentiment tomber, avant de planter ses crampons dans sa cuisse. Carton rouge direct, évidemment, et défaite 2-1 pour le Brésil. Étrangement, il ne sera plus jamais rappelé en sélection après ça.

4. Juventus-Parme 1-4, 06/01/2011

Il est un temps pas si lointain où la Juventus prenait ses roustes à domicile face à Parme. C’était en 2011, avant l’arrivée sur le banc d’Antonio Conte. Pour ce premier match de l’année, les Turinois se font fesser à domicile par une équipe parmesane en pleine bourre et loin de se douter que, cinq ans plus tard, elle végéterait en quatrième division. En revanche, ce dont tout le monde se doutait, c’est que Felipe Melo ne se serait toujours pas calmé. Ce jour de 2011, alors que le score est encore de 0-0, le joueur de la Juve perd le ballon devant sa surface et, à terre, envoie un coup de pied de le visage de Paci. Un geste d’une rare violence, qui entraînera derrière la chute de la Vieille Dame. À la fin de la saison, vite vite, Melo sera vendu à Galatasaray. Sur requête d’Antonio Conte.

5. Galatasaray-Samsunsport 3-1, 18/09/2011

Fraîchement débarqué à Galatasaray, Felipe Melo a envie de se faire adopter par ses nouveaux supporters. Et pour se faire adopter, quoi de mieux que de mimer un chien après un but ? Face à Samsunspor, à la 18e minute, le désormais ex-Turinois envoie un missile dans la lucarne du portier adverse. Pour célébrer son but, il décide tout simplement de mimer un cabot en marchant à quatre pattes par terre. Moitié drôle, moitié gênant. Mais une énième preuve que toutes les cases ne sont pas au bon endroit dans son cerveau.

6. Galatasaray-Beşiktaş 2-1, 27/01/2013

C’est un fait : Felipe Melo est transcendé par les derbys. Pas forcément dans le bon sens du terme, mais transcendé quand même. Le 27 janvier, Galatasaray reçoit Beşiktaş. L’équipe de Fatih Terim mène 2-0 à la pause, mais dès l’entame de la seconde période, Beşiktaş revient à 2-1 par Sivok. Forcément, le match devient tendu, et à l’heure de jeu, Felipe Melo pose son cerveau et met ses coéquipiers dans l’embarras. Après un duel avec Oğuzhan Özyakup, il se retrouve nez à nez avec son adversaire et ne trouve rien de mieux que de lui envoyer un petit mollard sur la trogne. Et hop, carton rouge. Heureusement, même à dix, Galatasaray conserva son but d’avance. Özyakup, lui, ira bien désinfecter tout ça à la fin de la rencontre.

Vidéo

7. Beşiktaş-Galatasaray 0-3, 22/09/2013

Peut-être la seule fois dans l’histoire qu’un tacle assassin va provoquer une victoire sur tapis vert. Derby stambouliote, le retour. Cette fois-ci, c’est Beşiktaş qui reçoit Galatasaray. Les Jaune et Rouge mènent 2-0 grâce à un doublé de Didier Drogba. On joue la 90e minute lorsque Felipe Melo décide de donner un peu de piment à la fin de rencontre. À l’entrée de sa surface, il pète un plomb et lâche un tacle monstrueux sur un joueur de Beşiktaş. L’arbitre n’hésite pas et sort directement le carton rouge. Sauf que ce geste va provoquer une véritable émeute dans le stade. Les supporters de Beşiktaş envahissent la pelouse et les joueurs sont escortés dans les vestiaires. Ce qui n’empêche pas Melo, en rentrant dans le tunnel, de brandir son maillot en guise de provocation. Galatasaray gagnera finalement 3-0 sur tapis vert. Melo, lui, reviendra sur les pelouses un mois plus tard. Comme si de rien n’était.

8. Galatasaray-Fenerbahçe 1-0, 06/04/2014

Clairement, pendant ce match, soit Felipe Melo était sous coke, soit il est vraiment complètement taré. Une fois n’est pas coutume, pendant ce derby stambouliote, c’est lui qui prend les coups, un peu comme si les joueurs du Fener avaient décidé de se venger en mettant un contrat sur sa tête. Melo va avoir des réactions folles, notamment cette scène où il tire la langue comme un possédé après s’être fait démonter par Emre, exclu. En fin de rencontre, alors que Galatasaray mène 1-0, il reçoit un deuxième jaune et est expulsé à son tour. Il sort du terrain en rigolant et en applaudissant le public, entre chambrage de l’arbitre et excitation de ses supporters. Un showman.

Vidéo

9. Arsenal-Galatasaray 4-1, 01/10/2014

S’il y a bien une chose que Felipe Melo n’aime pas, c’est perdre et se faire humilier par un adversaire. Manque de bol, ce 1er octobre 2010, Alexis Sánchez cumule ces deux choses. Arsenal est déjà en train de dominer Galatasaray (2-0), et le Chilien est en feu. Alors, pour calmer tout ce petit monde, et au bon souvenir du Brésil-Chili de 2009, Felipe Melo décide d’agir à sa manière. Les deux pieds décollés, il vient bousiller les chevilles de l’ancien Barcelonais. Il s’en sort miraculeusement avec un carton jaune, seulement. Pas de pot pour lui, ce tacle va avoir l’effet inverse : cinq minutes plus tard, Alexis Sánchez inscrit le troisième but des Gunners. Shey !

Vidéo

10. Inter-Lazio 1-2, 20/12/2015

Pendant toute la rencontre, face à la Lazio, Felipe Melo donne des coups. Des taquets, des coups de coude… Incroyable mais vrai, l’arbitre, M. Mazzoleni, ne lui donne même pas un carton jaune. À cinq minutes du terme, alors que le score est de 1-1, Melo commet une faute aussi grossière qu’inutile dans la surface et provoque le penalty qui va donner la victoire aux Laziali. Certainement vexé de cette faute, il commet une agression dingue sur Lucas Biglia : un high kick de kung-fu en plein dans le cou. Un geste qui lui vaut un carton rouge direct. Et certainement une longue suspension.

Vidéo
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Éric Maggiori

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Galatasaray

Logo de l'équipe Galatasaray
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa

Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa

Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa

Felipe Melo

12
Revivez Boca Juniors-Fluminense (1-2)
Revivez Boca Juniors-Fluminense (1-2)

Revivez Boca Juniors-Fluminense (1-2)

Revivez Boca Juniors-Fluminense (1-2)

Lucas Biglia