S’abonner au mag
  • Serie A
  • J20
  • Lazio-Fiorentina

La Fiorentina : un projet qui bat de l'aile

Tristan Pubert
La Fiorentina peine à concrétiser son projet Ligue des champions

Déjà larguée dans la course à l’Europe, la Fiorentina peine à rivaliser avec le top du championnat italien. Au delà des prestations sur le terrain, c'est un projet dans son ensemble qui stagne depuis plusieurs saisons.

« Nous retrouverons très vite la Ligue des champions », voilà ce que déclarait Rocco Commisso lors de son arrivée en Toscane au début de l’été 2019. L’homme d’affaires italo-américain, boss de Florence depuis quatre ans, revoit désormais ses ambitions à la baisse, se contentant de la Ligue Europa Conférence. Cette saison, les Florentins pointent à une triste douzième place au classement, avec douze longueurs de retard sur les premières places européennes. Cette défaite survenue le week-end dernier face au Torino (0-1) résume parfaitement la saison florentine: une nouvelle fois, la Fiorentina a très nettement dominé  (62% de possession pour 19 frappes), une nouvelle fois elle s’est procuré les meilleures occasions, une nouvelle fois elle s’est inclinée. « Nous devons être beaucoup plus lucides dans les 25 derniers mètres. C’est frustrant, on se procure les occasions, mais à chaque fois, on ne conclut pas », s’est justifié après la rencontre Vincenzo Italiano. Une troisième défaite en cinq matchs pas du goût des tifosi, qui n’ont pas hésité à siffler copieusement leur équipe à la fin de la rencontre. Une protestation justifiée selon le tacticien italien : « Les supporters attendent que l’on gagne ce genre de rencontres, c’est normal. Nous avons dominé, mais sans réussite. Honnêtement, les sifflets de certains supporters sont justifiables. »

<iframe loading="lazy" title="Fiorentina-Torino 0-1 | Miranchuk sinks La Viola with stunner: Goal &amp; Highlights | Serie A 2022/23" width="500" height="281" src="https://www.youtube.com/embed/VpaHxyMW7I4?start=3&amp;feature=oembed" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture; web-share" allowfullscreen></iframe>

Sexy, mais sans caractère

Si la Viola est l’une des équipes les plus joueuses de cette Serie A (moyenne de possession de 57%, plus haut total derrière le Napoli) et dispose d’un effectif de qualité (Amrabat, Milenković, Jović ou encore Jonathan Ikoné pour ne citer qu’eux), elle manque cruellement de caractère pour franchir un cap et ainsi viser les premières places. Outre sa fébrilité défensive, ce défaut se fait clairement ressentir dans les 25 mètres adverses. Depuis les départs de Dušan Vlahović et Federico Chiesa, l’écurie toscane pêche terriblement dans le dernier geste : « Quand il y avait Vlahović, l’équipe partait déjà à 1-0 avant même que le match commence », avance Manuel Pasqual au micro de Radio Bruno. L’ancien capitaine florentin argumente : « Ce type de joueur te permet de gagner des matchs lorsque ton équipe piétine. À l’heure actuelle, la Fiorentina se retrouve un peu orpheline. » 

Forcément, face aux cadors du championnat, cette inefficacité est punie. Exemple en novembre dernier sur la pelouse de San Siro, rencontre durant laquelle la Fiorentina va dominer outrageusement les débats, mais c’est bien l’AC Milan qui empochera les trois points (1-2). À la mi-saison, face aux onze équipes devant au classement, la bande d’Amrabat dresse un bilan de huit défaites, pour trois matchs nuls. L’absence de véritables leaders se fait clairement ressentir dans les moments compliqués, comme l’explique Manuel Pasqual : « Dans les moments difficiles, il faut avoir des leaders dans le vestiaire pour motiver les troupes. Certes, les attaquants ne sont pas en forme, mais en même temps, toute l’équipe devrait se montrer déterminée pour compenser les difficultés offensives. Le problème de la Fiorentina n’est pas uniquement offensif. » Si Vincenzo Italiano et sa troupe sont les principaux responsables de cette crise à Florence, le haut de la pyramide n’est pas non plus exempt de tout reproche.

« Nous méritons mieux »

Propriétaire de la Fiorentina depuis maintenant trois ans et demi, Rocco Commisso commence à avoir son lot de haters aux abords d’Artemio Franchi : « Nous méritons mieux. C’est une honte. Rocco, ne donne pas le chéquier à Barone et Pradè », ont lâché certains supporters après la défaite face au Toro. Il faut dire que le projet de l’homme d’affaires italo-américain peine à décoller, alors que le principal intéressé s’était montré très ambitieux dès son arrivée. Quatre années ont passé, et la Fiorentina ne progresse pas, pour ne pas dire qu’elle régresse. À commencer par le mercato, où la direction florentine a dépensé pas moins de 150 millions d’euros depuis son intronisation. Une somme colossale comme en témoignent les nombreuses erreurs de casting : Arthur Cabral (15 millions d’euros), Erick Pulgar (12,5 millions d’euros), Pedro (11 millions d’euros) ou encore Aleksandr Kokorin (5 millions d’euros). Des choix hasardeux, la Viola recrute pour pallier son erreur du mercato précédent qui se transforme lui-même en mauvais choix et vice-versa. Un cercle vicieux, mais qui ne semble pas inquiéter l’actuel directeur sportif Daniele Pradè  : « Pour ce qui concerne le mercato estival, qu’est-ce qu’on aurait pu faire de mieux ? On travaille avec nos moyens. » À la différence de nombreux clubs italiens, la Fiorentina peut se vanter d’avoir l’un des meilleurs centres de formation de la Botte. Preuve en est, l’équipe U19 toscane (sous les ordres d’un certain Alberto Aquilani) a remporté ce mercredi la Supercoupe d’Italie face à l’Inter Milan. Un club qui sait bien former (Chiesa, Castrovilli, Bernardeschi, Zaniolo), mais qui n’intègre pas cette jeunesse au centre du projet, comme est parvenue à le faire l’Atalanta ces dernières saisons.

Comme un bon Américain qui se respecte, Rocco Commisso a sorti sa carte fétiche : la communication. Pour ses vœux de Noël, le fondateur de Mediacom a noyé le poisson en évoquant le fameux projet du Viola Park qui devrait voir le jour à la fin de l’année : « Un centre d’entraînement nouvelle génération, avec des bureaux pour les employés et plusieurs terrains qui pourront accueillir les équipes masculines et féminines. Le Viola Park sera la maison des amoureux de la Fiorentina », s’est vanté Commisso. Un projet pharaonique en décalage total avec la situation actuelle du club, comme l’explique parfaitement Giuseppe Calabrese : «  Les mois à venir seront très importants pour comprendre véritablement les ambitions de Rocco Commisso. Avoir un beau centre d’entraînement ne sert pas à grand-chose si l’équipe ne répond pas aux attentes. » Le journaliste historique de la Viola ne mâche pas ses mots concernant la direction actuelle du club : « Aujourd’hui, garder nos meilleurs joueurs s’annonce compliqué. C’est le moment pour la direction de clarifier la situation et de décider si elle veut franchir un cap ou non. Que cette direction nous dise clairement quel est son projet avec la Fiorentina. » En pleine dépression, la Fiorentina devra impérativement trouver les solutions pour sortir la tête de l’eau. Vendre du rêve aux Florentins, cela ne suffit pas. Demandez aux Della Valle.

Dans cet article :
La Fiorentina nomme son nouvel entraîneur
Dans cet article :

Tristan Pubert

À lire aussi
10
Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)
  • C4
  • Finale
  • Olympiakos-Fiorentina
Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)

Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)

Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)
Articles en tendances
01
Revivez Autriche-France (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Autriche-France
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)
00
Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France  (0-0)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pays-Bas-France
Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)

Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)

Revivez le nul entre les Pays-Bas et la France (0-0)
Logo de l'équipe France
Les notes des Bleus
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pays-Bas-France (0-0)
Les notes des Bleus

Les notes des Bleus

Les notes des Bleus
01
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Belgique-Slovaquie
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
22
Revivez le match Croatie - Albanie  (2-2)
  • Euro 2024
  • Gr. B
Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)

Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)

Revivez le match Croatie - Albanie (2-2)
20
Revivez Belgique-Roumanie (2-0)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Belgique-Roumanie
Revivez Belgique-Roumanie (2-0)

Revivez Belgique-Roumanie (2-0)

Revivez Belgique-Roumanie (2-0)
10
Revivez Espagne-Italie (1-0)
  • Euro 2024
  • Gr. B
  • Espagne-Italie
Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)
11
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)
  • Euro 2024
  • Gr. A
  • Suisse-Allemagne
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

01
Revivez Écosse-Hongrie (0-1)
Revivez Écosse-Hongrie (0-1)

Revivez Écosse-Hongrie (0-1)

Revivez Écosse-Hongrie (0-1)
11
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)
Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Revivez Suisse-Allemagne (1-1)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Serie A

Fiorentina

10
Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)
Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)

Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)

Revivez Olympiakos - Fiorentina (1-0)

Italie

10
Revivez Espagne-Italie (1-0)
Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)

Revivez Espagne-Italie (1-0)