S’abonner au mag
  • Italie
  • Juventus

Qui va piano va Pjanić

Par Andrea Chazy
Qui va piano va Pjanić

Titulaire indiscutable à la Juventus comme en sélection, Miralem Pjanić affiche une forme aussi étincelante qu’explosive par moments au sein du milieu bianconero depuis trois ans. Ces performances auraient même tapé dans l’œil du Real et surtout, selon la presse italienne, de Zinédine Zidane, qui serait prêt à tout faire pour faire venir Pjanić à Madrid l’été prochain.

Il ne faudrait pas que cela devienne une constante, et Miralem le sait. Titulaire mardi soir avec la Bosnie-Herzégovine face à la Grèce (2-2), Pjanić a illuminé le stade Bilino Polje par son génie. Sur un corner, d’abord, en offrant une « demi-passe décisive » à Višća qui s’y est pris à deux fois sur l’ouverture du score. Puis surtout, cinq minutes plus tard, en expédiant un somptueux coup franc dans le petit filet gauche d’Odisseas Vlachomidos qui n’a pas compris ce qui venait de lui tomber sur la tête. Tout se déroule alors comme prévu, la Bosnie est à l’abri. Jusqu’à ce que Pjanić retombe dans ses travers, au pire des moments, alors que la Grèce venait de revenir au score.

Sa faute ? Une énorme semelle au niveau des bancs de touche, qui lui vaut de voir rouge et de laisser les siens à 10 pendant près de trente minutes. Comme à Naples, et donc pour la deuxième fois en moins d’un mois, Pjanić a inscrit un sublime coup franc avant d’être exclu en début de seconde période au moment où la pression monte d’un cran. Un manque de mental ? Certainement pas, surtout lorsqu’on a plus de 60 matchs en Ligue des champions et 86 sélections dans les jambes à 28 ans. Une petite faille, tout au plus (ce n’est que le cinquième carton rouge de sa carrière), qui peut encore être gommée tant Pjanić est aujourd’hui un joueur complet.

Joue-la comme Pirlo

Lorsqu’il débarque à la Juventus à l’été 2016, Pjanić est engagé à Turin pour renouveler un secteur orphelin de Pirlo et Vidal depuis un an, et bientôt de Pogba qui s’apprête à faire ses valises pour rentrer à Manchester. Trois ans et cent vingt-cinq matchs plus tard, l’ancien Lyonnais est le maillon essentiel d’une puissante Juve qui écrase la Botte chaque année et qui rêve désormais de s’offrir l’Europe. Dans cet effectif riche à tous les postes, le nom de Pjanić est l’un des rares couchés noir sur blanc par Massimiliano Allegri avant chaque rencontre. Notamment car son profil de « regista » – ou de créateur posté juste devant la défense – est rare à ce niveau. Que ce soit sur coups de pied arrêtés, sur du jeu long ou sur du jeu court.

À tel point qu’Andrea Pirlo n’a pas hésité à le désigner comme son successeur l’an dernier au cours de l’émission Sky Calcio Club : « Pjanić est sûrement le joueur qui se rapproche le plus de moi aujourd’hui. Il a trouvé le rôle qui correspond bien à ses qualités. C’est le seul qui regarde toujours vers l’avant et qui ne se contente pas de faire la passe derrière, qui amène de la verticalité et qui change le jeu quand c’est nécessaire. » Dans les faits, tout donne même raison au champion du monde 2006. Car, chaque saison, le Bosniaque facture en moyenne cinq pions pour une dizaine de passes décisives délivrées. Alors forcément, tout le monde garde un œil au cas où le joueur qui aura 29 ans la semaine prochaine aimerait un jour changer d’air.

Direction Madrid ?

Récemment, Zidane et le Real Madrid auraient manifesté leur volonté de casser leur tirelire afin de l’accueillir en Espagne, selon la presse italienne. Alors que le Corriere dello Sport parle d’une possible offre de 80 millions d’euros pour le milieu de terrain dont le contrat court jusqu’en 2023, Tuttosport va même jusqu’à évoquer un échange avec Toni Kroos qui « est une cible de longue date de Fabio Paratici » , l’actuel directeur sportif de la Juventus.

Si rien n’est encore confirmé pour l’heure, et que la Juventus négocierait dans le même temps pour prolonger son joyau, il faut néanmoins prendre en compte que l’intérêt du Real n’a jamais vraiment laissé Pjanić insensible. En 2011, avant de défier les Madrilènes au Bernabéu avec l’OL en huitièmes de finale de Ligue des champions, Pjanić n’y allait pas par quatre chemins pour clamer son amour pour le Real : « Bien sûr, je dois exaucer mon rêve de gosse de jouer au Real Madrid. Je me rappelle la finale contre le Bayer Leverkusen. Je n’oublierai jamais cette équipe merveilleuse : Figo, Zidane, Roberto Carlos… Ce maillot blanc, ce stade, ce public… C’est le top. Le Real est le club de mon cœur. » Huit ans plus tard, le rêve n’a peut-être jamais été aussi proche de se réaliser. Si seulement il existe encore, évidemment.

Par Andrea Chazy

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus BIH

Logo de l'équipe Portugal
Porto, 13/10/2023 - Portugal hosted Slovakia this evening at the Dragão stadium, in the 7th round of Group J for the qualification of the 2024 European Championship. Cristiano Ronaldo's goal celebelebrated (Pedro Correia/Global Imagens) - Photo by Icon sport
Porto, 13/10/2023 - Portugal hosted Slovakia this evening at the Dragão stadium, in the 7th round of Group J for the qualification of the 2024 European Championship. Cristiano Ronaldo's goal celebelebrated (Pedro Correia/Global Imagens) - Photo by Icon sport
Pronostic Bosnie Portugal : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires de l'Euro 2024

Pronostic Bosnie Portugal : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires de l'Euro 2024

Pronostic Bosnie Portugal : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires de l'Euro 2024
Logo de l'équipe France U21
Bradley BARCOLA of France celebrates his goal with Castello LUKEBA during the U21 EURO 2023 match between Switzerland and France on June 28, 2023 in Cluj-Napoca, Romania. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Bradley BARCOLA of France celebrates his goal with Castello LUKEBA during the U21 EURO 2023 match between Switzerland and France on June 28, 2023 in Cluj-Napoca, Romania. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Pronostic Bosnie-Herzégovine U21 France Espoirs : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro U21

Pronostic Bosnie-Herzégovine U21 France Espoirs : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro U21

Pronostic Bosnie-Herzégovine U21 France Espoirs : Analyse, cotes et prono du match des éliminatoires pour l'Euro U21

Miralem Pjanić

12
Revivez FC Barcelone - Real Madrid (1-2)
Revivez FC Barcelone - Real Madrid (1-2)

Revivez FC Barcelone - Real Madrid (1-2)

Revivez FC Barcelone - Real Madrid (1-2)
24
Revivez Espanyol-FC Barcelone (2-4)
Revivez Espanyol-FC Barcelone (2-4)

Revivez Espanyol-FC Barcelone (2-4)

Revivez Espanyol-FC Barcelone (2-4)

Andrea Pirlo