S’abonner au mag
  • France
  • Ligue 1
  • 11e journée
  • Caen/Nantes
  • Ligue 1, Mon amour

Pourquoi Andy Delort est meilleur que Carlos Tévez

Par
Partager
1.2k
Pourquoi Andy Delort est meilleur que Carlos Tévez

Petit, combatif, spectaculaire, Andy Delort a souvent été surnommé « le Carlos Tévez de la Ligue 2 ». Mais s'il était en réalité plus fort que l'Argentin ?

Si vous regardez bien le visage d’Andy Delort, vous y verrez une petite larme. Juste à côté de son œil. Comme sur un masque du carnaval de Venise. Le joueur ne veut pas oublier que tout n’a pas été facile pour lui. Si esthétiquement, c’est discutable, cela reste tout de même plus joli que le souvenir de l’enfance de gavroche de Carlos Tévez, qui doit faire avec un cou qui lui rappelle chaque jour ce moment où il a été ébouillanté. Depuis le début de saison, Andy Delort est tout sourire. 3 buts, 2 passes décisives, et surtout une influence énorme qui fait de lui la raison numéro 1 de la bonne tenue du Stade Malherbe de Caen, actuellement sur le podium du championnat. Dans cette équipe, Delort, présenté comme un petit taureau, est capable à tout moment d’accélérer pour une vraie action de classe, pas une chevauchée qui sent la sueur.

Bourrin, mais classe

Profiter de cette image brouillonne pour mieux duper l’adversaire, c’est un art que le moche Carlos Tévez a fait sien depuis presque quinze ans. Chouchou du président des Corinthians, il débarque à West Ham en 2006. Il ne fait rien pour s’intégrer, et se vexe quand ses coéquipiers veulent lui faire porter le maillot du Brésil à l’entraînement. Mais en fin de saison, quand il faut sauver le club, il gagne tout seul Manchester United. Où il signe la saison suivante. Petit, trapu, on lui prédit au mieux un rôle de doublure de Wayne Rooney. Mais il arrive parfaitement à s’entendre avec l’international anglais pour finir pour son premier exercice avec un doublé championnat – Ligue des champions. En 2009, il passe dans la crèmerie d’en face, Manchester City. De quoi s’enterrer en billets violets ? En 2012, City gagne le championnat. Avec Tévez, qui, en début de saison, avait été envoyé par Mancini faire du golf au pays, mais qui a été réintégré dans les dernières journées. Et qui a été décisif. Derrière, direction Juve où il reste l’homme qui emmène la Vieille Dame à une nouvelle finale de Champions en juin dernier, avec par exemple un match dantesque sur la pelouse de Dortmund.

L’art de se démerder seul devant

Delort a aujourd’hui 24 ans. À cet âge-là, Tévez avait gagné une médaille d’or aux JO, une Copa Libertadores, une Ligue des champions et les championnats du Brésil, d’Argentine et d’Angleterre. Entre autres. L’attaquant de Caen a certes été meilleur buteur de Ligue 2 avec Tours, mais il en est surtout à sa première saison réussie en Ligue 1. S’il avait été un acteur majeur de la montée d’Ajaccio en 2011, il n’a, derrière, pas franchi le palier nécessaire sur l’Île de Beauté pour percer dans l’élite. L’an dernier, il a vécu un cauchemar à Wigan. Alors pourquoi mettre Delort et Tévez dans la même phrase ? Juste parce qu’ils ont des mollets imposants ? Il ne faut pas oublier une chose. À l’inverse de Tévez, qui a joué avec Cristiano Ronaldo, Rooney, Vidić, David Silva, Yaya Touré, Balotelli, Pogba, Pirlo et Vidal, Andy Delort a toujours joué dans des équipes où on lui a demandé de se débrouiller seul devant si le besoin s’en faisait sentir. Le jour où on a demandé la même chose à Tévez, c’était à West Ham, les Hammers ont terminé 15es du championnat. On va voir à quelle place termine Caen cette saison en Ligue 1.

Si vous aimez la Ligue 1…

Pourquoi Jordan Ferri est meilleur que Xavi Pourquoi Benjamin Pavard est meilleur que Marcelo Pourquoi Ricardo Carvalho est meilleur que John Terry Pourquoi Christophe Kerbrat est meilleur que Sergio Busquets Pourquoi Danijel Subašić est meilleur que David de Gea Pourquoi Florent Balmont est meilleur que Bastian Schweinsteiger Pourquoi Vito Hilton est meilleur que Martín Demichelis

La saison dernière, on pouvait trouver dans la même rubrique :

Pourquoi Papus Camara est meilleur que John Terry Pourquoi Modibo Maïga est meilleur que Diego Costa Pourquoi Jordan Ayew est meilleur qu’Alexis Sánchez Pourquoi Jérémy Morel est meilleur que Jérémy Mathieu Pourquoi N’Golo Kanté est meilleur qu’Andrès Iniesta Pourquoi Raphaël Guerreiro est meilleur que Gareth Bale Pourquoi Claudio Beauvue est meilleur qu’Harry Kane Pourquoi Julien Féret est meilleur qu’Oscar Pourquoi Wissam Ben Yedder est meilleur que le Kun Agüero

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine