S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • 8es
  • Portugal-Suisse (6-1)

Mondial 2022 : la Suisse a encore raté le quart

Par Raphaël Brosse
Mondial 2022 : la Suisse a encore raté le quart

Solide deuxième de son groupe, la Suisse pouvait légitimement espérer mettre des bâtons dans les roues du Portugal, ce mardi soir. Mais les Helvètes, méconnaissables, ont été méchamment giflés par leurs adversaires lusitaniens (6-1). Cette sévère sortie de route symbolise leurs échecs récurrents en huitièmes de finale de Coupe du monde.

C’était le dernier huitième de finale du Mondial qatari. Sur le papier, c’était aussi le plus indécis. Au classement FIFA, seules six places séparaient en effet le Portugal (9e) de la Suisse (15e), et cette idée que nous allions assister à une rencontre équilibrée avait été étayée par la phase de groupes. D’un côté, une Seleção au potentiel offensif impressionnant, mais pas encore exploité dans sa pleine mesure et parasitée par un Cristiano Ronaldo omniprésent en conférence de presse à défaut d’être omnipotent sur le terrain. De l’autre, une Nati sortie deuxième d’une poule relevée, qui a longtemps vaillamment résisté face à l’armada brésilienne (0-1) et a affiché une sacrée force de caractère pour renverser la Serbie dans un duel électrique (3-2). Oui, vraiment, ce Portugal-Suisse promettait d’être bien plus serré et palpitant qu’Angleterre-Sénégal (3-0) ou Brésil-Corée du Sud (4-1), deux affiches de soirée n’ayant laissé aucune place au suspense. On espérait. Et on s’est lourdement trompé.

Coffre-fort percé, cadres aux abonnés absents

Mardi soir, à Lusail, la bande de Fernando Santos a piétiné celle de Murat Yakın (6-1). La démonstration de force des Lusitaniens, emmenés par un Gonçalo Ramos irrésistible, a été impressionnante. Il faut cependant à tout prix pondérer cette analyse, en soulignant que les joueurs de la Confédération helvétique sont passés complètement à côté de leur sujet. Jusque-là aussi solide qu’un coffre-fort genevois, leur défense a craqué de toutes parts. Les trois axiaux ont bu la tasse, et Fabian Schär, mis au supplice pendant 45 minutes, a même été remplacé dès la pause par un Eray Cömert guère plus convaincant. Dominés dans l’entrejeu, où Granit Xhaka s’est fait étonnamment discret, les Suisses n’ont pas non plus existé offensivement, à l’image de Breel Embolo, impuissant, et de Xherdan Shaqiri, qui est pourtant du genre à se transcender sous le maillot national. Quant au but de Manuel Akanji, il est survenu trop tardivement, à 4-0 pour les Portugais, pour entretenir un quelconque espoir.

Un rendez-vous manqué, encore un

Tout cela revient à constater que la Nati n’a pas réussi à rompre avec ses vilaines habitudes. Oui, cette sélection est d’une fiabilité bluffante en éliminatoires. Oui, elle fait également preuve d’une grande maîtrise dès qu’il s’agit de gratter l’une des deux premières places de sa poule en phase finale, même si elle n’en est jamais la favorite. Mais elle se prend constamment les pieds dans le tapis dès qu’arrive la première rencontre à élimination directe. La Suisse a participé aux cinq dernières éditions du Mondial, accédant à quatre reprises aux huitièmes de finale. En 2006, Alexander Frei et ses coéquipiers étaient sortis en larmes, après un non-match – et une séance de tirs au but cauchemardesque – face à l’Ukraine, novice en Coupe du monde (0-0, 0-3 TAB). En 2014, les hommes d’Ottmar Hitzfeld avaient raté le coche contre l’Argentine, guère sereine et sauvée par Ángel Di María au bout de la prolongation (1-0 AP). Et en 2018, de très fades Helvètes avaient été mis à la porte par la Suède, qui n’était clairement pas l’adversaire le plus redoutable du tableau final (1-0). Il y a un an et demi, le succès mémorable des partenaires de Yann Sommer contre la France à l’Euro, au stade des huitièmes là aussi (3-3, 5-4 TAB) ressemblait pourtant à un déclic. Mais ce n’était, visiblement, qu’une entorse à la tradition.

Cristiano Ronaldo, frère et fier

Par Raphaël Brosse

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Suisse

Portugal

Xherdan Shaqiri

Fabian Schär

11
Revivez le nul entre le PSG et Newcastle (1-1)
Revivez le nul entre le PSG et Newcastle (1-1)

Revivez le nul entre le PSG et Newcastle (1-1)

Revivez le nul entre le PSG et Newcastle (1-1)
41
Revivez le naufrage du PSG face à Newcastle (4-1)
Revivez le naufrage du PSG face à Newcastle (4-1)

Revivez le naufrage du PSG face à Newcastle (4-1)

Revivez le naufrage du PSG face à Newcastle (4-1)