S’abonner au mag
  • C1
  • Gr. D
  • Liverpool-Ajax (1-0)

Liverpool tapote l’Ajax et se qualifie pour les huitièmes

Par Douglas de Graaf
Liverpool tapote l’Ajax et se qualifie pour les huitièmes

Dans un choc qui n'a que trop rarement répondu aux attentes, c'est Liverpool qui a pris le meilleur sur un Ajax assez peu inspiré ce mardi. Voilà les Reds qualifiés pour les huitièmes de finale et assurés de finir premiers de leur groupe, tandis que leur adversaire du soir devra triompher de l'Atalanta lors de l'ultime journée pour voir plus loin.

Liverpool 1-0 Ajax Amsterdam

But : Jones (58e)

Première minute de jeu. Comme dans un rêve, Liverpool et l’Ajax proposent déjà ce que tout le monde attend de ce clash qui en fait saliver plus d’un : une première offensive des Lanciers, aussi délicate que féroce, ponctuée d’une petite merveille de Tadić qui ne fait pas mouche. Ni une ni deux, Liverpool remonte tout le terrain en un éclair et se retrouve nez à nez avec Onana, qui actionne déjà ses gants devant Jones. Le début d’un gigantesque feu d’artifice ? Presque un pétard mouillé, plutôt. Trop rarement les Reds, décimés par les absences, et l’Ajax, plombé par les erreurs individuelles et son incapacité à emballer la rencontre, ont réussi à prendre feu. À ce petit jeu-là, ce sont les Scousers qui ont tiré leur épingle du jeu grâce à leurs deux jeunes oiseaux Williams (passeur décisif) et Jones (unique buteur).

Déplumé, Liverpool doit en outre déplorer la perte d’Alisson quelques minutes avant le coup d’envoi. Dans ces conditions, les Reds ne font pas les fiers et décident de laisser la boule aux noirs de l’Ajax. Une stratégie qui produit rapidement ses premiers effets : après la précoce parade d’Onana, les Scousers passent de nouveau à ça de prendre les devants seulement quatre minutes plus tard. Sauf que Jones, encore lui, dégomme le poteau en excellente position. Échaudé, l’Ajax actionne un peu le frein à main pour éviter de s’exposer bêtement. Ce qui donne une possession élevée (63%, à la demi-heure de jeu), mais trop stérile. Le brin de folie tant attendu pour secouer le cocotier scouser semble à portée de main, mais la troupe d’Erik ten Hag ne l’utilise qu’avec parcimonie. Le dégarni Klaassen, omniprésent dans la surface adverse, passe à quelques cheveux de claquer une tête qui aurait fini au fond (22e), tandis que Mazraoui lance un sort à longue distance que Kelleher parvient superbement à annuler (32e). De l’autre côté, Schuurs a souvent du mal à suivre le dynamisme de Mané et compagnie, mais il parvient toujours à retomber sur ses pattes – quitte à faucher le Sénégalais, qui filait seul au but (42e).

L’uppercut de Jones

Le feu d’artifice tant désiré ne toque toujours pas à la porte d’Anfield après l’entracte, et c’est sur une erreur individuelle indigne de cette affiche que le score change. Contrairement au lambin Mazaraoui et à l’apathique Onana, le sémillant Jones sent bien le coup sur un centre profond de son camarade Williams et cajole délicatement la balle en terre promise (1-0, 58e). Fâcheux pour l’Ajax, qui avait balancé quelques crochets avant cet uppercut. Dont un nouveau coup de caboche de Klaassen un chouïa à côté (50e), et un poteau de Neres en angle fermé (57e)… une minute avant l’ouverture du score. Sonnés, les Néerlandais mettent un temps fou à reprendre leurs esprits. C’est Liverpool, au contraire, qui se rapproche du break, mais Onana a le cuir épais pour faire chagriner Salah (64e) et Firmino (84e), tandis que Mané ne lésine pas sur les vendanges. L’Ajax doit attendre l’entrée du briscard Huntelaar pour se secouer les puces, mais le vétéran néerlandais est brimé par Kelleher, exceptionnel sur la tête à bout portant de son adversaire (88e). Le premier disputait son 646e match en pro, le second seulement son cinquième. Le premier joue à l’Ajax, toujours capable de coups d’éclat, mais à la recherche de régularité en C1. Le second à Liverpool, toujours au rendez-vous quelles que soient les circonstances.


Liverpool (4-3-3) : Kelleher – N. Williams, Matip, Fabinho, Robertson – C. Jones, Henderson, Wijnaldum – Salah (90e, R. Williams), Jota (69e, Firmino), Mané. Entraîneur : Jürgen Klopp.

Ajax (4-3-3) : Onana – Mazraoui (86e, Huntelaar), Schuurs, Blind (86e, Martinez), Tagliafico – Klaassen, Álvarez (69e, Labyad), Gravenberch – Antony, Tadić, Neres (81e, Traoré). Entraîneur : Erik ten Hag.

Résultats et classement de Ligue des champions
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Douglas de Graaf

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Liverpool

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Liverpool (+100€ DIRECT de bonus)

Jürgen Klopp