S’abonner au mag
  • France
  • Monaco

Leonardo Jardim viré et remplacé par Robert Moreno

Par Florian Cadu
Leonardo Jardim viré et remplacé par Robert Moreno

Quelques mois seulement après son retour à la tête de Monaco, Leonardo Jardim est de nouveau renvoyé vers la sortie par la direction qui lui a trouvé un remplaçant en la personne de Robert Moreno. Une façon de faire étrange, même si le projet de l'ASM a besoin d'un réel renouveau sportif.

En général, la courte période entre Noël et le premier de l’An renvoie à un moment pacifique. On digère ses récents excès, on se prépare aux prochains et les activités – professionnelles comme vacancières – s’avèrent globalement limitées. Mais ce samedi 28 décembre 2019, le football s’est permis de défier ces règles tacites. Comme si les présidents souhaitaient éviter de livrer un cadeau piégé pour le 25, et de souhaiter l’année à venir par une mauvaise nouvelle.

C’est donc après l’heureux déballage sous le sapin et avant le champagne 2020 que Thiago Motta et Manuel Pellegrini ont appris leur mise à l’écart, par les dirigeants du Genoa (qui ont choisi Davide Nicola, pour remplacer l’Italien) et de West Ham (à la suite de la défaite du club, face à Leicester). Et puis, Leonardo Jardim a également reçu sa lettre de licenciement. Un départ organisé et préparé en coulisses depuis quelque temps déjà puisque le contrat de deux ans et demi de son successeur, Robert Moreno, a été officialisé dans la foulée.

Coupable et victime

Une stratégie qui, tout de même, rend sceptique. Car en regardant en arrière, les choix de l’autorité monégasque ne peuvent que laisser à désirer. Le rappel des faits ? 11 octobre 2018 : en raisons de résultats catastrophiques, Jardim est remercié après quatre ans de succès sur le banc. 25 janvier 2019 : en raison de résultats catastrophiques avec le débutant Thierry Henry, l’ASM rappelle… Jardim, qui évite finalement la relégation de manière assez tranquille avec notamment sept matchs d’invincibilité en championnat pour commencer son come-back. Onze mois plus tard, le Portugais est donc de nouveau débarqué sans ménagement alors que l’équipe se trouve en septième position au classement et à seulement cinq points du podium après une victoire convaincante sur Lille (5-1).

Bien sûr, les soucis sportifs ne manquaient pas. L’entraîneur s’est par exemple vu reprocher les passe-droits qu’il offrait à certains (confiance aveugle, notamment, en Kamil Glik ou Jemerson malgré des performances en baisse), une gestion défaillante de l’effectif qui ne le suivait vraisemblablement plus tout à fait et un spectacle souvent décevant sur le terrain avec une réflexion tactique bancale. Sans compter que le coach, qui va encore toucher le jackpot, coûtait cher (330 000 euros par mois).

Cycle pourri

Mais en réalité, ces problématiques n’étaient-elles pas d’actualité dès la fin du premier règne de Jardim ? En d’autres termes, les patrons de l’ASM n’auraient-ils pas dû anticiper les conséquences de son retour ? Quels sont les intérêts, et où se trouve la logique de montrer la porte à un technicien à deux reprises en moins d’une année civile ? Où se trouve la cohérence, et quelle crédibilité les décideurs peuvent-ils désormais brandir ?

D’autant qu’un cycle vicieux s’est installé depuis deux saisons, dans la Principauté : manque de résultats en début d’exercice, achats compulsifs au mercato d’hiver, manque de résultats en deuxième partie d’exercice, achats et ventes compulsifs au mercato d’été. Le Rocher promettait un dégraissage XXL, en juin dernier ? Il se retrouve actuellement avec 73 joueurs sous contrat…

Bienvenue, et bon courage…

Devant cette instabilité chronique, le nouvel arrivant Moreno va devoir faire un peu de ménage et composer avec une direction perdue tout en apprenant les détails de son métier. Car en réalité, l’Espagnol n’a jamais dirigé de club. Adjoint de Luis Enrique à la Roma, au Celta de Vigo et à Barcelone, l’ancien numéro deux de la sélection d’Espagne a pris en main la Roja en 2019 à la suite des problèmes personnels de son ex-ami. Le temps de neuf rencontres…

Au moins, les supporters monégasques peuvent se rassurer en exploitant ses statistiques : leur recrue reste invaincue en tant qu’entraîneur principal (sept victoires et deux nuls, en neuf parties), a toujours vu sa teammarquer au moins un but et a montré de bonnes qualités relationnelles avec des internationaux. Suffisant pour réussir ? Impossible à dire. Surtout vu ce qu’il se passera au-dessus de lui…

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Cadu

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Monaco

Logo de l'équipe Monaco
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Monaco and Paris Saint Germain at Stade Louis II on March 1, 2024 in Monaco, Monaco. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Monaco and Paris Saint Germain at Stade Louis II on March 1, 2024 in Monaco, Monaco. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
Le PSG encore ralenti à Monaco

Le PSG encore ralenti à Monaco

Le PSG encore ralenti à Monaco
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Espagne

Thiago Motta

Logo de l'équipe Bologna
Foto Massimo Paolone/LaPresse 12 Novembre 2023 - Firenze, Italia - sport, calcio - Fiorentina vs Bologna - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio Artemio Franchi. Nella foto: Thiago Motta (Bologna F.C.) con Joshua Zirkzee (Bologna FC) November 12, 2023 Florence, Italy - sport, calcio - Fiorentina vs Bologna - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - Artemio Franchi Stadium. In the pic: Thiago Motta (Bologna F.C.) with Joshua Zirkzee (Bologna FC) - Photo by Icon sport
Foto Massimo Paolone/LaPresse 12 Novembre 2023 - Firenze, Italia - sport, calcio - Fiorentina vs Bologna - Campionato italiano di calcio Serie A TIM 2023/2024 - Stadio Artemio Franchi. Nella foto: Thiago Motta (Bologna F.C.) con Joshua Zirkzee (Bologna FC) November 12, 2023 Florence, Italy - sport, calcio - Fiorentina vs Bologna - Italian Serie A Football Championship 2023/2024 - Artemio Franchi Stadium. In the pic: Thiago Motta (Bologna F.C.) with Joshua Zirkzee (Bologna FC) - Photo by Icon sport
Les cinq ingrédients de la réussite de Bologne

Les cinq ingrédients de la réussite de Bologne

Les cinq ingrédients de la réussite de Bologne