S’abonner au mag
  • C1
  • J3
  • Manchester United-Juventus (0-1)

La Juve étouffe Old Trafford

Par Maxime Brigand
La Juve étouffe Old Trafford

Largement supérieure à un Manchester United rapidement dépassé techniquement, la Vieille Dame est venue donner une leçon de maîtrise en Angleterre mardi soir (0-1) et repart avec trois points dans le panier.

Manchester United 0-1 Juventus

But : Dybala (17e) pour la Juventus.

Pan ! Un coup de feu, une victime et un homme qui souffle sur son colt. En poussant les portes du saloon Old Trafford mardi soir, Paulo Dybala a remis sa mèche en place, fusillé son coach du regard et est allé se planquer. Au fond, pourquoi parler avec des mots quand on y a mis le geste ? Voilà des semaines entières que Massimiliano Allegri hurle à qui veut l’entendre qu’avec l’Argentin, le meilleur était à venir : une partie du meilleur est arrivé, à l’heure où la Juve est venue passer un message à toute l’Europe du foot face à un Manchester United abattu froidement, via une prestation XXL de l’intéressé, criminel décisif du soir, et symbole parfait d’une Vieille Dame plus que jamais irrésistible.

Le nez dans les embouteillages

Onze garçons dans le vent pour une leçon de football. Mardi soir, à Old Trafford, José Mourinho a commencé sa soirée seul, au milieu de la Sir Matt Busby Way, en sweat à capuche et à pied, la faute à un bus de Manchester United une nouvelle fois pris dans les embouteillages, ce qui aura poussé le coach portugais à finir la route en crapahutant. Une simple mise en bouche. Moins d’une heure plus tard, le nez dans le gazon, un boomerang : des bouchons, encore et encore. Provoqués par la Juve, cette fois. Une Vieille Dame qu’on attendait au tournant, trois jours après son premier accroc de la saison – un nul concédé à domicile face au Genoa (1-1) – et qui n’aura mis que quelques minutes pour réaligner les planètes. Can, Khedira et Mandžukić étaient absents, et alors ? Les tentacules étaient de sortie : Ronaldo entre toutes les lignes, Dybala impossible à attraper, des triangles à gogo, plus de 70% de possession de balle, des pions qui bougent dans tous les sens… Comment respirer ? Impossible, alors Manchester United a morflé, encaissant un but de Dybala après seulement dix-sept minutes de jeu (0-1, 17e) à la suite d’une intervention manquée de Smalling devant Cuadrado et laissant De Gea sauver la boutique sur une frappe lointaine de Cancelo (22e), un coup franc de Ronaldo et une reprise de Matuidi dans la foulée (38e). United a été incapable de répondre au milieu, de mettre de la vitesse offensivement, d’exister dans la durée défensivement, n’en déplaise à Raymond Depardon : il n’y a pas eu photo.

Le message turinois

Au retour des vestiaires, une seule question : va-t-il y avoir match ? Une intervention magnifique de Bonucci dans les pattes de Martial pour attaquer la seconde période sert de réponse. La Juventus est venue à Manchester mardi soir pour passer un message alors qu’Allegri voulait voir ses joueurs éviter le défi physique : c’est ainsi qu’ils ont fait la différence, baladant durant la majorité de la rencontre les Red Devils sur la largeur et excellant dans les sorties de balle. Au milieu du piège, seuls deux otages ont réussi à exister par séquences : Marcus Rashford, qui aura une nouvelle fois été le meilleur joueur de champ de son équipe, et David de Gea, décisif sept minutes après les citrons en allant décrocher un missile de Ronaldo qui filait vers la lucarne mancunienne (52e). Alors oui, les hommes de Mourinho ont pointé le bout de leur pif en deuxième mi-temps et auront même réussi à faire tomber Szczęsny de son hamac via une frappe lointaine de Pogba sur le poteau (75e) et une autre de Martial en fin de match (90e), la Vieille Dame devenant moins juste dans ses combinaisons au fil de la nuit. En vain. Finalement, la meilleure nouvelle de la soirée sera venue de Berne, où les Young Boys ont accroché en fin de journée Valence (1-1), ce qui laisse United en position de dauphin avant d’aller à Turin. La Juve, elle, valide le premier trois sur trois de la saison : et si c’était l’heure ?


Manchester United (4-2-3-1) : De Gea – Young, Smalling, Lindelöf, Shaw – Matić, Pogba – Rashford, Mata, Martial – Lukaku. Entraîneur : José Mourinho.

Juventus (4-3-3) : Szczęsny – Cancelo (D. Costa, 87e), Bonucci, Chiellini, Sandro – Bentancur, Pjanić, Matuidi – Cuadrado (Barzagli, 81e), Ronaldo, Dybala (Bernardeschi, 78e). Entraîneur : Massimiliano Allegri.

Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Maxime Brigand

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus MUN

José Mourinho

Actus LDC