• Divers

« Avec l’Hexacup, on veut remplir les terrains de France tout en virant les déchets »

Propos recueillis par Alexandre Lazar

En fondant l'Hexacup à seulement 20 ans, Guillaume Cazcarra n'aurait pas forcément imaginé revigorer la pratique et la vision du football à 8 en France. Mais son application mobile destinée aux footballeurs amateurs ne compte déjà plus ses adeptes. Objectif : «  former » des joueurs-citoyens qui agissent pour la planète. Entretien vert.

« Avec l&rsquo;Hexacup, on veut remplir les terrains de France tout en virant les déchets<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

Concrètement, comment est née l’Hexacup ?

Je m’ennuyais durant le premier confinement, et j’avais envie de retrouver les terrains de sport. Quand le confinement s’est arrêté, j’ai décidé de créer une association et une application mobile : l’Hexacup. En chauffant des amis, puis des amis d’amis, pour mettre les premières équipes sur pied. On offre aux gens une pratique du football à 8 totalement libre : les utilisateurs peuvent créer leur équipe, avec un nom et un logo rigolo, avant de s’affronter. Tout a pris une ampleur que je n’avais pas du tout prévue. Il y avait une vraie demande de la part des jeunes, donc on a eu entre 50 et 60 équipes composées de jeunes de 15 à 25 ans. Quand j’ai vu l’engouement, même si ce n’était qu’un délire entre potes au départ, j’ai vite eu envie de faire grandir le projet. Je suis originaire de Bordeaux, donc on a commencé notre activité là-bas. Et puis on s’est implantés à Lille, Paris, Toulouse, où il y a beaucoup d’étudiants. Aujourd’hui, trois ans après le lancement, on est présents dans vingt villes.

Certains joueurs ont connu les centres de formation, d’autres donnent l’impression de toucher un ballon pour la première fois. Ce mix, c’est l’âme du projet.

Comment fonctionne l’application ?

Pour un jeune, c’est assez simple : il faut créer son profil pour pouvoir recruter des joueurs et matcher avec un adversaire. C’est un peu le Tinder du football amateur, ça permet de trouver des adversaires facilement, et le plus près de chez soi. Certains joueurs ont connu les centres de formation, d’autres donnent l’impression de toucher un ballon pour la première fois. Ce mix, c’est l’âme du projet. Et c’est tout bête, mais la gratuité permet de casser les barrières qui peuvent se créer d’elles-mêmes. Tu as une ligue par ville, un championnat libre par ville, où tu joues quand tu veux. En fin de saison, les équipes les plus actives, à la fois sportivement et écologiquement, sont sélectionnées pour participer à des play-off dans leurs villes. Elles sont six, un peu sur le modèle du Top 14. L’équipe gagnante est invitée à Paris pour le tournoi national, qu’on a lancé cette année et qui s’est tenu le 25 juin dernier au centre d’entraînement du Paris FC.

Tu mets l’aspect écologique sur le même plan que le sportif ?

J’ai déjà essayé de lancer des projets en lien avec l’écologie, mais il n’y avait pas d’adhésion. Aujourd’hui, les jeunes sont sensibilisés, mais le plus dur reste de les faire passer à l’action. Se lever à 9 heures pour ramasser des déchets, ce n’est pas évident pour tout le monde. Jouer au football c’est bien, mais ça ne suffit plus. On avait envie d’aller plus loin, parce que pour nous, le football de demain sera écologique… ou ne sera plus du tout du football. Il faut aussi améliorer l’image trop souvent renvoyée aux parents par le football professionnel. Sur l’écologie, elle est assez désastreuse. Il n’y a qu’à voir toutes les polémiques récentes, en Ligue 1, à la Coupe du monde. On a décrété que la compétition resterait toujours gratuite, mais en contrepartie, il faut que les joueurs s’engagent et se comportent aussi en citoyens. Au mois de mai, avec notre partenaire The Sea Cleaners, on a organisé une compétition vertueuse. En mobilisant neuf villes sur les vingt, pour créer un tournoi dans le tournoi, et voir qui allait ramasser le plus de déchets. Sur une seule journée, 300 000 mégots ont ainsi été ramassés par exemple. On a aussi des maillots personnalisés pour nos équipes maintenant, conçus par NOLT, à base de bouteilles jetées en Méditerranée, recyclées.

Quel est le modèle économique de l’Hexacup ?

On fonctionne sur la base du sponsoring et du mécénat. L’objectif principal, c’est de devenir partenaire de tous les clubs des villes où on est implantés. Nos partenaires phares pour l’instant sont les Girondins de Bordeaux et le Paris FC. On a besoin d’un soutien financier, pour pouvoir payer les déplacements de tous les jeunes pour le tournoi national, tout autant que d’un soutien matériel. Par exemple, les Girondins ont offert des places gratuites aux jeunes qui ont participé aux actions de ramassage de déchets. On cherche aussi des entreprises qui voudraient coller leur image à la nôtre, et qui sont prêtes à pousser d’autres jeunes à rejoindre notre association. Si on veut rester gratuits, c’est vital. Pour l’instant, notre équipe est composée de 40 jeunes, dont 30 bénévoles.

La FFF doit beaucoup plus intégrer la dimension écologique. Elle a tellement de poids. Il y a entre 2 et 3 millions de licenciés en France, si tous décident de s’engager…

Le tournoi national a eu lieu à Paris la semaine dernière, comment s’est déroulée cette première ?

Il y avait plus de 150 participants, à nos frais, et tout s’est très bien passé. La moyenne d’âge était de 20 ans. Les joueurs, qui venaient des quatre coins de France, étaient ravis d’être là, le PFC était lui ravi de nous accueillir, il y avait une belle ambiance et une belle affiche en finale : Bordeaux a battu Marseille, et c’est le champion du monde Raí qui a remis le trophée. On n’aurait jamais pu organiser cet événement sans l’association BIG Nature, que je tiens vraiment à remercier.

Est-ce que toi et ton équipe avez l’impression de faire quelque chose de révolutionnaire ?

Je ne sais pas si c’est révolutionnaire, mais c’est exponentiel. Plus on a de joueurs, plus on a de ramasseurs, plus c’est utile pour la planète. Il y a plus de 18 000 utilisateurs sur l’application mobile maintenant, alors qu’au début de l’année il y en avait 2000. Le football, c’est 22 joueurs et des millions de personnes qui regardent. Nous, on veut que ce soit des millions qui jouent et 22 qui regardent. On sait très bien qu’on ne sortira pas le nouveau Lionel Messi, ce n’est pas notre but. Non, nous, on veut remplir les terrains de France, tout en virant les déchets. J’ai envie de dire qu’on a tous notre poste sur le terrain, avec notre but à marquer.

Ce n’est pas à la FFF de remplir les terrains de France, justement ?

Bien sûr, et on ne cherche pas à la remplacer là-dessus. La France sort de deux Coupes du monde réussies, donc on ne peut pas tout leur reprocher. Après tout, on ne fait que « récupérer  » plein de jeunes de 18 ans qui arrêtent le football par manque de temps ou d’argent, ceux qui ont compris qu’ils ne seront jamais professionnels pour X ou Y raison. Mais on a aussi des cas où l’Hexacup redonne envie de réintégrer des clubs. On apporte quelque chose là où il y a de la demande, mais pas d’offre. C’est du football loisir, avec 100% de mixité sociale. En revanche, oui, la FFF doit beaucoup plus intégrer la dimension écologique. Elle a tellement de poids. Il y a entre deux et trois millions de licenciés en France, si tous décident de s’engager… le potentiel est là.

Comment tu vois l’avenir de l’Hexacup, à terme ? 

Déjà, il faut rester lucides. Continuer à améliorer l’application mobile, prouver que notre modèle est viable. Ensuite, on pense à aller chercher du côté d’autres sports, comme le basket à 3. Un autre public aussi, pourquoi pas le sport en entreprise ? Et bien sûr, tisser notre toile dans d’autres pays comme la Belgique, la Suisse, l’Espagne ou l’Italie, où le calciotto, le football à 8, est une vraie institution. Enfin, on en est encore très loin, mais on pourra peut-être envisager un jour l’organisation d’une Coupe du monde des jeunes.

Dans cet article :
Bordeaux se reprend difficilement contre le Paris FC
Dans cet article :

Propos recueillis par Alexandre Lazar

À lire aussi
Logo de l'équipe Bordeaux
22 Logan DELAURIER CHAUBET (fcgb) during the Ligue 2 BKT match between Bordeaux and Valenciennes at Stade Matmut Atlantique on July 30, 2022 in Bordeaux, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport
22 Logan DELAURIER CHAUBET (fcgb) during the Ligue 2 BKT match between Bordeaux and Valenciennes at Stade Matmut Atlantique on July 30, 2022 in Bordeaux, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport
  • Paris sportifs
Pronostic Bordeaux Paris FC : Analyse, cotes et prono sur le match de Ligue 2

Pronostic Bordeaux Paris FC : Analyse, cotes et prono sur le match de Ligue 2

Pronostic Bordeaux Paris FC : Analyse, cotes et prono sur le match de Ligue 2
Logo de l'équipe Laval
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes  on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 2
  • J6
  • Résumé
Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent

Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent

Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent
Articles les plus lus
00
Revivez le match nul entre Lyon et Le Havre
  • Ligue 1
  • J5
  • Lyon-Le Havre
Revivez le match nul entre Lyon et Le Havre

Revivez le match nul entre Lyon et Le Havre

Revivez le match nul entre Lyon et Le Havre
20
Revivez PSG-Borussia Dortmund (2-0)
  • C1
  • Gr. F
  • PSG-Borussia Dortmund
Revivez PSG-Borussia Dortmund (2-0)

Revivez PSG-Borussia Dortmund (2-0)

Revivez PSG-Borussia Dortmund (2-0)
Logo de l'équipe Olympique de Marseille
MARCELINO GARCIA TORAL (Entraineur Marseille OM) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique de Marseille and Toulouse Football Club  at Orange Velodrome on September 17, 2023 in Marseille, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
MARCELINO GARCIA TORAL (Entraineur Marseille OM) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique de Marseille and Toulouse Football Club at Orange Velodrome on September 17, 2023 in Marseille, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
  • France
  • Marseille
Marseille : mais c’est quoi ce cirque ?

Marseille : mais c’est quoi ce cirque ?

Marseille : mais c’est quoi ce cirque ?
23
Revivez PSG-Nice (2-3)
  • Ligue 1
  • J5
  • PSG-Nice
Revivez PSG-Nice (2-3)

Revivez PSG-Nice (2-3)

Revivez PSG-Nice (2-3)
11
Revivez le match nul entre Séville et Lens (1-1)
  • C1
  • Gr. B
  • Séville-Lens (1-1)
Revivez le match nul entre Séville et Lens (1-1)

Revivez le match nul entre Séville et Lens (1-1)

Revivez le match nul entre Séville et Lens (1-1)
Logo de l'équipe Paris Saint Germain
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint Germain and Racing Club de Lens on August 26, 2023 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint Germain and Racing Club de Lens on August 26, 2023 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
  • C1
  • Gr. F
  • PSG-Borussia Dortmund
Ousmane Dembélé, le but ne répond plus

Ousmane Dembélé, le but ne répond plus

Ousmane Dembélé, le but ne répond plus
Logo de l'équipe Paris Saint Germain
Rien de 9 au PSG
  • C1
  • Gr. F
  • PSG-Dortmund (2-0)
Rien de 9 au PSG

Rien de 9 au PSG

Rien de 9 au PSG
Logo de l'équipe Paris Saint Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Paris Saint-Germain Football Club at Groupama Stadium  on September 3, 2023 in Lyon, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Paris Saint-Germain Football Club at Groupama Stadium on September 3, 2023 in Lyon, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Borussia Dortmund : Analyse, cotes et prono de l’affiche de Ligue des champions + 100€ DIRECT offerts chez Winamax

Pronostic PSG Borussia Dortmund : Analyse, cotes et prono de l’affiche de Ligue des champions + 100€ DIRECT offerts chez Winamax

Pronostic PSG Borussia Dortmund : Analyse, cotes et prono de l&rsquo;affiche de Ligue des champions + 100€ DIRECT offerts chez Winamax

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:


Dernières actus

Paris

Logo de l'équipe Laval
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes  on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent

Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent

Laval nouveau leader, Bordeaux redresse la tête, le Paris FC et Concarneau respirent
Logo de l'équipe Amiens SC
24 Jeremy GELIN (asc) during the Ligue 2 BKT match between Amiens Sporting Club and Sporting Club Bastiais at Stade de la Licorne on August 19, 2023 in Amiens, France. (Photo by Loic Baratoux/FEP/Icon Sport)
24 Jeremy GELIN (asc) during the Ligue 2 BKT match between Amiens Sporting Club and Sporting Club Bastiais at Stade de la Licorne on August 19, 2023 in Amiens, France. (Photo by Loic Baratoux/FEP/Icon Sport)
Pronostic Paris FC Amiens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Paris FC Amiens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Paris FC Amiens : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Bordeaux

Logo de l'équipe Valenciennes
07 Gauthier HEIN (aja) - 14 Vital NSIMBA (fcgb) during the Ligue 2 BKT match between Football Club des Girondins de Bordeaux v Association de la Jeunesse Auxerroise at Stade Matmut Atlantique on September 2, 2023 in Bordeaux, France. (Photo by Loic Baratoux/FEP/Icon Sport)
07 Gauthier HEIN (aja) - 14 Vital NSIMBA (fcgb) during the Ligue 2 BKT match between Football Club des Girondins de Bordeaux v Association de la Jeunesse Auxerroise at Stade Matmut Atlantique on September 2, 2023 in Bordeaux, France. (Photo by Loic Baratoux/FEP/Icon Sport)
Pronostic Bordeaux Valenciennes : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Bordeaux Valenciennes : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Bordeaux Valenciennes : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2