S’abonner au mag
  • Coupe du monde 2014
  • Groupe F

En direct : Nigeria – Bosnie-Herzégovine (1 – 0)

Par
En direct : Nigeria – Bosnie-Herzégovine (1 – 0)
-

À jouer

C’est terminé !

La Bosnie, incapable de mettre au pas une équipe du Nigeria virevoltante, sort de la compétition dès la deuxième journée.

On se dirige donc vers un France – Nigéria en 1/8èmes de finale.

Il est deux heures du matin, c’est beau que vous soyez encore là.
On se retrouve demain, même endroit, 18h.

Bonne nuit les coquins.

Dzeko sur le poteau !!! L’attaquant de City reçoit un ballon de dos dans la zone de vérité. Il parvient à se retourner et fusillé Enyeama à bout portant. Sauf que le portier africain est on fire cette saison. Il dévie le cuir du pied sur son poteau. Le danger s’éloigne, la fin approche.

La Bosnie y a cru ! Balle en cloche de Pjanic dans les six mètres. Dzeko saute plus haut que tout le monde mais ne parvient pas à faire mieux qu’une tête dans le bide d’Enyeama. C’était surement la dernière chance des Bosniens de ne pas rentrer à la maison avant les 1/8èmes de finale..

Trois minutes de temps additionnel messieurs-dames.

Pjanic se fait chier à décaler Misimovic à l’entrée des 18 mètres. Résultat ? Bah un immense fail puis une frappe de grand-mère en six mètres.

Besic, la bave aux lèvres, découpe Emenike. Coup franc à l’angle de la surface pour les Nigérians. Qui ne donne rien mais les verts récupèrent le ballon. Décidément…

Bizarrement, ce sont les Nigérians qui poussent à fond. Les Bosniens n’y arrivent pas. Décidez vous les mecs, on veut savoir qui on va taper en 1/8èmes.

Emenike. Qui n’aime pas en même temps ?

Carton jaune pour John Obi Mikel pour une vilaine faute d’anti-jeu sur Pjanic. Et l’anti-jeu, c’est pas du FUTCHEBOL.

Enorme chiche d’Onazi, bien servi en retrait par le tank Emenike. Begovic repousse des poings et garde encore un peu de suspense.

L’arbitre transpire beaucoup trop. Ça sent les cachetons pris dans la chiottes à la mi-temps.

Carton jaune pour Toni Sunjic qui découpe Ameobi. Coup franc intéressant pour les Eagles.

Qui ne donne rien.

Frappe de Pjanic à l’entrée de la surface. mais beaucoup trop de rebonds avant de finir dans les bras de Enyeama.

C’est Ejike Uzoenyi qui remplace le valeureux Michael Babatunde.

Babatunde s’est pété sur une accélération. Il est foutu dehors manu militari par Begovic et agonise hors des limites du terrain en attendant son changement. le Nigéria joue à 10.

Ibisevic, en pivot, cherche à tromper Enyeama. Mais le gardien regarde le ballon rouler tout doucement devant lui avant de sortir en 6 mètres.

Emenike torture encore Spahic et s’infiltre dans la surface de réparation. Sa frappe excentrée oblige Begovic à mettre en corner. Ça sent de plus en plus le 2-0…

Encore un changement… C’est un match de basket ou quoi ? Shola Ameobi remplace Ahmed Musa. Rien à voir avec Fred Musa par ailleurs.

Troisième et dernier changement pour la Bosnie. Tino Susic, neveu de, remplace Haris Medunjanin. Hashtag piston.

Deux grosses occasions coup sur coup pour les Super Eagles.

La première une grosse frappe de Babatunde repoussée difficilement par Begovic.

La deuxième, un face à face perdu par Emenike.

C’est dur pour la Bosnie qui n’arrive pas à prendre le contrôle du match.

Susic enchaîne avec un autre changement. Cette fois, c’est Sejad Salihovic qui remplace Senad Lulic.

Changement pour la Bosnie. Vedad Ibisevic remplace Izet Hajrovic. L’ancien parisien est vu comme le sauveur. Les temps changent…

Ça part dans tous les sens. Emenike d’abord, qui s’amuse avec l’arrière garde bosnienne. Puis Onazi qui frappe n’importe comment. On en reste à 1-0.

Encore un caviar de Pjanic pour Mujdza qui centre pour la 453ème fois du match. la défense nigériane, vigilante, balance le plus loin possible.

Pour ceux qui nous rejoignent maintenant, ne cherchez pas les jeux de mots dans ce live mais dans les commentaires. Gros gros niveau.

Mujdza déborde une nouvelle fois avant de centrer à hauteur des six mètres. A la réception, Dzeko met la partie du corps qu’il peut. Ici le genou. Le ballon s’envole logiquement.

C’est reparti les amis.

La Bosnie engage et va devoir donner plus pour ramasser plus.

Mi-temps. Le Nigéria rentre aux vestiaires avec un but d’avance.

En gros, on a perdu la Bosnie du premier match et on a retrouvé le Nigéria.

Abreuvez-vous, on se retrouve dans 15 minutes.

La Bosnie ne s’est pas vraiment remise de l’ouverture du score nigériane. Les attaques foirent systématiquement et la défense souffre. Vivement la mi-temps.

Allez, on est entre nous, on peut tout se dire. IL A QUEL ÂGE EN VRAI EMENIKE ???

Le Nigéria en veut encore et continue d’attaquer ! Musa s’infiltre dans une défense bosnienne aux abois et décide de frapper. Begovic se saisit du ballon difficilement.

Les Bosniens réclament une faute sur d’Emenike sur Spahic sur le but. Mais visiblement, le défenseur bosnien s’est fait enrhumé régulièrement.

Le Nigéria ouvre le score dans un match que la Bosnie commençait à dominer.

C’est Emenike qui fait le job sur le flanc droit. Il dépose Spahic avant de centrer en retrait pour Odemwingie. L’ancien attaquant du LOSC ne se fait pas prier et crucifie Begovic de près.

But de Peter Odemwingie !!!!

Pjanic sort sa spéciale : la frappe mi-puissante mi-flottante de trente mètre. Enyeama repousse la patate chaud comme il peut, sa défense faisant le reste.

Frappe excentrée d’Onazi. Deux spectateurs blessés grièvement.

De loin, on a l’impression de voir un ASSE – OM. Mais en plus rapide.

Dzeko file une nouvelle fois au but ! Cette fois-ci non signalé hors-jeu, l’attaquant de City perd son duel face au mur lillois. Corner et des regrets.

Pjanic écarte sur Hajrovic. Le milieu droit bosnien opte pour la frappe du gauche plutôt que le centre. Enyeama se couche sur le cuir.

Misimovic donne un caviar à Dzeko qui gagne son duel avec le portier nigérian ! Sauf que l’arbitre de touche signale un hors-jeu. Sauf que l’arbitre de touche a tout faux d’un bon mètre aussi. Ça doit râler dans les Balkans.

Misimovic à la récupération d’un second ballon sur un corner, enroule sa frappe mais sans inquiéter Enyeama.

Pjanic gratifie le monde entier d’un contrôle orienté délicieux mais la tentative d’ouverture qui suit est foirée. Damn.

Ça se calme enfin. Le match est équilibré même si le curseur est légèrement dans le camp du Nigéria, plus dangereux dans ce début de match.

Alors qu’Onazi s’essaie au 30 mètres et oblige Begovic à se coucher pour capter la balle en deux temps.

Et ça enchaine de l’autre côté ! Besic arme une belle frappe à l’entrée de la surface. Ça passe de peu au dessus.

Ce match nous offre de belles promesses.

Ouh le coup franc de Odemwingie côté ouvert qui passe à ras du poteau ! Le cuir est légèrement contré par le mur mais l’arbitre n’y a vu que du feu.

Carton jaune pour Haris Medunjanin !

Musa récupère un ballon dans l’axe et élimine Medunjanin qui ne voit d’autre solution de couper en deux son adversaire. Décision logique et coup franc dangereux pour les Super Eagles.

Belle combinaison en triangle des Bosniens mais Pjanic est signalé hors-jeu. Dommage.

Le premier corner de la partie est nigérian. Musa s’en charge. C’est dégagé par la défense bosnienne sur Onazi qui envoie une chiche n’importe où.

Belle montée de Mujd?a. Son centre dans la boîte ne trouve pas Dzeko, devancé par son défenseur.

Et c’est parti ! Le Nigéria engage.

La triplette Pjanic – Misimovic – Dzeko c’est quand même pas du flan.

Spahic se fend la poire avec les arbitres. Ça ne devrait pas durer.

C’est Oxmo Puccino le sélectionneur du Nigéria ??

Les 22 acteurs entrent sur la pelouse.

Place aux hymnes.

En ce qui concerne les compos on va pas commencer à parler tactique, ça va partir dans tous les sens, c’est évident.

Sachez néanmoins que Pjanic, Dzeko, Odemwingie et Enyeama sont sur le pré.

De toute façon, la compo est à gauche, dans le baby foot.

@RKALL J’en pense que faire un rond pour indiquer d’où on tire, c’est de la pétanque et puis c’est tout.

Après la victoire petit bras de l’Albiceleste plus tôt dans la journée, la situation est claire dans le groupe F : il reste une place à prendre pour passer au niveau 2.

La Bosnie avait justement échoué (1-2) face à l’Argentine lors de la première journée malgré une prestation plus qu’honorable.

On ne peut pas en dire autant du Nigéria, coupable d’un 0-0 chiant à mourir face à l’Iran. Rendez-nous Jay-Jay bordel !

Salut les artistes.

Avant toute chose : si vous êtes là, un samedi soir d’été, pour suivre un Bosnie-Nigéria, c’est que vous êtes des vrais. Des putain de puristes.

De toute façon, la fête de la musique c’est un truc de punks à chien.

C’est là que ça se passe, let’ go !

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine